R-480024-1534864820-7321

Après avoir parlé de Soul Music et d'Otis Redding il y a quelques jours, je vais recauser un peu du genre, mais cette fois, en m'attardant sur Aretha Franklin. Avant de commencer, je me dois de le dire : je n'ai jamais été fan d'Aretha et je ne le serai jamais. Oui, le talent, elle l'avait, incontestablement. La voix aussi. Mais, je n'ai jamais réussi à adhérer outre mesure à sa musique. Pour vous dire, je n'apprécie même pas Lady Soul dans sa totalité. L'album dont je vais parler aujourd'hui s'appelle Spirit In The Dark. Traduit, cela donne Esprit dans le noir. Et la pochette est très raccord. Si sombre que le visage d'Aretha est parfois à peine visible. Est-ce un grand album ? Vous allez voir que ce n'est malheureusement pas le cas. Même si on y trouve de sacrées bonnes chansons. Let's go ?

L'album s'ouvre avec Don't Play That Song. Et, le moins que l'on puisse dire, c'est que pour une ouverture de disque, c'est franchement pas le Stromboli. C'est poussif. Ça ne dure que 3'30, mais on s'y emmerde autant qu'un non-croyant à la messe du dimanche matin. Hourra ! Avec la deuxième chanson, c'est une vraie hausse de température. The Thrill Is Gone est une véritable tuerie du genre. Le piano, ici tenu par Aretha elle-même est tuant. Une très grande chanson qui fait du bien après une première chanson médiocre. Malheureusement, ça ne dure pas. Les deux chanson qui suivent font retomber le soufflet. Pullin' aurait pu être bien, mais elle est gâchée par ses échanges entre Aretha et ses choristes. You And Me, quant à elle, est tout ce qu'il y a d'anecdotique. Nouvelle hausse de température avec Honest I Do. Chanson bien torchée et bien efficace, bien qu'un cran en-dessous de The Thrill Is Gone. On s'attendait à une chanson titre ravageuse. Malheureusement, c'est râté. La bien nommée Spirit In The Dark est chiante à en mourir et dure bien trop longtemps. Cette chanson clôt d'ailleurs une face A foutrement inégale. Et ce ne sera pas mieux avec la face B. Et pourtant, elle s'ouvre bien avec When The Battle Is Over, une petite tuerie rappelant légèrement Chain Of Fools sur Lady Soul. Mais voilà, le problème avec ce disque, c'est que les bonnes chansons sont noyées par des chansons sans grand intérêt. A l'image de One Way Ticket qui ne suscite pas autre chose que l'indifférence. Try Matty's, rythmée par un piano grave et puissant tenu par Aretha (la seule chanson où elle ne tient pas le piano, c'est la chanson titre) et qui passe à une vitesse folle est excellente. Mais voilà, ça ne suit pas. That's All I Want From You et Oh No Not My Baby n'ont aucun intérêt. La seconde citée est même pas loin d'être une chiure. Fort heureusement, l'album s'achève sur une bonne chanson : Why I Sing The Blues. Petit régal bien soul dans l'âme.

Il a beau contenir quelques vraies bonne chansons, Spirit In The Dark n'en reste pas moins un album très inégal. Un simple emprunt ou une simple écoute sur YT suffiront. Malgré The Thrill Is Gone, Honest I Do, When The Battle Is Over, Try Matty's et Why I Sing The Blues, il ne mérite pas l'achat. Il n'y a qu'un fan acharné d'Aretha Franklin qui se devra de le posséder ou, s'il ne l'a pas encore, de se lancer à sa quête. 

640_gettyimages-1019105868

 

Face A

Don't Play That Song

The Thrill Is Gone

Pullin'

You And Me

Honest I Do

Spirit In The Dark

Face B

When The Battle Is Over

One Way Ticket

Try Matty's

That's All I Want From You

Oh No Not My Baby

Why I Sing The Blues