41F2MX1AB0L

Bon les mecs, je dois aller à confesse, m'avancer et crier toute la vérité : si j'ai décidé d'aborder cet album de Kyo, c'est bien sûr pour en parler avec les moyens du bord. Mais c'est surtout pour assouvir une envie irrépressible : défoncer l'album et surtout défoncer Kyo. C'est petit, c'est vrai, mais, par définition, l'être humain est petit. Je vous le dis tout net : je hais viscéralement ce groupe que je considère comme étant une des pires horreurs issues de la scène rock française. A côté de ça, Indochine passerait vraiment pour The Cure qu'ils tentent d'égaler depuis plus de 30 piges. Bref, Kyo est né d'une passion commune de ses 4 membres pour Nirvana, Soundgarden, Pearl Jam et Radiohead. Pauvre de nous… Si seulement Kurt Cobain s'était douté, ne serait-ce qu'une seconde qu'il serait un jour en partie à l'origine de la vocation de ce groupe à la noix de coco et mené par un petit con, jamais il n'aurait fait de la musique. Idem pour Chris Cornell, Stone Gossard et Thom Yorke. 2003 a vraiment été une année pourrie en France : il y a eu la canicule, Jean Yanne est mort, Cantat s'est fait foutre en taule, c'était la deuxième édition de la Star Academy, Alizée avait du succès, Jennifer aussi et surtout… c'est en cette année là que Kyo s'est fait un nom… Rien que d'y penser, je sens une chiasse aiguë m'envahir et les larmes me monter aux yeux. Et maintenant, je suis dans un état fiévreux vu que je vais parler de l'album.

Cet album a été un putain de carton. Vendu à plus d'un million d'exemplaires. Il y a eu plus d'un millions de fous furieux et/ou de très courageux pour acheter cette merde en tube. Le disque a été propulsé par trois gros tubes. Misère… Tout d'abord, Le Chemin, chanté en duo avec Sita. Une sacrée putain de scie, une horreur absolue qui réveillerait en chacun de nous un Dupont de Ligonnès. Je Cours a très bien marché (ahah) aussi. Et, c'est pareil, c'est à chier des briques hexagonales par le nombril du doberman malade du voisin. Et que dire de Dernière Danse, une pourriture absolue qu'on nous matraque encore aujourd'hui jusqu'à l'overdose sur toutes les chaînes musicales et sur presque toutes les radios. J'aimerais bien savoir ce qu'on a fait à tous ces enculés pour qu'ils prennent plaisir à nous infliger une telle torture. Et, manque de pot, ces 3 tubes ouvrent l'album. Seulement voilà, de nos jours, les albums studio contiennent toujours au moins 10 chansons. Et là, il en reste huit à se cogner… Pour autant de chiures. Non parce que quand on voit la suite, composée de Je Saigne Encore (autre tube, mais moindre), Je Te Vends Mon Âme ou encore Sur Nos Lèvres, le défi n'est pas de trouver ce qui pourrait s'apparenter à une chanson un minimum potable, mais de trouver laquelle est la moins à chier. Et, pour que ce soit net et précis : le défi est impossible à relever. Toutes sont du même niveau : toutes encore plus bas que le fond du seau à merde. En plus d'une musique rock qui n'en n'est pas une, il faut supporter la voix de pré-pubère de ce connaud de Benoît Poher. Et aucune chanson ne dure moins de 3 minutes. Il arrive parfois que l'on rédige des chroniques courtes. Quand on est en présence de la perfection ou quand on est en présence d'un énorme tas de merde séchant au soleil dans une benne à ordures. Avec Kyo, on est évidemment dans la deuxième catégorie.

Le plus triste dans tout ça, c'est que par la suite, fort de son succès, Kyo a continué à faire des albums. Et pourtant, en 2008, comme beaucoup de monde, j'avais littéralement fait la danse du ventre quand j'avais appris que le groupe cessait son activité à cause d'un manque d'inspiration. Ils ont de l'humour ces cons. Jusqu'à ce que j'apprenne 6 plus tard qu'ils revenaient aux affaires. Et franchement, SEULEMENT pour l'occasion, Yoko Ono aurait été bien inspirée d'accepter la remise en liberté conditionnelle de Chapman, si vous voyez ce que je veux dire. On ne m'enlèvera jamais de l'idée que c'est l'annonce de ce retour aux affaires de ce groupe à la con qui a conduit aux décès d'Eusébio, de Philip Seymour Hoffman, d'Alain Resnais ou de Pete Seeger ou qui a poussé Robin Williams à se suicider. 

huge_avatar

Le Chemin

Je Cours

Dernière Danse

Tout Envoyer En L'Air

Chaque Seconde

Comment Te Dire

Je Saigne Encore

Je Te Vends Mon Âme

Pardonné

Sur Nos Lèvres

Tout Reste A Faire