GP1

Le chanteur préféré d'Eric Naulleau. Mais si, mais si, je vous assure. L'ex-chroniqueur/sniper de Ruquier et désormais (depuis un petit moment, tout de même) co-présentateur, avec l'autre Eric, là, celui avec un Z dans son nom, d'une émission de TV sur Paris Première, est un fan absolu de Graham Parker, un chanteur de rock ayant démarré sa carrière avec cet album, d'ailleurs, sorti en 1976 : Howlin' Wind. Bien que non crédités sur la pochette (sauf au verso dans les crédits musiciens), The Rumour, le groupe accompagnateur de Parker, est déjà là. The Rumour, ici, c'est Brinsley Schwarz (guitare, orgue Hammond), Martin Belmont (guitare), Bob Andrews (claviers), Steve Goulding (batterie) et Andrew Bodnar (basse). Parker, en plus du chant et de l'écriture des morceaux, joue de la guitare. Produit par Nick Lowe, l'album aligne 12 titres en 42 minutes, le plus étendu (le dernier) fait 5,40 minutes, les autres font en moyenne dans les 3 ou 3,30 minutes, parfois même moins. C'est comme je l'ai dit le premier album de Parker, qui est toujours en activité. Parker fait partie des artistes, comment dire,  cultes de sa génération. On ne peut pas dire que le bonhomme, dont le look ne changera quasiment jamais (toujours les mêmes shades sur le nez, toujours les mêmes fringues type prolo), soit un réservoir à tubes.

GP2

C'est un fait, Naulleau et les autres fans (je n'en fais pas partie, ce disque est mon premier de lui, et pour l'instant, mon seul) exceptés, est-ce que vous pouvez me citer trois classiques du rock, des vrais standards, par Graham Parker ? Mettez-les dans l'espace suivant :                                                                                                                        . Ah, vous voyez bien que j'ai raison, personne ou presque ne peut (et j'espère que vous n'avez pas écrit sur votre écran d'ordinateur). Je n'irai pas jusqu'à dire que Parker, c'est le Francis Lalanne anglais (Lalanne, lui, on ne peut citer au maximum que deux titres, et je ne parle pas de classiques, mais tout simplement de titres, même s'il s'avère que ce sont, quelque part, des 'classiques', et le mec a une quarantaine d'années de carrière active, ça ne s'invente pas, ce genre de choses), mais c'est clairement pas un artiste qui a eu un succès monstrueux et sur la durée. Cet album, remarquable mais pas parfait, est un parfait exemple de pub-rock, et connaîtra un beau succès en 1976, un an avant la vague punk qu'il annonce un petit peu (allure des musiciens, ce petit côté rien à glander de Parker). Don't Ask Me Questions, le morceau-titre, Nothin's Gonna Pull Us Apart, Back To Schooldays, autant de grandes chansons que peu de monde connaît, et qui méritent vraiment, mais alors vraiment, la (re)découverte. Au sujet du morceau-titre, un truc marrant : mon exemplaire vinyle, pressage français Vertigo d'époque, l'intervertit avec Between You And Me, aussi bien sur les labels des faces que dans les sillons (c'est donc pas qu'une erreur d'impression sur les labels, mais de pressage également), tandis que sur la pochette, l'ordre est identique à celui du tracklisting plus bas, qui est celui du tracklisting trouvable partout sur le Net, et sur les éditions CD. 

GP3

Cette erreur de pressage est-elle un cas rare, ou bien tous les pressages francaouis d'époque de Howlin' Wind la possèdent-ils ? Voilà ce que j'aimerais bien savoir (j'ai cherché sur le Net, mais j'ai rien trouvé encore), histoire de savoir si mon exemplaire est collector ou pas. Vu que je l'ai chopé pour moins de 9 €, je ne pense pas qu'il soit collector, mais en même temps, le vendeur chez qui je l'ai acheté propose des prix hallucinants (genre vraiment très bons marchés) pour des disques en état parfait et parfois pas aussi faciles à trouver que ça, donc je me dis que le vendeur, clairement pas un pro, ne s'y connait sans doute pas trop en matière d'argus vinylique. J'ai peut-être fait une bonne affaire. Ou alors, je n'ai pas non plus cherché partout, c'est sans doute aisé et normal de trouver un Graham Parker en vinyle pour 7 €. Après tout, cet artiste est culte pour son époque, mais un peu un artiste de niche aussi, et n'ayant jamais connu le succès international et dans la durée. En même temps, avec un look pareil (photo ci-dessus)... Non, mais, regardez-le, on dirait pas Zemmour en mode décontracté ? Tiens, c'est sans doute pour ça que Naulleau l'adore, ce chanteur ! Trêve de plaisanterie, cet Howlin' Wind est vraiment un excellent album, la chanson-titre et Don't Ask Me Questions sont tout simplement géniales. Je ne sais pas si je vais poursuivre dans la discographie de Parker, peut-être Heat Treatment, l'album suivant, apparemment aussi bien, voire même meilleur. Mais en tout cas, je ne regrette pas l'acquisition, peu onéreuse il est vrai, de cet album !

FACE A

White Honey

Nothin's Gonna Pull Us Apart

Silly Thing

Gypsy Blood

Between You And Me

Back To Schooldays

FACE B

Soul Shoes

Lady Doctor

You've Got To Be Kidding

Howlin' Wind

Not If It Pleases Me

Don't Ask Me Questions