BS4

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais il n'y à, pour le moment, pas beaucoup d'albums de Black Sabbath dans la catégorie infâmante des ratages musicaux. Seventh Star, et autrefois, au cours de sa première chronique, Never Say Die ! mais désormais, pour ce dernier, ce n'est plus le cas (mais de justesse). Voici un autre album du groupe à entrer dans la catégorie : Tyr. Celui-ci, je ne voulais pas, mais alors vraiment pas (contrairement à Seventh Star que je n'ai jamais pu encadrer, et si j'ai été un peu sévère à son égard, je m'en fous et ne regrette rien), l'aborder en tant que ratage, car j'ai essayé, à de nombreuses et moult reprises, pléthore de fois, de l'aimer. Tyr date de 1990 et fait suite à Headless Cross, qui fut un succès critique et est aujourd'hui encore considéré, par la majorité des fans, comme un des meilleurs opus de la bande à Tony Iommi. Le groupe n'a pas changé son personnel (Iommi, Martin, Nicholls, Powell), ayant juste engagé un bassiste officiel, Neil Murray, ancien membre de Whitesnake. Le disque, court encore une fois (39 minutes), aujourd'hui difficile à se procurer sauf si on veut y mettre le prix (certains le vendent à plus de 100 €, non mais sérieux, c'est un CD, pas un vinyle avec une pochette plaquée or, les mecs), a été produit par le groupe, qui l'a enregistré entre février et juin 1990 (le disque est sorti fin août) à Rockfield et dans le Berkshire, en Angleterre. 

BS5

Comme son titre et sa pochette (avec le lettrage façon runes) semblent l'indiquer, Tyr est un album conceptuel, basé sur la mythologie nordique. Mais ce statut d'album-concept est contesté par la majeure partie des membres du groupe qui expliquent qu'en tout cas, Tyr n'a pas été conçu comme tel, malgré que plusieurs chansons ont des liens avec ce thème (Odin's Court, Valhalla, l'instrumental The Battle Of Tyr). Toutes les paroles ont par ailleurs été signées Tony Martin, qui a laissé de côté les thèmes sataniques et occultistes qui baignaient fortement Headless Cross. Sur Headless Cross, Tony Martin signait ses premiers textes avec le groupe (rappelons que pour The Eternal Idol, Martin avait incorporé le groupe durant les sessions, les chansons étaient déjà écrites) et il avait dû penser que Black Sabbath = thèmes sulfureux tels que les démons, l'occulte et Satan. Mais si les chansons de Headless Cross étaient vraiment excellentes, il est vrai que le trait était lourd, aussi Iommi lui a-t-il demandé de faire plus light pour ce nouvel album. Et Tony Martin de penser à la mythologie nordique, à Odin, au Valhalla (Paradis des Dieux et des héros nordiques), etc, après un intense brainstorming, et force est de constater que ce n'était peut-être pas la meilleures des idées.

BS6

On sent en effet que Tyr hésite, le cul entre deux chaises qui s'éloignent l'une de l'autre, entre un concept-album digne de ce nom et un album classique. Ca ne marche pas. Ca fait forcé, boursouflé, et c'est vraiment dommage car sur le papier, Tyr aurait pu être un sacré bon album, original, plus recherché que de coutume, je ne dis pas que ça aurait pu être le sommet du groupe (n'exagérons rien, ce n'est pas parce que c'est conceptuel que ça cartonne : le Imaginos de Blue Öyster Cult en est un bel exemple), mais si le concept avait été mieux tenu, et en tout cas, pleinement assumé, ça aurait été meilleur que le résultat final, pas honteux (si je le classe dans les ratages, c'est quasiment à contre-coeur, c'est limite), car Jerusalem, The Law Maker, Valhalla sont excellentes (je suis en revanche nettement plus partagé sur Odin's Court et The Sabbath Stones), le groupe joue bien, Tony Martin est de plus en plus à l'aise en tant que frontman, la production est excellente... Oui, c'est vraiment dommage, Tyr aurait pu être une belle réussite, il n'est qu'un disque un peu inégal, un faux concept-album pas assumé par un groupe qui a probablement senti que le projet était trop gros pour leurs épaules, ou ne voulait pas s'embarraser d'un album de ce genre. La tournée sera moyenne (comme les ventes de l'album), Tony Martin s'en ira juste après, laissant la place à un nouveau chanteur. Enfin, 'nouveau', pas exactement, mais la suite, c'est demain, si vous ne savez pas de qui je veux parler !

Anno Mundi

The Law Maker

Jerusalem

The Sabbath Stones

The Battle Of Tyr

Odin's Court

Valhalla

Feels Good To Me

Heaven In Black