PF1

Il y à quelques jours, j'ai abordé un coffret de 2 CD, 1 DVD et un Blu-ray (ou BR) de Pink Floyd, qui concernait leurs débuts, de 1965 à 1967. Entamant par la même occasion une tâche ardue et écrasante (sans doute pas aussi ardue ou écrasante que celle, aujourd'hui, de l'équipe de France pour battre l'Argentine, mais chacun sa croix), celle d'aborder les six coffrets unitaires sortis l'an dernier, en même temps qu'un gros coffret de 400 boules qui renferme l'ensemble (plus un coffret supplémentaire en bonus), et en même temps, aussi, qu'une petite compilation regroupant le digest de ce coffret (et que j'avais abordé ici à l'époque). Deuxième coffret unitaire issu du méga-giga-zéta gros coffret The Early Years, Ce coffret concerne une année assez particulière pour Pink Floyd. Il s'appelle 1968 : Germin/ation et il est, autant le dire tout de suite, un tantinet frustrant. Une bonne partie des coffrets (un par an à partir de 1968 jusqu'à 1972, plus le premier coffret qui, lui, aborde 1965, 1966 et 1967) sont généreux, genre deux CD, plus un BR et son équivalent en un ou deux DVD. Plus de la memorabilia (des reproductions d'affichettes, de tickets de concerts, de publicités, et un livret). Le  tout dans un bel écrin à couverture laquée, format DVD. De la belle ouvrage. De ce point de vue-là, ce deuxième coffret, et le premier à aborder une seule année, est identique aux autres : un beau petit coffret en forme de livre, avec livret, memorabilia.

PF2

On a un DVD et son équivalent BR (le même contenu, strico sensu, sur les deux disques ; ça peut sembler achat forcé si on ne possède pas de lecteur BR et que le BR nous sera dès lors inutile ; ou qu'on possède un lecteur BR, qui lit les DVD aussi d'ailleurs, mais on choisira de lire, dans ce cas, le BR, tant qu'à faire, et c'est le DVD qui ne servira à rien). Et on a un CD, d'une durée d'un peu moins d'une heure (le DVD/BR dure, lui, dans les 80/85 minutes), proposant 13 titres dont quatre sont déjà connus des fans et présents sur des compilations comme Relics ou Masters Of Rock : Julia Dream, Careful With That Axe, Eugene (version studio), Point Me At The Sky (absente des deux compilations, en fait) et It Would Be So Nice. Il s'agit des singles et de leurs faces B respectives. Le reste du CD (qualité audio remarquable) est inédit, mais les morceaux proposés sont bien connus (ce sont les versions qui sont inédites). On a ainsi sept morceaux issus de live radiophoniques de la BBC, en juin et en décembre. Parmi eux, Embryo, Julia Dream, Point Me At The Sky, Interstellar Overdrive et Let There Be More Light. Deux titres sont proposés sous des titres différents (Murderotic Woman et The Massed Gadgets Of Hercules) mais ne sont tout simplement que des versions alternatives de Careful With That Axe, Eugene et A Saucerful Of Secrets. Les seuls titres vraiment inédits ici sont deux morceaux enregistrés aux Capitol Studios de Los Angeles le 22 août, Song 1 et Roger's Boogie (chanté par Waters). Deux morceaux sympathiques qui totalisent moins de 8 minutes. Notons que Syd Barrett n'apparait pas sur les morceaux présents sur ce CD, remplacé, déjà, par David Gilmour.

PF3

Le DVD/BR propose 27 plages, Syd apparait sur certaines d'entre elles (les plages 2 à 8, qui proposent un live à Bruxelles dans le cadre d'un festival, Tienerklanken). La partie vidéo du coffret Germin/ation, d'une qualité audio et visuelle très très bonne mais parfois un peu altérée (rien de grave, car le travail de restauration entrepris sur ces archives est proprement remarquable), est essentiellement constituée de captations de passages TV, beaucoup d'entre eux en France dans diverses émissions du genre "Bouton Rouge", "A L'Affiche Du Monde", "Tous En Scène", "Samedi Et Compagnie", un peu de passages TV anglais, belges et italiens aussi (et le clip vidéo restauré de Point Me At The Sky en bouquet final). A l'époque, en France, on passait du rock, en direct ou pas, à la TV, il n'était pas rare de voir Led Zeppelin, Soft Machine, Deep Purple, Pink Floyd, Captain Beefheart ou Magma à la TV l'après-midi ou el soir, en week-end ou en semaine. Désormais, quand un artiste passe à la TV chez nous, c'est de la variétoche merdique, du TV-crochet du même niveau, ou bien, le soir des NRJ Music Awards, des stars du hip-hop, r'n'b ou de la dance... Mais en 1968, quelle époque c'était ! Le seul problème pour ce DVD/BR, c'est qu'on a cinq versions (différentes, mais bon, c'est la même chanson, comme le chantait l'électrocuté du boulevard Exelmans) de Let There Be More Light (et deux d'affilée). Les autres titres proposés ici sont parfois en doublon dans d'autres versions (Paintbox, Set The Controls For The Heart Of The Sun, Flaming), mais en quantité moindre. Et on a des raretés : Corporal Clegg, Remember A Day (chanté par Wright), Bike, Apples And Oranges. Cette partie filmée du coffret est un peu frustrante mais tout de même moins que le CD, même si, soyons honnêtes, rien, sur l'ensemble de ce coffret, n'est mauvais. On prend du plaisir à écouter (et à écouter et regarder !) le Floyd dans une époque assez étrange de leur carrière (Syd Barrett se fait évincer en raison de sa santé mentale qui vacille complétement et qui est remplacé par David Gilmour ; pendant un temps, le groupe sera un quintet, d'ailleurs), qui passe du rock psychédélique de leurs débuts à un space-rock plus lourd, complexe, A Saucerful Of Secrets étant un album assez incroyable au climat pesant, quasiment violent et fou, folie et violence qui ne demandent qu'à exploser et le fond, tout du long de l'album, assez rarement, au final, laissant l'auditeur dans une situation de tension qui, même quand on a écouté l'album un nombre incalculable de fois, ne faiblit jamais. Ce coffret abordant cette année charnière est un petit peu décevant, mais reste ultra conseillé si on est un fan. 

CD

Point Me At The Sky

It Would Be So Nice

Julia Dream

Careful With Tat Axe, Eugene

Song 1

Roger's Boogie

Murderotic Woman (Careful With That Axe, Eugene) (BBC Radio session)

The Massed Gadgets Of Hercules (A Saucerful Of Secrets) (BBC Radio session)

Let There Be More Light (BBC Radio session)

Julia Dream (BBC Radio session)

Point Me At The Sky (BBC Radio session)

Embryo (BBC Radio session)

Interstellar Overdrive (BBC Radio session)

DVD/Blu-ray

1968 Banner

Live Tienerklanken, Bruxelles, 18/19 février 1968 : 

Astronomy Domine

The Scarecrow

Corporal Clegg

Paintbox

Set The Controls For The Heart Of The Sun

See Emily Play

Bike

Apples And Oranges (TV belge)

TV française - "Bouton Rouge" : 

Astronomy Domine

Flaming

Set The Controls For The Heart Of The Sun

Let There Be More Light

Paintbox (Discorama, Paris)

Instrumental Improvisation (Londres)

Set The Controls For The Heart Of The Sun (Londres)

It Would Be So Nice (excerpt - Rome)

Interstellar Overdrive (Rome)

Astronomy Domine (live Kasterlee)

Roger Waters Interview (Kasterlee)

Let There Be More Light (TV française)

Remember A Day (TV française)

Let There Be More Light (TV française)

Let There Be More Light (TV française, "Tous En Scène")

Flaming (TV française, "Tous En Scène")

Let There Be More Light (TV française)

Point Me At The Sky (vidéo clip restauré 1969)