C1

Il était temps que je parle à nouveau des Clash, me rendant compte que deux de leurs albums n'avaient pas encore été abordés ici. Pas les meilleurs, mais bon, faut les faire quand même, histoire de les avoir tous abordés. Place donc à leur deuxième album, sorti en 1978 : Give 'Em Enough Rope. Difficile d'en parler, de ce disque. Premier album du groupe à sortir aux USA (le premier album, The Clash, ne sortira là-bas, avec un tracklisting différent, qu'en juillet 1979 ; avant ça, les ricains devaient passer par l'import pour avoir l'album britannique sorti en 1977), il sera l'objet d'une attente forte de la part des premiers fans, totalement séduits par le premier opus, un des meilleurs albums de la vague punk de 1977 (et un des meilleurs albums de 1977, tous genres confondus, d'ailleurs). Le groupe, fier du succès de leur très brut premier opus, décide de frapper un grand coup : faire appel à un grand producteur, un Américain qui plus est. J'ai nommé Sandy Pearlman. Ce dernier, mort en 2016, était à l'époque surtout connu pour avoir produit Blue Öyster Cult, un groupe américain de...hard-rock ! Un mec ayant surtout produit du hard (mais il a aussi produit un album du Mahavishnu Orchestra, ceci dit...) pour faire accoucher un groupe de punk anglais bien comme il faut (guitares rafistolées, sens du si c'est pas du brut de décoffrage, c'est pas bon) du toujours difficile deuxième album ? Allô la Terre, ici Mars. Sorti sous une très criarde pochette de Gene Grief montrant des vautours bouffant un cadavre de cowboy dans le désert, Give 'Em Enough Rope ('filez-leur suffisamment de corde') sera un beau petit succès commercial (N°2 en Angleterre), mais certains rock-critics et fans gueuleront contre le côté beaucoup trop bien produit, trop clean, trop affiné, de l'album. 

C2

L'album est ma foi très très réussi, et si le groupe a sûrement fait des concessions sur la production, l'album étant en effet très bien produit pour un disque de punk de l'époque, il n'en a pas fait sur les thèmes. Rien que la pochette donne le ton, avec ce verso montrant une procession militaire avec drapeaux rouges (rajoutés au pochoir). Les Clash n'ont jamais caché leurs idées gauchistes, altermondialistes (un de leurs albums suivants s'appellera Sandinista ! en hommage à la révolution populaire sandiniste au Nicaragua, et sera un triple album vendu au prix d'un seul), et les titres des chansons (et leurs paroles aussi, évidemment) parlent pour eux : English Civil War, Safe European Home, Guns On The Roof (qui s'inspire en partie d'une séance illicite de tir aux pigeons sur les toits londoniens, par le bassiste Paul Simonon et le batteur Topper Headon, qui récolteront des amendes pour ça), Tommy Gun parle de terrorisme au Moyen-Orient (Guns On The Roof semble aussi parler de terrorisme), Julie's Working For The Drug Squad parle d'une opération anti-drogue assez importante...et il y à All The Young Punks (New Boots And Contracts), chanson qui aborde la vague punk avec cynisme, et dont le sous-titre semble être une pique à Ian Dury. Très réussi, donc, cet album, mais comme je l'ai dit en début d'article, ce n'est pas un de leurs meilleurs. Il y à ici deux-trois chansons un peu moyennes, secondaires (Cheapskates, Stay Free), et si le groupe a trouvé une stabilité avec l'arrivée de Topper Headon, il semble encore un peu se chercher.

C3

Give 'Em Enough Rope n'a pas la patate viscérale et expéditive du premier opus et aucun autre album des Clash ne peut rivaliser avec le double (vendu au prix d'un simple !) London Calling, que le groupe sortira l'année suivante, un des plus grands albums de tous les temps et leur sommet absolu, par conséquent. Mais les 37 minutes de ce deuxième opus, bien que trop bien produites, bien qu'un petit peu inégales, recèlent quand même de très, très grands moments : Safe European Home, English Civil War, Guns On The Roof, All The Young Punks (New Boots And Contracts), Tommy Gun, et rien que pour ces cinq titres, cet album des Clash mérite amplement qu'on le découvre ou redécouvre. On est cependant totalement en droit de préférer les autres albums du groupe, ceci dit, et c'est mon cas, je n'ai pas honte à le dire !

FACE A

Safe European Home

English Civil War

Tommy Gun

Julie's Been Working For The Drug Squad

Last Gang In Town

FACE B

Guns On The Roof

Drugstabbin' Time

Stay Free

Cheapskates

All The Young Punks (New Boots And Contracts)