E7

28 ans. Il aura fallu attendre 28 ans pour avoir enfin droit à un nouvel album studio, entièrement enregistré en studio, des Eagles. Entre temps, en 1994, soit à mi-parcours, il y aura eu Hell Freezes Over, un live en partie acoustique proposant 4 morceaux studio inédits en introduction. Mais ensuite, pendant 13 ans, rien, jusqu'à ce qu'en 2007, badaboum, ne sorte un album dont la pochette représente de gigantesques dunes de sable dans le désert : Long Road  Out Of Eden. Le leader du groupe, Don Henley (chant, batterie), annoncera assez rapidement, dans une interview pour CNN, que les Eagles ne referont probablement plus jamais un album après celui-là. Le bassiste (et chanteur, aussi, tous chantent), Timothy B. Schmit, dira à peu près la même chose, tout en précisant qu'après leur séparation de 1980, il pensait que jamais plus ils se reformeraient, et le miracle a cependant eu lieu deux fois. Joe Walsh (guitare, chant, claviers) dira que les Eagles pourraient encore le faire une fois, mais dans ce cas, ça serait vraiment la dernière. Glenn Frey (chant, guitare) pensait sans doute à peu près comme les autres, mais, mort en 2016, il empêche désormais toute reformation. Quant à Don Felder (guitare), il a été sèchement remercié dans la période allant de 1994 à 2007 et n'apparait pas ici, même pas cité, vaporisé comme dans 1984. C'est sympa, non ? Mais en même temps, je crois qu'il s'en fout.

E8

Long Road Out Of Eden, sorti donc en 2007, dernier album des Aigles à ce jour. C'est un disque qui fera parler un peu de lui à sa sortie, car non seulement c'est le premier album studio du groupe depuis 1979, et leur premier tout court depuis 1994, mais c'est, aussi et surtout, un double album ! Il n'est pas d'une durée monumentale, ceci dit, ne vous attendez pas à deux disques bien remplis. En tout et pour tout, l'album fait 90 minutes, presque 91, les deux disques durent dans les 45 minutes chacun, et contiennent respectivement 11 et 9 titres. Joe Walsh chante sur deux titres (l'excellent Guilty Of The Crime, le moins percutant Last Good Time In Town), Timothy B. Schmit en chante, aussi, deux (I Don't Want To Hear Anymore, pas mal, et Do Something avec Henley, pas mal aussi), on a un instrumental de moins de 2 minutes (I Dreamed There Was No War). Un morceau, court (2 minutes), qui ouvre l'album et s'appelle No More Walks In The Wood, est collectivement interprété par le quatuor. Le reste de l'album est équitablement partagé entre Henley et Frey, même si deux titres sont en duo. Notons parmi les incontestables réussites de l'album le long morceau-titre de 10 minutes, qui ouvre le second disque ; Waiting In The Weeds (7,45 minutes) de Henley ; Business As Usual du même Henley ; et les How Long et No More Cloudy Days de Frey. 

E9

Indéniablement, en revanche, Fast Company (de Henley) et I Love To Watch A Woman Dance (de Frey) sont les maillons faibles, un par disque, de ce double album autoproduit par le groupe, et enregistré sur une période de 6 ans, de 2001 à 2007 (sans plus de précision quant aux studios). Deux morceaux vraiment médiocres (mais qui ne représentent que 7 ou 8 minutes en tout) sur une vingtaine de titres, c'est relativement peu, et on peut donc classer Long Road Out Of Eden dans la catégorie des albums enthousiasmants. On peut cependant affirmer que, plus court, l'album serait meilleur, et que même si on ne conserve que le meilleur absolu de ces 20 titres, l'album obtenu ainsi ne serait pas aussi grandiose que One Of These Nights, Desperado ou Hotel California, il serait plus dans le niveau de The Long Run. Autrement dit, un bon niveau, vraiment bon, mais pas exceptionnel. En fait, ce double album mérite d'être écouté plusieurs fois car il se révèle au fil des écoutes, la première est souvent un peu décevante, c'est surtout la longueur de l'album qui est en cause. Comme tout double album, même quand on parle des meilleurs (Led Zeppelin, Beatles, Stevie Wonder, Rolling Stones, Redbone), la durée, au début, est un peu un frein. Il y à ensuite souvent une période où on trouve le disque vraiment trop long, puis, à force, on découvre que si on retire les morceaux les moins bons, l'album serait toujours double (c'est le cas ici, si vous retirez les deux seuls titres médiocres, l'album dure 82 minutes), et que, donc, finalement, le groupe a bien fait de le sortir ainsi. C'est le cas ici, et puis, 27 ans d'attente pour un album qui n'aurait duré qu'une cinquantaine de minutes, ça aurait été un peu frustrant. Là, on en à pour son argent !

CD 1

No More Walks In The Wood

How Long

Busy Being Fabulous

What Do I Do With My Heart

Guilty Of The Crime

I Don't Want To Hear Anymore

Waiting In The Weeds

No More Cloudy Days

Fast Company

Do Something

You Are Not Alone

CD 2

Long Road Out Of Eden

I Dreamed There Was No War

Somebody

Frail Grasp On The Big Picture

Last Good Time In Town

I Love To Watch A Woman Dance

Business As Usual

Center Of The Universe

It's Your World Now