DN1

Elle sent bon son folk-rock des années 70, cette pochette : une photo à l'apparence datée, surannée même, totalement jaunie, pâlie, dans un médaillon ovale, sur fond blanc rosé... Cet album, que j'ai découvert comme tant d'autres que j'aborde en ce moment dans ce fameux livre que je ne citerai pas ici car je l'ai déjà fait pas mal de fois, est le deuxième album solo de Don Nix, musicien américain toujours en activité (mais son dernier opus date de 2002), qui s'était fait une spécialité de collaborer, tout du long de sa carrière, avec divers artistes tels que Leon Russell, John Mayall, George Harrison, Delaney & Bonnie & Friends, Lonnie Mack, Isaac Hayes, les Staple Singers, Jeff Beck, Eric Clapton, Brian May, Freddie King, Albert King, et qui a commencé sa carrière comme saxophoniste au sein des Mar-Keys, un groupe de rhythm'n'blues, des musiciens de studio, parmi lesquels Steve Cropper, Donald 'Duck' Dunn, tous deux futurs M.G.'s de Booker T. & The M.G.'s. Nix est affilié au rhythm'n'blues, à la soul et au blues, et la pochette de ce deuxième album, Living By The Days, sorti en 1971 sur Elektra Records (après un disque sur le label de Leon Russell, Shelter), ne permet pas vraiment de s'en rendre compte. On a l'impression d'un artiste folk-rock à la Dylan, David Ackles, Nick Drake, Tim Buckley, comme je l'ai dit plus haut.

DN2

Enregistré aux studios Muscle Shoals de Sheffield (Alabama) et aux studios Skyhill de Hollywood (Californie), produit par Nix lui-même, Living By The Days a été enregistré avec quelques musiciens de renommée : Barry Beckett (commaborateur de Tim Buckley), Chris Stainton aux claviers, Donald 'Duck' Dunn et David Hood à la basse, Wayne Perkins, Jimmy Johnson (notamment) aux guitares, Roger Hawkins à la batterie, Don Preston et Claudia Lennear aux choeurs sur certains titres... Court (9 titres, 35 minutes), l'album est une réussite majeure constituée essentiellement de morceaux signés Nix (un en collaboration avec Lonnie Mack : Three Angels ; un en collaboration avec Marlin Green : Mary Louise) et d'une reprise du I Saw The Light de Hank Williams, le fameux, légendaire, chanteur de country. Bref, The Shape I'm In n'est pas une reprise du Band, malgré l'homonymie. Tout l'album est une pure merveille qui, à sa sortie, par total manque de bol, ne marchera pas du tout, un vrai désastre. La raison est bien simple : Nix était signé chez Elektra, label des Doors, notamment. En 1971, peu avant la sortie de l'album, Jim Morrison meurt. Panique chez Elektra. L'album de Nix sort à ce moment-là, alors que la maison de disques de Jac Holzman a franchement autre chose à foutre que d'en assurer la promotion, surtout que Nix a beau être un producteur/arrangeur/musicien de talent, il n'est pas des plus connu des masses et faire des placards publicitaires de 30 mètres sur 12 serait, dans son cas, un tantinet exagéré.

DN3

Mais Living By The Days sort dans une totale indifférence, mais alors quelque chose de bien, la THE indifférence par excellence. Plongée direct dans les bacs à soldes (ce qui fait que pas mal d'exemplaires américains de cet album possèdent des coins coupés, manière bien barbare de référencer les disques soldés dans les disquaires). Pourtant, il y à du lourd ici, du grandiose : My Train's Done Come And Gone, le morceau-titre, The Shape I'm In, la reprise du vieux Hank, ou bien She Don't Want A Lover (She Just Needs A Friend) que les Ecossais de Texas ont peut-être entendu, tant leur propre I Don't Want A Lover possède un titre (et des paroles pour le refrain) identique, le sujet excepté ('she', 'I'), attention, je ne parle pas de la mélodie, mais de la ressemblance des titres des deux chansons, c'est tout. Aucune mauvaise chanson sur ce disque méconnu, oublié (il existe en CD, aucun bonus-track mais une remastérisation de qualité, chez Man In The Moon, paru en 2016) et vraiment à (re)découvrir. Et ce, d'autant plus qu'à l'époque, tout le monde ou presque a négligé ce disque sorti au mauvais moment et sur le mauvais label (si encore Nix était resté chez Shelter, ou était passé sur un autre label, genre RCA ou Reprise...). Mais quel disque, sinon !

FACE A

The Shape I'm In

Olena

I Saw The Light

She Don't Want No Lover (She Just Needs A Friend)

FACE B

Living By The Days

Going Back To Iuka

Three Angels

Mary Louise

My Train's Done Come And Gone