RO1

Une des plus fameuses voix de l'histoire du rock. Mort en 1988 alors qu'il était dans la cinquantaine (vraiment pas vieux), Roy Orbison aura vraiment réussi sa fin de carrière, via les Travelling Wilburys, ce super-groupe fondé en 1988 par George Harrison et son ami producteur Jeff Lynne (et constitué de Harrison, Lynne, Tom Petty, Bob Dylan et Orbison ; qui décèdera peu après la sortie du premier album du groupe), et via cet album solo, son dernier, sorti en 1989 de manière posthume (et en partie produit par Lynne), Mystery Girl. Orbison avait sinon brillé dans les années 50/60 via des chansons telles que Oh, Pretty Woman, évidemment, sans oublier le sublime In Dreams qui sera popularisé, le temps d'une inoubliable scène, dans le Blue Velvet de David Lynch. En ce qui me concerne, si je reconnais amplement le talent d'Orbison et son incroyable voix, je n'en ai jamais été plus fan que ça. Je ne possède que trois albums de lui : Orbisongs de, je crois, 1965 (une compilation, bien foutue, mais c'est une compilation, avec tout ce que ça implique de manque de personnalité), Laminar Flow de 1979 (qui est épouvantable à tous niveaux : pochette de merde, design pourri, production flinguée, morceaux ratés...) et ce Mystery Girl sorti dix ans plus tard, après sa mort, et qui était d'ailleurs son premier album en 10 ans. Un album mythique, produit par, entre autres, Jeff Lynne, Barbara Orbison (la femme de Roy, elle est productrice exécutive sur l'ensemble du disque), T-Bone Burnett, Bono et Orbison lui-même aidé de sa femme et de Mike Campbell. 

RO2

Long de 38 minutes, sorti sous une pochette à double sens (lire les paroles dans le livret est une épreuve, elles sont imprimées dans un sens puis dans l'autre, d'une chanson à l'autre, on ne cesse de retourner le livret dans sa main), Mystery Girl offre deux des plus gros hits de la carrière de Big Roy, hélas tous deux posthumes forcément : She's A Mystery To Me, produite par Bono (la seule chanson de l'album qu'il a produit) et écrite par Bono et The Edge (Bono joue de la guitare dessus, pas The Edge) qu'ils ont écrite pour Orbison après avoir vu Blue Velvet et été subjugués par l'utilisation de sa chanson In Dreams dedans (utilisation qu'Orbison contestera au départ, pour finalement se rendre compte que Lynch avait bien fait), une excellente chanson ; et surtout, You Got It, qui ouvre le bal, produite par Lynne, et co-écrite par Lynne, Orbison et Tom Petty qui joue dessus. Une chanson à la production assez riche, forcément, on parle de Lynne (Electric Light Orchestra dont il est membre fondateur et leader, albums de George Harrison depuis 1987), mais elle est juste splendide, en même temps, et une fois écoutée, on ne l'oublie pas. Le reste de l'album est excellent, on y trouve notamment une belle reprise du The Comedians d'Elvis Costello, produite par T-Bone Burnett, ou bien, autre chanson produite par Lynne, A Love So Beautiful

RO3

Aucune chanson n'est, d'ailleurs, à retirer ici, Mystery Girl, très en phase avec son époque vu sa production parfois riche mais jamais éreintante, est une vraie réussite. Le meilleur album de Roy Orbison selon pas mal de monde, en tout cas un milliard de million de dizaines de fois meilleur que Laminar Flow, et un des meilleurs albums de 1989, et probablement même des années 80, tant qu'à faire (de 1989 en tout cas, ça c'est certain). C'est vraiment dommage, extrêmement dommage, que ça soit le dernier opus d'Orbison, et bien entendu qu'il soit, en plus, sorti posthume, car sous la houlette de Lynne, Big Roy aurait pu avoir une suite de carrière des plus intéressantes, les Travelling Wilburys l'ayant bien aidé à resurgir du bois après une petite dizaine d'années de discrétion médiatique. Mais non, quand ça veut pas, ça veut pas, et Orbison décèdera d'une crise cardiaque peu après l'enregistrement de cet ultime album à la pochette classe et au tracklisting irréprochable, qui marchera d'ailleurs, aidé par You Got It, très bien dans les charts. Une belle manière de lui rendre hommage. Un excellentissime album. 

FACE A

You Got It

In The Real World

(All I Can Do Is) Dream You

A Love So Beautiful

California Blue

FACE B

She's A Mystery To Me

The Comedians

The Only One

Windsurfer

Careless Heart