JW10

On a bientôt fini le cycle Joe Walsh, plus que deux articles dont celui-ci. Quoi de mieux qu'un album live, parvenu à ce stade ? Celui-ci, sorti en mars 1976 alors que Walsh a rejoint les Eagles, a été enregistré en 1975, le 26 novembre, au Santa Monica Civic Auditorium (Californie) pour une émission de TV, et il s'appelle You Can't Argue With A Sick Mind ('on ne s'engueule pas avec un esprit dérangé'), titre amusant bien dans le style de Joe Walsh. Cette chronique sera sans doute plus courte que de coutume, déjà que mes chroniques des albums du bonhomme (et ce, malgré que je les adore, ces albums) ne sont pas des plus longues, mais il faut bien dire qu'ici, il n'y à pas grand chose à dire. Ce live, qui possède une remarquable qualité sonore, et dont le tracklisting, court (6 titres seulement) est différent aussi bien sur la pochette que sur la sous-pochette (je veux parler de l'ordre des morceaux seulement ; le seul vrai bon ordre est sur les labels de face, et en bas d'article), reflète la courte durée de l'album (il en dure, en effet, que 35 minutes), est à la fois remarquable et assez peu utile.

JW12

En fait, You Can't Argue With A Sick Mind - Joe Walsh Recorded Live (titre complet, si on peut dire) est à réserver aux fans du guitariste/chanteur, qui est ici accompagné de Willie Weeks (basse), Don Felder (guitare, membre des Eagles), Jay Ferguson (piano), Dave Mason (orgue), Joe Vitale (batterie, orgue, flûte) et Andy Newmark (batterie). Deux autres membres des Eagles, Don Henley et Glenn Frey, participent aux choeurs, avec Felder (donc on a quatre membres des Eagles, quasiment tout le groupe, sur ce titre), sur Help Me Through The Night, morceau qui est issu de So What, le précédent opus de Walsh. Time Out est également issu de cet album de 1974, tandis que Turn To Stone date de 1972 (mais sera réenregistré par Walsh en 1974 sur So What) et Meadows et Rocky Mountain Way de 1973. Walk Away, quant à elle, est un morceau que Walsh jouait live, mais n'a jamais placé sur aucun album studio (compilation exceptée) avant ce live. Une excellente chanson, courte mais efficace, qui lance bien le concert. 

JW11

Ce live sorti sous une pochette montrant une boule à facette disco (et pourtant, c'est du rock teinté de hard-rock que l'on entend ici, et ça poutre pas mal par moments, voir Turn To Stone et Rocky Mountain Way !) est une belle réussite du genre, malgré sa trop courte durée qui, pour un live, est vraiment des plus dommage. Certes, on n'a pas le temps de s'emmerder durant les 35 petites minutes de l'ensemble, mais on aurait vraiment envie que You Can't Argue With A Sick Mind soit un double album. Hélas, si l'album a été édité en CD, c'est dans sa forme actuelle, pas de rajouts, pas de bonus-tracks, seulement ces 6 petits (enfin, la durée de 3 d'entre eux dépasse les 7 minutes...) morceaux, tous remarquables, et jouissant d'une qualité audio vraiment remarquable. Comme je l'ai dit, au moment de sortir ce live, Walsh a temporairement mis de côté sa carrière solo et a rejoint les Eagles, qui sortiront Hotel California en cette même année, en décembre. Il ne refera un disque solo qu'en 1978, j'en reparle bientôt, en guise de conclusion du cycle ! On peut donc dire que ce live de 1976 est une sorte de cadeau de départ (temporaire : Walsh est toujours en activité) de Walsh à ses premiers fans. 

FACE A

Walk Away

Meadows

Rocky Mountain Way

FACE B

Time Out

Help Me Through The Night

Turn To Stone