21 mai 2018

"Approximately Infinite Universe" - Yoko Ono

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, je ne vais pas mâcher mes mots, je ne vais pas épiloguer pendant 107 ans, je ne vais pas tergiverser pendant tout un paragraphe, je vais y aller franco, je vais dire ce que j'ai envie de dire, je vais me faire plaisir et ne pas hésiter un seul instant, si vous croyez que je vais me restreindre vous pouvez espérer encore longtemps, n'imaginez pas que je vais me fondre dans la masse et me taire, j'ai envie de le dire alors putain, croyez-moi, je vais le dire, et tout de suite, pas demain, pas... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

20 mai 2018

"Paris Ailleurs" - Etienne Daho

M'avez-vous déjà vu quelque part ?/Rafraîchissez-moi donc la mémoire...  Je n'en peux plus tellement je suis content : j'ai enfin trouvé une édition vinyle de ce disque ! Pas un pressage d'époque (1991) car si lalbum est sorti sous ce format à l'époque, il n'est pas évident de trouver un pressage original, mais le disque a été réédité l'an dernier, dans une sublime édition remastérisée, avec une sous-pochette ornée de belles photos noir & blanc des sessions, et bien entendu, les paroles sur un feuillet. Le tout, pour 15... [Lire la suite]
20 mai 2018

"Fly" - Yoko Ono

Alors oui, je sais. Je sais bien. Ca va être difficile. Yoko Ono. Ces deux mots, ces quatre syllabes, sont, partout dans le monde, depuis 1968, symbole de haine pour pas mal de monde : les fans des Beatles. Souvent, très souvent, quasiment tout le temps en fait, les fans du plus grand groupe de rock du monde (hé non, les gars, c'est donc pas les Butthole Surfers !), malgré leurs éventuels sujets de discorde (quel est le meilleur album, la meilleure chanson, la meilleure année pour le groupe, quel album solo est le meilleur, quel... [Lire la suite]
19 mai 2018

"Thirty-Three & 1/3" - George Harrison

Un peu de batterie, un beau petit vrombissement de basse (qui me fait craquer à chaque écoute), une guitare carillonnante à la Byrds, une basse sautillante, voilà comment démarre le premier morceau de cet album sorti en 1976. Woman Don't You Cry For Me. Une chanson qui assume totalement son rôle d'ouverture d'album (morceau court, bien charpenté, rythmé, sans temps morts, sautillant) et qui augure de bien des plaisirs auditifs quant au reste de l'album. Quel album ? Oh, juste le septième album studio (et huitième tout court) de... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 mai 2018

"Rock Or Bust" - AC/DC

Je pense qu'on peut le dire sans avoir peur de trop se tromper : Rock Or Bust, sorti en 2014, restera probablement le dernier album studio d'AC/DC. Brian Johnson a quitté le groupe en mars 2016, en pleine tournée américaine, pour des raisons de santé (il devient sourd ; c'est en partie à cause d'une de ses passions, les spors automobiles, et en partie à cause du niveau de décibels assez élevé des concerts du groupe, en partie aussi avec l'âge, que ça lui arrive) ; Malcolm Young avait, lui, quitté le groupe peu avant l'enregistrement... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
18 mai 2018

"Calling All Stations" - Genesis

Ca va sûrement vous trouer le cul, mais Genesis n'a pas cessé sa carrière avec le départ de Phil Collins en 1992 (ou 1993 ? Rhaaaa, je ne sais plus ; mais le dernier album avec lui date de 1991, en tout cas, ça c'est sûr). Il y à eu une troisième période de Genesis (après l'ère Peter Gabriel - 1969/1975 - et l'ère Phil Collins - 1976/1992) : l'ère Ray Wilson (1997/1998). Un seul album sera fait durant cette période méconnue et globalement détestée des fans. J'ai moi-même pendant un bon moment détesté cet album, que je réaborde... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 12:03 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

18 mai 2018

"Black Ice" - AC/DC

On dit parfois : plus c'est long, plus c'est bon. Mais quand on associe ça avec le concept de l'attente, ça peut rapidement devenir ennuyant. Cinq ans avaient séparé The Razors Edge de Ballbreaker (mais avec, entre temps, un Live pour faire patienter), et le même laps de temps entre Ballbreaker et Stiff Upper Lip. Quand on sait qu'AC/DC, autrefois, enquillait un album par an (ou tous les deux ans, à partir de 1981)... Aussi, tout du long des années 2000, les fans commençaient vraiment à se regarder en coin l'air de dire ils foutent... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:04 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 mai 2018

"Hot Space" - Queen

Queen a toujours été un groupe important pour moi. C'est bien simple : né en 1982 (l'année de ce disque, ce qui n'est pas une heureuse coïncidence), j'ai découvert le rock, vraiment, par le biais de ce groupe, vers l'âge de 10/11 ans, soit un ou deux ans après la mort de son chanteur Freddie Mercury. Ayant entendu une ou deux chansons du groupe à la TV ou radio (The Show Must Go On, Headlong, passaient souvent, Innuendo était sorti en 1991, peu avant la mort de Mercury) et les ayant adoré, j'avais demandé qu'on m'offre un de leurs... [Lire la suite]
17 mai 2018

"Stiff Upper Lip" - AC/DC

La pochette de cet album, le deuxième album studio d'AC/DC dont je me souvienne de la sortie (après Ballbreaker en 1995, j'avais 13 ans ; né en 1982, je n'ai aucun souvenir, j'avais alors 8 ans, de la sortie de The Razors Edge, quant aux précédents, n'en parlons même pas) en 2000, m'a toujours fait très fortement penser à celle de Ballbreaker, justement, où on voyait Angus, entouré de gargouilles gothiques, juché, guitare en pogne, sur une sphère cerclée d'éclairs. Celle de cet opus de 2000 (enregistré entre septembre et octobre... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:02 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 mai 2018

"Let's Dance" - David Bowie

Alors...Vous le savez ans doute, si vous suivez ce blog depuis un moment, mais je suis un immense fan de David Bowie. Mais alors vraiment. C'est sans doute dans un épouvantable accès de masochisme que j'ai décidé de refaire la chronique de cet album, mais même si je commence à regretter, parce que je sais que je vais me faire du mal, tant pis, c'est commencé, alors autant aller jusqu'au bout (n'espérez pas de moi que je refasse de sitôt la chronique de Tonight et Never Let Me Down, les deux albums qu'il fera après celui-ci, en... [Lire la suite]