FM1

Il reste encore un peu de Fleetwood Mac à aborder malgré le petit cycle d'inédits (Time, The Dance, Behind The Mask...) d'il y à un mois environ. Non, je n'avais pas oublié d'aborder cet album et le suivant, de 1987 (en ligne TRES bientôt)...enfin, si, j'avais oublié, et c'est d'autant plus con que le suivant fait partie de mes préférés du groupe. Mais ce n'est pas le cas de cet opus-ci, Mirage, album sorti en 1982, année de ma naissance, et enregistré en majeure partie aux mondialement célèbres studios du Château d'Hérouville, dans le Val d'Oise, non loin de chez moi (à une quinzaine de kilomètres à peu près). On ne présente plus ces lieux mythiques qui sont hélas dans un sale état désormais, le studio n'étant plus utilisé depuis des années (1985), les lieux sont abandonnés, c'est un crêve-coeur que de passer devant et de se dire que Canned Heat, Pink Floyd, Bowie, Iggy, Higelin, Magma, MC5, Nina Hagen, Eddy Mitchell, Au Bonheur Des Dames, Chris Bell, Marvin Gaye, Bee Gees, Uriah Heep, Cat Stevens, T-Rex, Elton John, Bad Company, Rainbow, Sham 69, Gong, Dashiell Hedayat et Jethro Tull, pour ne citer qu'eux, ont enregistré en ces lieux. Et, donc, dans cette longue et non exhaustive liste, il faut rajouter Fleetwood Mac pour leur 13ème album studio, Mirage. L'album offre 12 titres pour 43 minutes et est produit par le groupe, Richard Dashut et Ken Caillat, la fine équipe ayant livré, en 1977, Rumours.

FM2

On est loin de Rumours, ici, autant le dire. On est, aussi et surtout, loin, très loin de Tusk, le précédent opus, magistral double album très aventureux (qui n'obtiendra que peu de succès, surtout comparé au monumental et cartonneur Rumours) que le groupe sortit en 1979. Après la tournée mondiale de Tusk (immortalisée en 1980 par Live, qui est excellent), le groupe se remet, tranquillement. En 1981, Stevie Nicks (chanteuse) se lance en solo avec le plutôt bon Bella Donna. Lindsey Buckingham (chant, guitare, ex de Nicks) se lance aussi en solo en cette même année avec Law And Order, un album correct. Il faudra attendre donc 1982 (l'album est sorti en juin, et a été enregistré entre 1981 et 1982, pas de dates plus précises) pour que le Mac refasse un disque. Bien que serti de pas moins de cinq singles qui se classeront au pire en 22ème position et au mieux en 4ème, Mirage marchera au final correctement mais sans plus. On avait reproché au Mac de se laisser aller à des expérimentations sur Tusk (leur Double Blanc à eux, ce qui va jusqu'à la pochette), on leur reprochera, cettte fois-ci, de se laisser aller à du soft-rock plan-plan, sans originalité aucune, un disque totalement formaté, pire même, un disque qui montre le groupe aller en arrière par rapport à leur précédent album. Putain, les gens ne sont jamais contents. Mais il est vrai que Mirage n'est pas génial. J'ai en tout cas toujours eu du mal avec ce disque, malgré la présence ici de très grandes chansons : les Gypsy et Straight Back de Stevie Nicks (en tout, elle chante et a écrit trois chansons ici), la première étant justement un des tubes de l'album ; le Hold Me de Christine McVie (chant, claviers), qui fut aussi un tube ; les Empire State et Can't Go Back (qui st sorti en single) de Lindsey Buckingham.

FM3

Le reste est d'un niveau correct, mais sincèrement, après Fleetwood Mac 'White' (1975), Rumours (1977) et Tusk 1979), c'est peu dire que Mirage, sous sa belle pochette, déçoit quelque peu le fan. Clairement, l'album n'est pas mauvais, mais il manque quelque chose ici pour faire décoller le bouzin. Book Of Love est un peu fadasse, Love In Store ne convainc qu'à moitié... En 2013, l'album ressortira en version collector avec plein de bonus-tracks. Une édition luxueuse qui, en vinyle, fera ressembler le truc à un gros pudding bien lourd et onéreux. Parmi les bonus, un live de 1982, au cours duquel seuls trois morceaux de l'album sont interprétés. Ce qui ne fait pas beaucoup, évidemment. Mirage est un disque un peu fantôme dans la discographie du groupe, un album correct mais décevant, frustrant, la première vraie preuve de faiblesse du groupe depuis Penguin en 1973, et la première depuis l'arrivée du duo Buckingham/Nicks (1975). Heureusement, l'album suivant sera, lui, une vraie réussite, mais personne ne pouvait à l'époque savoir que : a) il faudra attendre 5 ans avant de pouvoir l'écouter, et b) que ça sera le dernier album studio du groupe au complet, et qu'ils ne se reformeront, au complet, que 10 ans plus tard pour un concert, The Dance. Mais ça, j'en reparle bientôt, de cet album suivant, qui s'appelle Tango In The Night

FACE A

Love In Store

Can't Go Back

That's Alright

Book Of Love

Gypsy

Only Over You

FACE B

Empire State

Straight Back

Hold Me

Oh Diane

Eyes Of The World

Wish You Were Here