61q6vzzT4LL

Claude Nougaro est de retour sur le blog ! Bon, ce que je pense du petit taureau, je l'ai déjà dit dans la première chronique que je lui ai consacrée (Femmes Et Famines). Pour fêter le retour du toulousain ici, je vais vous parler d'un album ultra important dans sa carrière : Nougayork. On va replacer un peu les choses dans le contexte : au cours des années 80, les albums de Nougaro se vendaient de moins en moins bien. Il n'en aura pas fallu plus pour motiver Barclay à le foutre dehors comme une merde. Lorsqu'il part à New-York pour enregistrer son nouveau disque, Nougaro n'a, vulgairement parlant, que sa bite et son couteau. Ainsi que l'adresse de la veuve de Charlie Mingus. Et, il faut surtout ne pas se planter, sinon, ça pourrait couper à toute tentative de retour durable sur le devant de la scène. La suite, vous la connaissez, ça marchera pour Nougaro et le succès de son album va permettre au jeune public de découvrir Nougaro, mais aussi de découvrir le Jazz.

Bon, pour tout vous dire, je n'étais franchement pas chaud pour l'écouter ce disque. Le simple fait d'imaginer Nougaro produire une musique quelque peu funky ricaine bien dans les veine des 80's me faisait peur. Et puis, il ne faut pas oublier que la même année, en 1987, Gainsbourg avait pondu l'immonde (et je pèse mes mots) You're Under Arrest. Ça m'aurait quand même fait mal aux couilles que Nougaro se plante aussi. Fort heureusement, le toulousain va s'en tirer autrement mieux que Gainsbourg. Parce que, si Nougayork n'est pas parfait, ça n'en reste pas moins un très bon album et qui, chose surprenante, a bien vieilli. Le disque s'ouvre sur la chanson titre : Nougayork donc. Une bonne chanson, bien 80's, peut-être même un peu trop, mais qui passe encore bien la rampe. Cependant, on verra qu'il y a meilleur sur l'album. Et, je profite du fait de parler de la chanson pour pousser un petit coup de gueule : ça me troue le cul que, de nos jours, on ne retienne que cette chanson de Nougaro. Ce petit coup de gueule s'adresse aussi bien au grand public d'aujourd'hui qu'aux radios. Ne limiter l'oeuvre de Nougaro qu'à Nougayork, sérieux, ça craint. Rythm'N Flouze, dans un style similaire à Nougayork est excellente. Si on devait me demander laquelle des deux je préfère, ce serait Rythm'N Flouze. Mais, Nougaro oblige, il y a quand même une fidélité aux premières amours. En effet Harlem, adaptation d'un morceau de Mingus est un très bon jazz comme Nougaro en faisait au début des années 60. Un truc un peu dans la veine de Le Cinéma. La face A se termine sur un gros délire, mais aussi sur son sommet et qui est aussi le sommet de l'album: Un Ecureuil A Central Park. Une longue chanson de plus de dix minutes et comportant des paroles assez osées, des paroles étonnantes venant d'un mec comme Nougaro. Une sacrée putain de bonne chanson ! 10 minutes et 40 secondes de plaisir total ! Immense ! La face B s'ouvre sur Lady Liberty. Une très bonne chanson (à propos de la Statue de la Liberté) mais les choeurs présents dessus peuvent être pénibles. Je sais qu'en ce qui me concerne, il me gênent un peu. Il nous reste encore trois chansons à voir. A commencer par Le Petit Oiseau De Marrakech marquant, musicalement parlant une nette rupture avec les deux chansons précédentes. Mais, c'est encore une fois excellent. Vraiment bien branlée cette chanson. Je disais que l'album n'était pas parfait, ça tombe "bien", on en vient à l'ombre au tableau : Le Gardien De Phare. Bon, très franchement, là, c'est vraiment pas terrible du tout. C'est poussif. Et, malheureusement, la chanson dure quand même 5 minutes pile poil, c'est bien trop long. Le disque se termine sur Il Faut Tourner La Page. La chanson la plus calme de l'album. Et là, ça n'engage que moi, la chanson n'est pas mauvaise, mais elle ne me plaît pas. Chacun se fera son idée à son sujet. Pour moi, ça ne passe pas.

Voilà ce qu'il en est pour ce Nougayork, un très bon cru dans l'ensemble. Vendu à plus de 500 000 exemplaires, offrant incontestablement 6 chansons réussies et qui aura donc permis à Nougaro de se refaire la cerise. A noter également que si l'album est sorti en vinyl offrant 8 chansons, la version CD propose un instrumental de plus de 7 minutes intitulé Nougarock (Un Ecureuil A Central Park) du meilleur effet. Dommage qu'il n'ait pas été inclus sur l'édition originale. 

838_gettyimages-120445615

Face A

Nougayork

Rythm'N Flouze

Harlem

Un Ecureuil A Central Park

Face B

Lady Liberty

Le Petit Oiseau De Marrakech

Le Gardien De Phare

Il Faut Tourner La Page