CJ1

Cet album est le deuxième des Cowboy Junkies, un groupe canadien fondé en 1985 par une fratrie, les Timmins : Margo (chant), Michael (guitare) et Peter (batterie), accompagnés du bassiste Alan Anton. En dépit du nom du groupe, il ne s'agit pas d'un groupe de rock (la mention 'junkies' aurait en effet pu laisser penser qu'on a affaire à un groupe punk, hard-rock ou tout simplement de rock pur), mais un groupe de folk-rock, de country-rock, à tendance alternative. Leur premier album date de 1986 et s'appelle Whites Off Earth Now !!, un disque quasi exclusivement constitué de reprises de vieux blues (Crossroads, Me And The Devil Blues), ainsi que d'une reprise du State Trooper de Springsteen. Je ne sais pas ce que vaut ce premier album, car je ne connais d'eux que leur deuxième, celui-ci donc, sorti en 1988 et intitulé The Trinity Session. Je l'ai découvert en farfouillant sur le Net, je ne sais plus où, et l'ai acheté pour la modique somme de 4 € (CD neuf, emballé, pas une occasion), ce qui, on en conviendra tous, est un prix remarquablement intéressant. Cet album a été enregistré en une journée, le 27 novembre 1987, dans une église de Toronto, l'Eglise de la Sainte Trinité (d'où le titre de l'album) et il renferme 12 titres (le vinyle d'époque n'en contenait que 10 : les morceaux N°3 et 9 ne s'y trouvaient pas) pour 53 minutes. L'album est produit par Peter Moore.

CJ2

Verso de pochette vinyle, ici une réédition, vu les 12 titres, et deux disques utilisés au lieu d'un

Relisant récemment le Rock'n'Roll - La Discothèque Rock Idéale de Manoeuvre (le tome 1, de 2004), j'ai constaté que si l'album n'y a pas été abordé, le mec en parle cependant dans son interview de l'introduction, disant avoir découvert ce disque via un magazine consacré à l'audiophilie. Il en dit rapidement (très rapidement !) du très bien, mais sur le coup, je n'avais pas eu envie de me pencher dessus. On peut parler de coïncidence, donc, car c'est en fouinant sur le Net que j'ai découvert l'existence d'un disque dont j'avais en fait déjà entendu parler depuis plus de 10 ans. Bon, en même temps, cet album ne m'a pas totalement branché, pour le moment en tout cas. The Trinity Session est un bel album, ça c'est clair. Si vous cherchez de la musique à passer en fond sonore (pas en fond sonore d'un après-midi bricolage ou d'une soirée entre potes, car l'album n'est pas bruyant, et vous n'entendriez rien, mais pour de la lecture, c'est parfait), ou pour vous détendre simplement, c'est ce qu'il vous faut. De la country et de la folk, acoustique, très calme (Margo Timmins possède une voix douce, apaisante), mélange entre reprises et morceaux signés du groupe. Parmi les reprises, Sweet Jane du Velvet Underground, inspirée par la version de l'album 1969 : The Velvet Underground Live plutôt que par celle, studio, de Loaded (1970), I'm So Lonesome I Could Cry de Hank Williams. Parmi les morceaux signés du groupe (la moitié de l'album), Misguided Angel, 200 More Miles. Blue Moon Revisited (Song For Elvis) est à la fois une reprise du standard popularisé par le King et une chanson basée sur ce standard.

CJ3

Tout l'album est du même acabit, de la folk ou de la country en acoustique, très calme (le fait que ça ait été enregistré dans une église accentue le côté apaisant de l'album, ils n'allaient pas brancher les guitares dans un lieu saint. Le groupe, 20 ans plus tard, réenregistrera tout l'album au même endroit, avec des invités tels que Vic Chestnutt et Ryan Adams : Trinity Revisited, qui, il paraît, est pas mal, mais pas du niveau de l'album original, qui a révélé les Cowboy Junkies et reste apparemment un des albums majeurs des années 80 à 2018. C'est vraiment un bel album, rien à dire, mais il faut, je pense, l'écouter régulièrement (enfin, à intervalles réguliers, mais pas trop fréquents) et avec attention pour s'y attacher. La première écoute est d'abord agréable (une sorte de Young Marble Giants country-folk), mais on finit un peu, malgré la beauté des chansons et de leurs interprétations, à se lasser, surtout que le disque dure 53 minutes, pas mal des chansons dépassent les 4 minutes. Mais c'est un album magnifiquement produit (sobre mais totalement élégant, et le son est sublime), un album sincère aussi, on sent que le groupe croit dans ce qu'il fait. On n'en a plus trop entendu parler par la suite, mais les Cowboy Junkies auront au moins sorti un grand album, ce Trinity Sessions très recommandé, vu le prix auquel il est, souvent commercialisé. On ne va pas se priver, à 4 € le CD neuf !

Mining For Gold

Misguided Angel

Blue Moon Revisited (Song For Elvis)

I Don't Get It

I'm So Lonesome I Could Cry

To Love Is To Bury

200 More Miles

Dreaming My Dreams With You

Working On A Building

Sweet Jane

Postcard Blues

Walkin' After Midnight