BK1

J'ai découvert les Black Keys en 2011 avec El Camino, album monumental qui reste mon préféré de ce duo de rock originaire de l'Ohio. J'ai découvert tous leurs précédents albums dans la foulée, et quand ils ont sorti leur album suivant, Turn Blue, en 2014, je l'ai acheté le jour-même et ai kiffé ma race interstellaire comme un grand, estimant qu'il s'agissait de leur meilleur album. Ce n'est pas le cas (Turn Blue est juste un très très très très bon album), je m'en suis rendu compte depuis, El Camino restant, avec sa sobriété et sa nervosité, le sommet des Clés Noires (certains citeraient à la place le plus étendu, et vraiment remarquable, Brothers de 2010, qui les a rendus mondialement célèbres), mais tout de même. J'attendais avec impatience l'album suivant du groupe. Il mettra 5 ans à sortir. Entre temps, Dan Auerbach (chant, guitare, basse ; l'autre membre, c'est le batteur Patrick Carney, avec son look de geek) a sorti un disque étonnant mais un peu inégal sous l'appellation The Arcs : Yours, Dreamily, en 2015, un disque de rock psychédélique teinté de soul et de rhythm'n'blues. Pas mal, mais pas transcendant, ce disque n'a pas été suivi d'un nouvel album des Arcs. Auerbach et Carney (absent des Arcs) sont revenus en 2018 en studio afin d'y accoucher des 12 titres du nouvel album des Black Keys, leur neuvième : Let's Rock

BK2

Les précédents opus du groupe étaient produits, en partie ou en totalité, par Danger Mouse, qui avait apporté au groupe un assortiment de sonorités très soul du plus bel effet. Danger Mouse n'a pas recollaboré avec le groupe pour Let's Rock, disque sorti sous une pochette étonnante représentant, cerclée d'éclairs roses, une chaise électrique. Au verso, le groupe en plein effort, entouré du même halo rose. Un peu criarde, cette pochette et le titre sont une allusion à l'éxécution, en 2018, d'Edmund Zagorski, par électrocution. Il aurait affirmé, avant que l'on ne le mette au courant, let's rock. L'album est apparemment sorti en vinyle dans une édition collector avec le disque teint en rose, mais hélas, mon exemplaire vinyle est d'un noir classique. D'ailleurs, un vinyle bien classique, pochette simple, sous-pochette de papier classique, tout con, limite choquant. On a cependant un jeu de quatre stickers à l'effigie de l'album et du groupe, mais c'est un peu cheap. Musicalement, l'album est une sorte de retour en arrière après les atmosphères rock'n'soul psychédélique des trois précédents opus. On est ici plus proche du son des débuts (à savoir, brut de décoffrage, sans fioritures), mais en mieux produit, en plus professionnel. Let's Rock est à rapprocher de Thickfreakness, Rubber Factory ou de Magic Potion. C'est du très bon boulot, lancé par le single Lo/Hi, mais j'avoue être un peu frustré tout de même.

BK3

Court (38 minutes), l'album offre cependant du très lourd : Fire Walks With Me est une conclusion d'album juste tuante, Tell Me Lies, Lo/Hi et Eagle Birds sont excellentes (d'une manière générale, la face A est nettement meilleure que la seconde), et le morceau introductif, Shine A Little Light, est directement entré dans mon Top 5 (et pas en dernière position) de mes chansons préférées du groupe, et même de 2019, et même de ces 5 dernières années. Ambiance monumentale, choeurs féminins sublimes, accélérations subites, durée parfaite (3,15 minutes), ce morceau est d'enfer. Si tout l'album avait été du niveau de Shine A Little Light et de Fire Walks With Me, Let's Rock serait probablement le meilleur du groupe. Il n'est qu'un très bon album, inférieur à l'ensemble de leurs précédents opus depuis Brothers. Du niveau, donc, des albums des débuts, soit un très bon niveau global. Mais sincèrement, j'espérais un peu mieux de leur part. Sans doute ont-ils trop habitués leurs fans à une certaine sonorité (en partie due à Danger Mouse qui, sur Turn Blue, était carrément crédité comme membre du groupe), et vu que cette collaboration avec Danger Mouse n'a pas été reconduite, forcément, ça fait du changement. J'arriverai sans doute un jour à adorer Let's Rock au même titre que les trois précédents opus, mais pour le moment, clairement, le sommet du groupe reste El Camino, suivi par Turn Blue

FACE A

Shine A Little Light

Eagle Birds

Lo/Hi

Walk Across The Water

Tell Me Lies

Every Little Thing

FACE B

Get Yourself Together

Sit Around And Miss You

Go

Breaking Down

Under The Gun

Fire Walks With Me