PF7

Et on continue dans la lancée (en attendant d'aborder le cinquième coffret probablement demain ; en revanche, pour le sixième, il sera bel et bien abordé aussi, rassurez-vous, mais d'ici le courant de juillet, car c'est le seul que, pour le moment, je ne possède pas encore, bien qu'il soit en cours de livraison et que, donc, virtuellement, il soit en ma possession). Après avoir abordé le coffret de 1965/1967, celui de 1968 et celui de 1969, respectivement nommés Cambridge St/ation, Germin/ation et Dramatis/ation, voici le moment d'aborder le coffret de Pink Floyd consacré à l'année suivante : 1970 : Devi/ation. Ce coffret est le plus généreux en terme de disques : on y trouve deux CD, deux DVD et un Blu-ray qui contient l'intégralité du contenu des deux DVD (sans aucune différence, il n'y à rien de plus ni de moins). Plus évidemment la memorabilia habituelle, livret plus diverses petites affiches et publicités reproduites glissées dans un fourreau avec les pages de photos au milieu du coffret. 1970 est une année importante pour le groupe, qui ne sortira qu'un seul album en cette année (il n'y à que 1969 où le groupe a sorti deux albums, de toute façon), mais quel albbum : Atom Heart Mother, le disque avec la vache Lulubelle III (oui, c'était, apparemment, son nom, à cette vache), 52 minutes de rock progressivo-expérimentalo-folk, que le groupe défendra plutôt bien sur scène (Summer 68 est le seul titre qu'il ne joueront jamais, et avant que vous ne me criez à la face qu'ils n'ont jamais joué Alan's Psychedelic Breakfast, je vous sors le bootleg Rise And Shine, capté à Sheffield en décembre 1970, au cours duquel ce long et contesté morceau fut joué, dans une version d'une demi-heure qui, il me semble, fut la seule de toute l'histoire du groupe, il ne l'ont joué que ce soir-là). Bref.

PF8

Le premier CD, long de 78 minutes (pas mal, non ?) propose en tout premier lieu une version live, captée à Montreux le 21 novembre 1970, d'Atom Heart Mother, longue de 18 minutes, sans l'orchestre (une bande le remplace). Version excellente que je connaissais déjà via le bootleg Too Late For Mind Expanding, de qualité remarquable (mais ici, le son est encore meilleur), et le groupe donnera, le lendemain, un autre concert, de qualité égale, également disponible en bootleg (Too Early For A Gig) qui est lui aussi d'une excellente qualité audio, mais bref, c'est autre chose. A propos de bootleg, les morceaux suivants, qui achèvent le CD 1, sont une captation d'une prestation donnée à la BBC à l'époque (on y entend entre les morceaux la si distinctive voix de l'animateur maison John Peel, dont l'accent et le ton un peu morne fait bouffer la moitié des mots), qui existait déjà en bootleg, abordé sur le blog, sous le nom de Mooed Music (qualité extra, aussi bien le bootleg que le CD officiel). On y entend Embryo, Fat Old Sun (dans une version moins longue qu'à leur habitude, par la suite, au cours des concerts de 1971, le morceau durera quasiment un quart d'heure), Green Is The Colour servant de base pour Careful With That Axe, Eugene, un If très rare et, également rare, en final, Atom Heart Mother, long de 25,30 minutes, avec les choeurs et l'orchestre de cuivres et de cordes, en live. D'ailleurs, on sent quelques hésitations et couacs sans gravité de la part de l'orchestre ! Le second disque, qui dure 67 minutes (pas mal aussi), contient 17 titres dont 16, les 16 premiers, sont des outtakes de la bande-son du film Zabriskie Point d'Antonioni (au final, trois morceaux du groupe se retrouveront sur l'album, au milieu de morceaux des Youngbloods, Patti Page, Grateful Dead, Kaleidoscope et John Fahey). Des morceaux instrumentaux (en grosse majeure partie), très courts la plupart du temps (8 n'atteignent pas 2 minutes et le plus long en fait moins de 7), très réussis mais qui ne fonctionnent, pour la plupart, qu'écoutés en bloc, on ne va pas prendre, par exemple, Looking At Map ou Take Off Version 2 et les écouter comme ça, par envie. Après ces trois quarts d'heure, on a en final une version démo, sans orchestre ni choeurs (juste le groupe), longue de 19 minutes, d'Atom Heart Mother. Laquelle ne fait pas de l'ombre à la définitive, certes, mais est vraiment excellente. Mon seul regret concernant la partie audio de Devi/ation, c'est qu'on aurait pu y mettre les morceaux issus du mythique bootleg Omayyad (Fingal's Cave, etc), enregistrés à l'époque, il y aurait sans doute eu la place sur le second disque pour mettre les plus intéressants. Mais bon, c'est comme ça.

PF9

La partie visuelle est constituée de deux DVD et d'un BR qui contient la même chose que les deux DVD. Le premier DVD contient 6 titres enregistrés live au cours d'une émission de la station de radio KQED de San Francisco (un bootleg portant ce nom, remarquable, existe), "An Hour With Pink Floyd". Les morceaux sont, ce n'est pas surprenant car le groupe les interprétait à chaque concert, Atom Heart Mother (sans orchestre et choeurs), Cymbaline, Grantchester Meadows (plus rare, déjà), Green Is The Colour suivi de Careful With That Axe, Eugene et, en final, Set The Controls For The Heart Of The Sun. C'est remarquable. La suite du premier DVD est constituée de l'album Atom Heart Mother, en remastérisation 4.0 Quad mix, en intégralité, et uniquement en audio, évidemment. Un peu frustrant, ce premier DVD (c'est le premier coffret qui propose un album studio dans son contenu, au passage), mais bon, attendez de voir le deuxième. Qui démarre par une petite heure (un petit peu moins, en réalité) enregistrée live au cours d'un festival de musique à Saint-Tropez, le 8 août. Pour la setlist, prenez celle de KQED ou de Mooed Music, c'est grosso merdo la même, on a Cymbaline (en sound check), Atom Heart Mother (groupe uniquement), Set The Controls For The Heart Of The Sun... La qualité, audio et vidéo, est excellente pour l'époque. Puis on a des extraits d'une prestation donnée à l'occasion d'un spectacle de ballet de Roland Petit, à Paris le 5 décembre (des improvisations, et Embryo), et, en final, 21 minutes d'Atom Heart Mother (avec choeurs et orchestre) au cours d'un concert donné à Hyde Park, à Londres, le 18 juillet. Cette dernière partie est qualifiée de bonus sur le DVD/BR et est d'une qualité audio et vidéo inférieure au reste, mais conservée pour son côté historique. Et puis, ce n'est pas non plus une qualité déplorable type vieille VHS restée une semaine au soleil. Le premier DVD dure dans les 110 minutes (en incluant l'album studio en audio uniquement), et le second, environ 80 minutes. On a donc du matos à regarder et écouter tout le long de ce quatrième coffret unitaire, assurément un des meilleurs du lot. Avis aux amateurs et aux fans !

CD 1

Atom Heart Mother (Live Montreux 1970)

BBC Radio sessions 1970 : 

Embryo

Fat Old Sun

Green Is The Colour

Careful With That Axe, Eugene

If

Atom Heart Mother (with choir, cello and brass ensemble)

CD 2

Zabriskie Point Outtakes : 

On The Highway

Auto Scene Version 2

Auto Scene Version 3

Aeroplane

Explosion

The Riot Scene

Looking At Map

Love Scene Version 7

Love Scene Version 1

Take Off

Take Off Version 2

Love Scene Version 2

Love Scene (Take 1)

Unknown Song (Take 1)

Love Scene (Take 2)

Crumbling Land (Take 1)

Divers : 

Atom Heart Mother (démo groupe, sans orchestre ni choeurs)

DVD 1

An Hour With Pink Floyd, KQED, San Francisco, 1970 : 

Atom Heart Mother

Cymbaline

Grantchester Meadows

Green Is The Colour

Careful With That Axe, Eugene

Set The Controls For The Heart Of The Sun

Atom Heart Mother (album studio en version 4.0 Quad mix, audio seulement) : 

Atom Heart Mother

If

Summer 68

Fat Old Sun

Alan's Psychedelic Breakfast

DVD 2

Pop 2, Festival de Saint-Tropez : 

Cymbaline (sound check)

Atom Heart Mother

Embryo

Green Is The Colour

Careful With That Axe, Eugene

Set The Controls For The Heart Of The Sun

Roland Petit's Ballet, Paris : 

Improvisations instrumentales 1, 2 et 3

Embryo

Blackhill's Garden Party, Hyde Park, Londres : 

Atom Heart Mother (with choir, brass & cello ensemble)

Blu-ray

Contient l'intégralité des deux DVD