L1

Cet album, le deuxième du groupe, porte son nom, il est donc éponyme, mais la majeure partie du temps, on en parle (quand on en parle, car c'est pas ultra connu) comme étant le Red Boot Album. Allez savoir pourquoi. Non, je déconne, évidemment que je sais pourquoi : sa pochette (et aussi le fait que le premier album était aussi éponyme, donc il fallait bien trouver quelque chose pour distinguer les deux disques). Plutôt du genre criarde et du genre qu'on remarque, elle représente, recto comme verso, une botte rouge sur fond bleu, botte (bottine, plutôt) comme en train de flamber (de fausses flammes qui ressemblent plus à de la fumée). Assez étrange et pas spécialement réussi. Le groupe en question s'appelle Legend et c'est un groupe anglais dont le batteur (Bill Fifield), après l'album, quittera l'aventure pour rejoindre, sous le sobriquet de Bill Legend, le groupe de glam-rock T-Rex de Marc Bolan. Oui, le nom de scène de ce batteur vient donc du groupe dont il fit partie (et au sein duquel il était crédité à son vrai nom). Les autres membres du groupe sont Mickey Jupp (chant, guitare principale, piano), Mo Witham (guitare rythmique, choeurs) et John Bobin (basse, choeurs). Sorti en 1970, Legend a été produit par, excusez du peu, Tony Visconti (Bowie, T-Rex...) et dure 35 minutes, pour 12 titres que l'on serait bien en peine de décrire : rock, rockabilly, pub-rock ? Pub-rock, en fait. Et pour l'époque, c'est pas vraiment un terme qui devait être souvent utilisé, alors disons rock, tout court. 

L2

Ceci est probablement issu d'un livret CD d'une réédition de l'album (mais pas de la réédition BGO).

J'ai acheté ce disque dans un twofer (assemblage de deux albums sur un seul disque, ou sur une édition double-CD, généralement par des labels spécialisés dans les rééditions à petit budget) qui proposait le disque avec l'album suivant de Legend, Moonshine (1971). Une édition double CD de chez BGO Records (visuel plus bas). Compte tenu que Legend dure 35 minutes et que Moonshine en dure 31, tout pourrait tenir (car il n'y à aucun bonus-track) sur un seul CD, mais non, c'est double. Arnaque ! Enfin, musicalement, ce n'est pas une arnaque du tout. Moonshine, que j'aborderai bientôt, est supérieur, autant le dire tout de suite (mais c'est le Red Boot Album qui a été abordé dans le bouquin de Phil Man), mais ce deuxième album de Legend est un très bon produit de rock pur, teinté de rock'n'roll (Jupp et ses potes sont influencés, presque obsédés, par le rock'n'roll 50's, et ça s'entend), un disque qui ne révolutionne absolument rien et ça tombe bien car ce n'était pas son intention, mais un album que l'on prendre plaisir à écouter. 

L3

Rien de particulièrement mémorable ici, si on met de côté Cheque Book (que Dr Feelgood, qui doit probablement pas mal à Legend pour ses sonorités, reprendra sur son premier opus Down By The Jetty en 1974), Cross Country et My Typewriter. Le reste est d'un très bon niveau mais comme je l'ai dit, rien d'exceptionnel : ça sonne bien (la production de Visconti est, comme toujours avec lui, réussie), les musiciens sont excellents, l'ambiance est électrique, mais cet album, bien que plutôt culte (ce qui tient surtout au fait qu'à l'époque, en Angleterre, ce genre de groupe n'était pas vraiment à la mode, le revival 50's ne sera à la mode que quelques années plus tard), n'est pas le meilleur du groupe non plus. Enfin, je ne sais pas quel est le meilleur album de Legend, mais en tout cas, le disque suivant est supérieur. Et pas d'un peu, non, de beaucoup : en écoutant les deux disques à la suite, j'ai vraiment senti une amélioration sur Moonshine par rapport à Legend. Ce qui n'enlève que peu de choses à ce disque à la botte rouge sur fond bleu, qui recèle quand même de très bonnes chansons et est à écouter si on aime le rock. N'en attendez pas un résultat renversant non plus !

FACE A

Cross Country

Cheque Book

Lorraine Part I

Nothing Wrong With Me

Somebody In Love

Goin' To

FACE B

Anything You Do

My Typewriter

Five Years

Hole In My Pocket

Lorraine Part II

I Feel Like Sleeping