CH1

Canned Heat est un groupe culte, et un groupe ayant eu droit à un peu plus que son quota de morts. C'est bien simple, si on met de côté leur batteur mexicain Aldolfo 'Fito' de la Parra et leur bassiste Larry 'The Mole' Taylor, tous les membres d'époque sont morts. Ca a commencé en 1970 par Alan 'Blind Owl' Wilson, le chanteur/harmoniciste/guitariste rythmique/bottleneck player aux grosses lunettes de myope (il l'était) et à la voix fluette, le chanteur de Going Up The Country et On The Road Again. Puis Bob 'The Bear' Hite, leur gros chanteur à la voix imposante et à la barbe fournie, mort en 1981 d'overdose (tiens, Wilson aussi est mort d'overdose). Puis, en 1997, le guitariste Henry 'Sunflower' Vestine, cancer. Le groupe tourne toujours avec Fito (batterie, chant), The Mole (basse, chant, guitare), Harvey 'The Snake' Mandel (guitare) et Dale Wesley Spalding (guitare, harmonica, chant, basse). Mandel fit partie du groupe en 1969/1970, puis un peu au cours des années 90, il n'a cessé de partir/revenir. The Mole avait quitté le groupe en 1970 reviendra en 1978, partira en 1980, reviendra en 1987, repartira en 1992, reviendra en 1996 pour un an, puis reviendra définitivement, comme Mandel, en 2010. Fito n'est jamais parti, c'est le seul membre du groupe à être sur tous les albums. Spalding est là depuis 2008. Canned Heat, pour s'y retrouver dans les multiples changements de personnel, c'est compliqué. Cet album, que j'aborde aujourd'hui, date de 1971 (sorti en fin d'année), c'est à dire qu'il n'y à ni The Mole, ni The Snake. Ni Wilson pour cause de mort. En revanche, on a Fito, on a The Bear, on a Sunflower, et les membres restants sont Antonio de la Barreda (basse) et Joel Scott Hill (chant, guitare rythmique, guitare lead sur un titre). L'album s'appelle Historical Figures And Ancient Heads. C'est le septième album studio (et dixième tout court en comptant deux albums live et un album fait en collaboration avec le bluesman John Lee Hooker) de la Chaleur en Boîte.

CH2

Intérieur de pochette (ici, la reproduction du livret CD)

L'album ne fait généralement pas partie des plus connus et réputés du groupe. On cite souvent Boogie With Canned Heat et Living The Blues (ce dernier, double, avec un disque studio comprenant un morceau de 20 minutes et un disque live qui ne comprend qu'un seul morceau de 40 minutes, est un des projets les plus exagérés du rock des années 60), tous deux de 1968. Ces deux albums, et surtout le premier citer qui est plus tassé (47 minutes quand même), sont les meilleurs du groupe. En tout cas, c'est le cas de Boogie With Canned Heat. Attention, les autres albums sont quand même excellents. Sincèrement, du premier opus de 1967 (éponyme) à cet album de 1971 bénéficiant de la participation de Little Richard sur un titre, et de The Snake à la guitare lead sur un autre, tout est excellent, l'album avec Hooker inclus. Historical Figures And Ancient Heads est un excellent album de blues-rock bien nerveux et efficace, un peu décousu parfois, on sent que l'alcool et les cames étaient de la partie (le groupe a perdu plusieurs membres par overdose, et si Vestine n'est pas mort d'overdose, il a quand même, sa vie durant, abusé de drogues). C'est le premier album sans Al Wilson, sans sa si particulière voix, mais comme on a toujours The Bear et sa si particulière voix, le son du groupe n'est pas trop changé. Les chansons sont dans l'ensemble remarquables, Utah, Rocking With The King (co-écrit par Little Richard, qui chante en duo avec The Bear), l'instrumental Hill's Stomp qui laisse le champ libre à Joel Scott Hill, qui vient d'arriver et ne tardera pas à partir fonder son L.A. Getaway (un album éponyme mythique, culte, rarissime, en 1972), That's All Right avec Mandel...

CH3

La production (de Skip Taylor et Jim Taylor) est excellente, le groupe, bien que probablement plus qu'à moitié défoncé, joue efficacement, le morceau avec Petit Richard est jubilatoire. Même la pochette est réussie, avec le groupe bien vieilli et entouré, dans un décor rustique de style maison luxueuse, d'infirmières (et à l'intérieur, les têtes des membres, sous cloches !). Peut-être pas un chef d'oeuvre, peut-être pas le meilleur du groupe (certainement pas, en fait : Boogie With Canned Heat reste le sommet, rien que pour On The Road Again, Fried Hockey Boogie et World In A Jug), Historical Figures And Ancient Heads est tout de même un très très bon album de rock à tendance bluesy/boogie, que l'on prendra plaisir, tout du long de ses 36 minutes, à écouter. Ca ne révolutionne rien du tout, mais comme je l'ai dit, jusqu'à cet album inclus, la discographie de Canned Heat est géniale, totalement recommandée. La suite (The New Age, One More River To Cross qui datent tous deux de 1973, et le tardif Reheated de 1988, ou bien Christmas Album en 2007, leur dernier album studio à ce jour) sera en effet vraiment décevante. On peut donc parler, dans un sens, de fin de l'Âge d'Or pour Canned Heat avec ce disque méconnu, peut-être pas parfait, mais vraiment bon et à (re)découvrir !

FACE A

Sneakin' Around

Hill's Stomp

Rocking With The King

I Don't Care What You Tell Me

Long Way From L.A.

FACE B

Cherokee Dance

That's All Right

Utah