PG1

Souviens-toi, fidèle lecteur (en espérant que tu étais né à l'époque). 1992 (ah, t'étais pas né ?). On avait laissé Peter Gabriel en pleine incursion dans la wold music via la bande-son, exemplaire, de La Dernière Tentation Du Christ de Scorsese, en 1988 (Passion), une musique imprégnée d'atmosphères moyen-orientales et christiques. Deux ans plus tôt, il sortait So, album majeur de la pop, un disque rempli de tubes (Sledgehammer, In Your Eyes, Don't Give Up en duo avec Kate Bush) mais malgré tout, totalement cohérent, parfois déchirant (Mercy Street, Red Rain), parfois exubérant (Big Time, Sledgehammer), parfois un petit peu étrange/expérimental (This Is The Picture (Excellent Birds) en duo avec Laurie Anderson). Toujours passionnant. On attendait le successeur de So avec impatience, il déboulera en 1992, donc, et on aura droit à Passion entre temps, pour patienter et se régaler d'une autre couleur de la palette de Peter Gabriel. Le successeur de So, qui possède lui aussi un titre très court, s'appelle Us. C'est un disque qui, tout en reprenant assez globalement le style de So, offre aussi autre chose, et est, surtout, le reflet de la vie personnelle de Gabriel à l'époque : il a divorcé à la fin des années 80, sa fille et lui ne se voient plus trop, et il vit une liaison avec l'actrice Rosanna Arquette. 

PG2

Produit par Daniel Lanois et Peter Gabriel, enregistré entre octobre 1989 et juin 1992 dans divers studios (Real World Studios, qui appartiennent au chanteur et se trouvent dans le Wiltshire ; les studios Kingsway de la Nouvelle-Orléans ; et les Studios 2000 à Dakar, Sénégal), Us dure 57 minutes (son édition vinyle est double) et offre 10 titres, dont 4 sortiront en singles. Aucun n'est aussi mythique que Sledgehammer ou Don't Give Up, mais tous sont remarquables : le très pop et dansant Steam (qui fait d'ailleurs férocement penser à Sledgehammer), le délicat et poignant Blood Of Eden sur lequel participe Sinéad O'Connor, à l'époque auréolée de son hit Nothing Compares 2 U repris à Prince, Digging In The Dirt et Kiss That Frog. C'est cependant une chanson qui ne sortira pas en single qui est ma préférée ici, c'est celle qui ouvre le disque, c'est Come Talk To Me, qui parle de la relation un peu difficile que Gabriel avait avec sa progéniture. Une chanson douce, triste, mélancolique et sublime, 7 minutes qui passent comme si le morceau d'en durait que le quart. Ce morceau est suivi du lent et sublime Love To Be Loved et de Blood Of Eden, on a une triplette assez démoralisante et mélancolique en ouverture (toute la première face), et quand Steam déboule ensuite, le contraste est tellement fort qu'on en trouverait presque le morceau grotesque et hors-concours (il n'en est rien). 

PG3

Tout l'album n'est pas exemplaire, je ne suis par exemple pas fan de Fourteen Black Paintings et de Only Us. Mais Us n'en demeure pas moins un album très très très réussi, presque aussi majeur que les trois précédents albums studio (de pop, je ne compte donc pas Passion et l'album de la musique du film Birdy d'Alan Parker dans le lot) du chanteur. La production est exemplaire, les musiciens (essentiellement les habitués de Gabriel : Tony Levin, Manu Katché, David Rhodes, David Bottrill, mais on notera aussi la participation amicale de Brian Eno sur un titre, de Peter Hammill sur un autre, de John Paul Jones sur un autre encore, de William Orbit, et de Daniel Lalois qui coproduit, évidemment) sont parfaits. A ce titre, Gabriel joue des claviers, du triangle, de la flûte, de la synthbass, des percussions, de l'harmonica, des programmations en plus du chant et de la coproduction. Et c'est évidemment lui qui a signé, seul, paroles et musique des 10 titres de cet album qui compte parmi mes chouchous récents de l'artiste. Deux ans plus tard, un double live juste excellent sortira, de la tournée de cet album, je pense que je vais en parler bientôt...

FACE A

Come Talk To Me

Love To Be Loved

Blood Of Eden

FACE B

Steam

Only Us

FACE C

Washing Of The Water

Digging In The Dirt

Fourteen Black Paintings

FACE D

Kiss That Frog

Secret World