R-7276956-1438203867-9130

En Octobre 1972, Maxime Le Forestier, de son vrai nom Bruno Le Forestier, va sortir un album qui, en un rien de temps, va devenir la bande-son de toute une génération. La pochette du disque est déjà mythique. Le Forestier phtographié à côté d'un rosier et arborant ses cheveux longs et sa grosse barbe de bûcheron. Une tronche qu'il gardera tout au long des années 70, avant de raser sa barbe au début des années 80. Laquelle sera au passage, une décennie difficile pour Le Forestier. Ironiquement appelé "Le Fox-terrier" par Renaud. Bon, je cause, je cause, mais je n'ai même pas encore eu un petit mot pour le disque qui se cache sous cette pochette. Et, le premier truc qui me vient à l'esprit pour bien clarifier la situation c'est : chef-d'oeuvre. Oui, cet album est une pure réussite, de la bonne chanson française comme on l'aime et comme on en fait plus ou presque. Pour ce skeud, Le Forestier (qui tient la guitare), s'est entouré de zikos d'enfer. Parmi lesquels on retrouve Joël Favreau, connu pour avoir été le guitariste accompagnateur de Georges Brassens.

Enregistré au Studio des Dames, Mon Frère (tirant son nom de sa première chanson) aligne les merveilles. Onze chansons sont ici offertes, pour autant de réussites. On trouve dans ce disque quatre classiques en diable et de Le Forestier et de la chanson française. A commencer par Mon Frère. Une chanson dix-mille fois entendue, mais toujours aussi grande. Le temps et les rediffusions n'ont aucune emprise. C'est une véritable splendeur. Tout comme Education Sentimentale. Une chanson d'amour du meilleur effet et qui est une réussite éclatante. Tout comme Parachutiste, chanson férocement antimilitariste. Faut-il s'en étonner ? Rappelons quand même que Le Forestier a eu Georges Brassens pour père spirituel ! Et, il y aussi ce titre... lui aussi maintes et maintes fois entendu, mais toujours aussi immense. Putain... ce titre... San Francisco ! On la connaît tous par coeur, n'importe lequel d'entre nous pourrait la chanter intégralement en tous les lieux et par tous les temps, mais franchement les mecs, que faire d'autre face à cette chanson qui, en plus d'être la plus grande de son auteur est aussi une des pépites intouchables de notre chanson, à nous, les Frouzes ? On ne peut que s'incliner face à pareille chanson. Mais, comme vous l'avez compris, limiter ce disque à seulement ces quatre chansons, serait vraiment dégueulasse. Parce que, le reste ne dépareille pas, loin de là. Que ce soit La Rouille, Mourir Pour Une Nuit, Marie, Pierre Et Charlemagne, Comme Un Arbre, Fontenay-Aux-Roses, Je Ne Sais Rien Faire et Ça Sert A Quoi, toutes sont des réussites incontestables et incontestées. Il n'y a absolument aucun rejet à faire. On ne le cite pas souvent comme tel, ce qui est bien dommage, mais Le Forestier est assurément un nom important de la chanson française.

Vous êtes pas des blaireaux, vous l'avez bien compris, mais je préfère le redire : cet album est une réussite de A à Z. Tout amateur de bonne chanson française, fan ou pas de Le Forestier, se doit de l'avoir en sa possession. Si vous ne l'avez pas encore, vous savez ce qu'il vous reste à faire !

hqdefault (1)

Face A

Mon Frère

Education Sentimentale

La Rouille

Mourir Pour Une Nuit

Marie, Pierre Et Charlemagne

Face B

Comme Un Arbre

Fontenay-Aux-Roses

Parachutiste

Je Ne Sais Rien Faire

San Francisco

Ça Sert A Quoi