N1

Comment ai-je pu m'y prendre pour, jusqu'à présent, ne pas avoir abordé Neu! sur le blog (Neu! 75 était sur le blog depuis quelques années, mais c'est Buckley92 qui l'avait abordé ; je l'aborde en seconde chronique dans deux jours, la chronique de Buckley92 est donc temporairement en attente de publication, patience) ? Il était temps que je rattrape cette erreur, surtout que le groupe n'a sorti que trois albums...et que je les possède tous trois en vinyle, et que je les écoute assez souvent. Neu! est un groupe allemand, le nom vous aurait mis la puce à l'oreille sans que je ne précise d'emblée leur nationalité ('neu', en allemand, signifie 'nouveau', et se prononce 'noyeu'). Le groupe a été formé à Düsseldorf en 1971, année de l'enregistrement (en décembre) de leur premier album, éponyme, cet album-ci, qui est sorti sous une pochette des plus minimalistes : blanc virginal recto comme verso, et un gros Neu! rouge en travers, comme écrit au gros feutre. Mon exemplaire vinyle est une réédition récente en pochette ouvrante, mais je ne suis pas sûr que l'original était en pochette ouvrante, mais avec une pochette simple et une sous-pochette indiquant les crédits (photo plus bas). Le groupe est constitué de Klaus Dinger (batterie) et Michael Rother (guitare), deux des membres fondateurs de Kraftwerk (Dinger a joué sur le premier album de la Centrale Electrique), qu'ils ont quitté en 1971 justement. Le groupe est produit par celui qui a aussi produit les premières oeuvres de Kraftwerk (et a aussi bossé avec Cluster, autre groupe de krautrock de l'époque), Conny Plank.

N3

Neu! premier du nom dure quasiment 46 minutes, pour seulement 6 titres. Les trois titres de la face B sont crédités comme les trois parties d'une suite du nom de Jahresübersicht ("survol d'une année") mais sont, en vinyle comme en CD, séparés. Groupe séminal, Neu! a influencé pas mal de monde par la suite, notamment David Bowie, qui écoutait souvent, très souvent leurs trois albums et s'en inspirera fortement pour sa trilogie berlinoise de 1977/79. Le groupe a quasiment inventé un style assez particulier au sein du krautrock, la motorik musik. Et là, vous êtes en train de vous dire : kékeussé, ce genre musical ? Il vous suffit d'écouter Negativland (9,45 minutes au centre de la face B) pour le savoir, mais en gros, la motorik, c'est un rythme musical martial, répétitif, comme industriel. Un rythme hypnotique, lancinant, répétitif, à base de percussions et de basse, et censé rappeler la répétitivité de la conduite à vive allure sur une autoroute, le nom de ce rythme signifie 'activité du moteur'. Neu! n'était pas le seul groupe de krautrock a faire de la motorik (Faust et Can aussi en faisaient) mais ils l'ont bien popularisé. Sur Neu!, le morceau que j'ai cité, Negativland, est un parfait exemple. Basse inoubliable et monolithique, batterie lancinante, aucun changement ou presque, totalement instrumental, ce morceau vous fout dans une sorte de transe. Pour moi, c'est le sommet de ce premier album.

N2

Mais le reste de l'album est cependant remarquable. Par exemple, prenez le premier titre, Hallogallo, qui dure la petite et mignonne bagatelle de 10 minutes (aucun titre ne dure moins que 5 minutes), et qui est aussi un parfait exemple de motorik. Là aussi, un rythme lancinant et qui ne change quasiment pas, totalement instrumental, et qui semblera des plus cons, inutiles, vains, stupides à quiconque l'écoutera pour la première fois (il faut généralement quelques écoutes pour apprécier l'oeuvre de Neu!) ou n'appréciant pas particulièrement le rock expérimental ou le krautrock. Si vous connaissez déjà les deux premiers albums de Cluster (qui, dans le genre krautrock bien expérimental, se posent vraiment là) et que vous les aimez, aucun problème, vous adorerez Neu!, mais si vous préférez un peu plus de variété, de mélodies, bref, des chansons, vous risquerez de déchanter un peu. Tout l'album est remarquable (Weissensee, Im Glück, Lieber Honig) en plus d'être totalement culte (de sa pochette à ses morceaux), mais ce n'est vraiment pas du commercial. L'année suivante, en 1973 donc, le groupe se paiera le luxe d'un deuxième album (Neu! 2, évidemment) qui, quelque part, ira encore plus loin dans l'abstraction, mais ça, j'en reparle demain !

FACE A

Hallogallo

Sonderangebot

Weissensee

FACE B

Jahresübersicht : 

Im Glück

Negativland

Lieber Honig