BS4

On va encore une fois parler de Bruce Springsteen. Il me reste après tout des albums à aborder de ce grand artiste qui compte parmi mes préférés, et que je réécoute beaucoup en ce moment (j'ai, comme ça, des périodes, des cycles ; souvent, à cette époque de l'année, je me réécoute du jazz, mais cette année, novembre/décembre sont clairement sous l'égide du Boss). In Concert/MTV Unplugged est, comme son titre l'indique, un album live, par ailleurs le deuxième live officiel du Boss après le gros coffret de cinq vinyles (ou boîtier épais de trois CDs) Live/1975-1985 sorti en 1986, réabordé ici récemment, et qui proposait une partie du meilleur, en live, des 10 premières années de carrière du Boss (qui, en fait, était en activité depuis bien plus que 10 ans à l'époque, depuis 1973, mais le coffret propose des morceaux enregistrés live entre 1975 et 1985, alors...). Ce deuxième live, d'une durée de 71 minutes (tout tient sur un CD, mais, en vinyle, est sur deux disques, évidemment), a été enregistré au cours d'une période relativement difficile pour celui qui était encore (et sera toujours) le Boss, mais pouvait éventuellement se voir retirer provisoirement son titre. A l'époque de la sortie de ce live, en 1993, Bruce Springsteen a sorti, le même jour, deux albums assez médiocres, Human Touch et Lucky Town (en 1992), deux albums qui sont unanimement considérés comme ses moins bons, je pense que lui aussi pense pareil. Deux albums très basiques, très consensuels, du rock heartland bas de gamme, qui fait profil bas face à la concurrence. Deux albums enregistrés sans son fameux E Street Band (il ne rebossera avec eux qu'à partir de 2001, si on met de côté quatre morceaux inédits enregistrés en 1995 pour agrémenter son Greatest Hits).

BS5

Ces deux albums, je ne les aimais pas du tout du tout autrefois, et je dois avouer, sans honte aucune, que j'arrive à les apprécier pleinement, aujourd'hui, pour ce qu'ils sont : du rock sans prétention. Même chose pour Tunnel Of Love (1987), que je n'aimais pas avant, que j'adore presque (c'est pas encore le cas, mais bon Dieu, ça y arrive lentement mais sûrement) aujourd'hui. Pour en revenir rapidement (avant de parler du live, je suis là pour ça après tout) aux deux albums de 1992, ils ne sont effectivement pas géniaux, et contiennent des trucs pas bons, mais on y trouve aussi de super chansons, je m'en rends compte maintenant. Beaucoup d'entre elles sont sur ce live enregistré le 22 septembre 1992 au cours de la fameuse émission de TV (de fait, ce live existe aussi en version filmée, d'abord en VHS et Laserdisc, puis, depuis 2004, en DVD) "MTV Unplugged", qui vit passer des artistes tels que McCartney, Nirvana, Clapton, Bob Dylan, Neil Young, Alice In Chains, The Corrs, Alanis Morrissette, j'en passe...Tous ceux que je cite ont fait un live en souvenir, certains sont immenses (Nirvana, AIC, Clapton, Macca, Neil Young), d'autres nuls (Dylan)... Celui du Boss est sans aucun doute le plus à part du lot, en celà qu'il...n'est pas acoustique ! En effet, le Boss avait préparé des arrangements acoustique pour ses chansons, mais, peu satisfait du rendu sonore et musical au cours des répétitions, et fera, le premier morceau excepté, un concert rock classique, électrique donc, ce qui explique le titre de l'album, avec la première partie du mot 'unplugged' raturée par un gros X rouge ! Le premier morceau, c'est Red Headed Woman, morceau inédit assez court qui parle très certainement de Patti Scialfa, femme du Boss (et une musicienne de sa troupe, aussi) depuis 1991. Très bon morceau acoustique. On passe ensuite à l'électrique avec Better Days, issu de Lucky Town. Sur les 13 titres du live, 3 sont issus de Human Touch et 5 de Lucky Town. Les meilleurs morceaux de ces deux albums (enfin, dommage que Soul Driver, issu de Human Touch, ne soit pas interprété, là on aurait vraiment eu le meilleur en entier) sont là. Comme les morceaux-titres, et If I Should Fall Behind.

BS6

On a aussi des titres plus anciens, mais si peu, en fait : Thunder Road (qui a été bien mieux interprété par le passé), Darkness On The Edge Of Town et un Atlantic City électrique (le morceau est issu de l'album acoustique de 1982 Nebraska) et très efficace. On a aussi un morceau assez long (8 minutes), Light Of Day, issu du film du même nom avec Michael J. Fox et Joan Jett, film de 1987 qui ne sera pas un gros succès et dont la chanson-titre, écrite par le Boss, est, dans le film, interprétée par les deux acteurs principaux, le film parlant d'un musicien de rock amateur. Une chanson très sympa que le Boss interprètera souvent à l'époque, souvent dans des versions très longues, parfois plus longues qu'ici (je possède un semi-bootleg enregistré live en 1993 en Italie, où ce morceau fait plus de 10 minutes), clairement trop longues car le morceau, correct, ne mérite pas autant d'extension. Mais on ne saurait nier son impact en terme d'énergie, ça fout la patate ! Les musiciens, sur ce concert (durant cette époque, en fait), sont Zack Alford (futur partenaire de Bowie) à la batterie, Roy Bittan (du E Street Band, le seul du E Street Band ici) au piano, Patti Scialfa (choeurs, guitare acoustique), Tommy Sims (basse), Shane Fontayne (guitare), Crystal Taliefero (choeurs, guitare sèche, percussions), et les choristes Gia Ciambotti, Bobby King, Carol Dennis, Angel Rogers et Cleopatra Kennedy. Certes, c'est pas le E Street Band, mais ce ne sont pas des tâcherons, le Boss ayant toujours été bien entouré. Voilà pour ce live assez secondaire dans la discographie du Boss, sorti à une époque mineure qui plus est. Généralement très facile à trouver à bas prix (en CD, je l'ai eu, neuf, en magasin, pour moins de 5 €), ce live, à la pochette qui fait très pourrave (deux photos surimprimées, avec lettrage nul, au recto, et un simple fond blanc avec les miniatures des deux photos au verso), n'est pas grandiose, mais il est très sympa pour peu qu'on n'en attende pas grand chose d'autre. 

FACE A

Red Headed Woman

Better Days

Atlantic City

Darkness On The Edge Of Town

FACE B

Man's Job

Human Touch

Lucky Town

FACE C

I Wish I Were Blind

Thunder Road

Light Of Day

FACE D

If I Should Fall Behind

Living Proof

My Beautiful Reward