51+gZ4-taxL

Mais... nom de dieu de merde, qu'est-ce qu'Ace Of Base vient foutre ici ? Se demanderont automatiquement certains après avoir vu la pochette de l'album. On ne pourra pas leur reprocher de se poser la question. Je vais vous dire pourquoi je parle de ce groupe. Dans la catégorie infamante Rock n'roll of Shame, une chanson de l'album que je vais aborder apparaît, alors, pour « bien » faire les choses, je parle de l'album. Bon, on ne va pas se mentir, Ace Of Base n'a réellement existé que le temps d'un album qui a tout niqué dans les charts des pays où il est sorti. Et quand je dis qu'il a tout niqué, je n'exagère pas. Et, des blaireaux, à l'époque, ont quand même trouvé le moyen de comparer AoB à ABBA. Sérieusement... ? Comme ultérieurement, des blaireaux avaient comparé les Beatles et les Stones, Prince et Bambi ou, dans nos frontières, Téléphone et Indochine. On va être clair, la seule chose que Ace Of Base et ABBA aient eu en commun, c'est que leur musique était faite pour les boîtes de nuit. Et d'être suédois, mais ça, on s'en branle complet. Mais le truc, c'est que si la musique d'ABBA passe encore bien la rampe, celle d'Ace Of Base, plus du tout. Cet album, dans sa distribution, c'est un vrai bordel, car il existe sous plusieurs éditions. Moi, je vais causer de la version que l'on trouve aujourd'hui 9 fois sur 10.

Que dire ? Que si cette musique qualifiée de dance-pop, d'eurodance et d'europop passait crème au début des années 90, en boîte, entre deux pétards et une pipe aujourd'hui, ça fait quand même sacrément mal aux oreilles. On a ici au moins 3 chansons qui ont explosé les hit-parades de l'époque : A commencer par All That She Wants, celle qui est présente dans la catégorie infamante. Et, franchement, je ne vois pas quelle autre place lui donner. On va pas tortiller du cul : de nos jours, cette chanson est tout simplement inécoutable ! Mieux vaut s'infuser du Mireille Matthieu. Don't Turn Around ? Si la chanson précédente passe encore beaucoup à la radio, celle-ci, plus du tout, malgré son succès à l'époque. Alors, pour ma part, je l'ai oubliée rapidos. Du coup, je n'ai pas grand chose à vous dire dessus. Et, le troisième gros succès revient à Happy Nation. Celle-là aussi on en a bouffé hein ? Mais, j'ai envie de vous dire qu'elle est la seule chanson d'Ace Of Base à rester écoutable à notre époque. Si les deux autres me sortent par tous les trous, pas celle-là. J'arrive à l'encaisser. Mais pour combien de temps ? Zat iz ze question comme disait l'autre.

Et les autres chansons alors ? La chanson titre est une véritable scie. Si on écoute ce truc à la quarantaine, on aurait vite fait de découvrir en nous un tueur psychopathe qui sommeille. Bon, peut-être que j'exagère un poil, mais un truc est sûr : écouter ce truc est aussi agréable que de se manger en pleine narine un pet de vautour qui aurait bouffé une carcasse vieille d'un mois et qui ne serait pas arrivé à chier depuis le jour où il l'a bouffée. Et sinon, Young And Proud, Wheel Of Fortune, Living In Danger ou encore Dancer In A daydream, on en fait quoi ? Et ben que dalle parce que c'est à chier de la mousse rose à pois verts par le cul d'une girafe diarrhéique en captivité au zoo de la Palmyre.

Pour vous donner un ordre d'idée, Ace Of Base a pondu trois albums supplémentaires après celui-ci, et oui... et plus ça ira, plus ils seront pourris, ça vous laisse bien entrevoir la catastrophe. Et sinon, vous avez remarqué que j'ai réussi à faire trois bons paragraphes pour parler de ce disque. Putain, si avec ça on me téléphone pas dans la semaine à venir pour me convier à une cérémonie afin de me remettre la médaille de l'ordre national du mérite, et ben je n'y comprends plus rien, je brûle mes papiers français et je me casse au Paraguay.

hqdefault

All That She Wants

Don't Turn Around

Young And Proud

The Sign

Living In Danger

Dancer In A Daydream

Wheel Of Fortune

Waiting For Magic

Happy Nation

Voulez-Vous Danser

My Mind

All That She Wants (Banghra Version)