51XV6SKG8HL

Le retour de T.C. Matic ! Je ne referai pas de topo sur l'histoire un peu rocambolesque de ce groupe car j'estime avoir été suffisamment clair dans la chronique que je leur ai consacrée récemment. Après un bon premier album éponyme, lequel était porteur de Oh La La La, premier succès du groupe dans son pays d'origine mais qui n'en dépassera pas les frontières, Arno et sa bande retournent en studio dès 1982 pour pondre une deuxième galette studio. Et, dans l'ensemble, cet Apache, sorti sous une pochette assez rigolote, est plus abouti. Même s'il y a encore quelques petits trucs ça et là qui ne collent pas. On va voir voir ça dès maintenant !

Parmis ces petits trucs ne collant pas, il y a déjà une chanson : Les Zazous, que l'on trouve sur la face B. Sur les couplets, ça va franchement. Mais le refrain, en revanche... c'est vraiment pas ça. Du coup, on en ressort avec une impression de chanson un peu foirax. Dommage. Et, on verra que cette chanson n'est pas la seule à souffrir d'un refrain assez moyen. Et, on a aussi des bruitages un peu chelous qui sortent des claviers. On les retrouve sur presque tous les titres. Tels sont les défauts de cet album : certains refrains, Les Zazous et ces bruitages. Il y a sur ce disque une chanson qui me met le cul entre deux chaises : Que Pasa. Je vous explique le deal : j'ai parfaitement conscience que cette chanson est conne et que, musicalement, elle est la moins recherchée. Et pourtant, je la trouve complètement débridée, amusante et du coup, je l'adore. Je n'irais pas jusqu'à parler de plaisir coupable car malgré son côté con et son côté peu travaillé, cette chanson est loin d'être une chiure. Passé cela, objectivement, en dépit de refrains pas toujours heureux, le reste assure vraiment. Que ce soit Middle Class And Blue Eyes, Touch Me, Just An Other Joke ou encore Stay Scared, Stay Alive. Mais, la musique de T.C. Matic ne suscite pas une adhésion immédiate. Il faut se la peler plusieurs fois. Il faut du temps pour se faire à ces lignes de basses encore plus funky que sur l'opus précédent. Et surtout, il faut du temps pour bien appréhender le chant sauvage d'Arno. Pour ma part, il m'a fallu trois écoutes rapprochées pour avoir un avis tranché. Et, chose très importante, l'album contient un autre succès du groupe : Le Java. Lequel, tout comme Oh La La La, a rencontré beaucoup de succès en Belgique, mais pas plus loin. Pour rencontrer vraiment un gros succès hors de ses frontières, le groupe devra attendre le disque prochain. Sans même connaître l'album en question, je fiche mon billet que vous voyez déjà de quelle chanson je parle.

L'Apache, malgré les défauts que j'ai cités est vraiment un très bon album, même s'il faut l'écouter plusieurs fois pour bien le dompter. Comme le laissent deviner les dernières lignes du paragraphe précédent, il sera de nouveau question de T.C. Matic prochainement. Affaire à suivre !

1727d545-c62a-4253-9484-8052ca211fa8

 

Face A

Middle Class And Blue Eyes

Que Pasa

Touch Me

Rip-Off Poppoff

Mon Ami Louis

Just Another Joke

 

Face B

Le Java

I'm Not Gonna Listen

Les Zazous

Stay Scared, Stay Alive

Là-Bas