AC4

Après un Pretties For You étrange, inégal et franchement daté en guise de premier album en l'an de grâce 1969, Alice Cooper et son groupe, toujours sous la houlette distributrice, via le label Straight, de Frank Zappa, enregistrent leur deuxième opus. Ce deuxième opus sera le dernier du groupe sur Straight Records, le label du moustachu, ils passeront, dès le suivant, sur Warner Bros. Records (la grosse major de Burbank, California, dont Straight Records était une des filiales au passage), label sur lequel le Coop' va rester de loooongues années. Ce deuxième album, nettement plus court que le précédent (il ne dure que 34 minutes, pour 9 titres), est sorti sous une très criarde pochette d'un beau rouge sang, avec au centre une photo du groupe, de dos (on les voit de face au dos de pochette, du même rouge sanglant). Easy Action, tel est le titre de ce deuxième album, et il est, ce deuxième album, produit par David Briggs. Briggs, je ne sais pas si vous connaissez, mais si vous aimez Neil Young, la réponse est un bon gros oui bien dégoulinant de sucre, de miel et de pépites de chocolat. Voire de noix de pécan en copeaux. Briggs, c'est le producteur attitré de Neil Young, et son ami de longue date (il est décédé depuis quelques années). Le précédent opus était produit par Alice Cooper (et Zappa, non-crédité sur certaines éditions), et le son était correct, mais pas non plus terrible. Daté. On sait qu'il date de 1969 en l'écoutant, on pourrait même le penser plus ancien encore.

AC5

Verso de pochette ; on notera l'interversion des deux derniers titres de l'album, erreur d'impression

Easy Action, sincèrement, sonne mieux. Il date de 1970, il sonne comme un disque de cette année, mais il ne sonne pas plus vieux. Sa production est vraiment bonne, et pourtant, il faut savoir une chose : David Briggs détestait viscéralement la musique du groupe, et le groupe en lui-même, c'était vraiment pas son truc, mais il a produit le bouzin quand même. Le résultat a été jugé un peu sec par Cooper. On s'en doute mais je vais le dire quand même, Easy Action n'a pas marché du tout, comme ce fut le cas du précédent opus, à sa sortie, et peu de chansons furent, par la suite, jouées live. Return Of The Spiders (un single promotionnel) et c'est tout. De là à dire que le Coop' n'aime pas trop cet opus, c'est aller un peu vite, mais c'est vrai que l'album est méconnu. Il est pourtant de la trempe des albums qui méritent amplement la découverte. Le son est là, quasiment : bien plus hard et bourrin que Pretties For You (dont la seule touche un peu trash était la pochette montrant une jeune femme relever sa jupe pour montrer sa culotte), l'album est le premier vrai disque de hard-rock du groupe. Si on écoute ce disque juste après Pretties For You, on se rend compte du changement. Si on écoute Love It To Death (l'album suivant) juste après Easy Action, la transition est moins brutale. 

AC6

Ceci dit, il n'y à pas de classiques cooperiens ici, c'est clair. Mr & Misdemeanor (chouette titre en jeu de mots), Refrigerator Heaven, le long et délirant Lay Down And Die, Goodbye et Return Of The Spiders sont d'excellentes chansons (Still No Air, en revanche, n'est pas terrible). David Briggs avait beau détester ce qu'il appelait de la merde psychédélique, il joue du piano sur Shoe Salesman. Bon, OK, c'est pas le piano qui porte un morceau d'Alice Cooper, on est d'accord (généralement, c'est la voix d'Alice, ici aussi éclatante que d'ordinaire). Easy Action est un assez bon cru selon moi, un disque secondaire pour le Coop' tout de même, et la fin de la première période (assez courte, et formatrice) de sa carrière. 1971 va être l'arrivée sur le label Warner, l'arrivée de Bob Ezrin à la production, et la sortie de deux albums tout simplement tuants, remplis de hits. Alice va devenir hype, il va devenir important, quelqu'un sur lequel le rock (à tendance, déjà, glam, mais aussi, évidemment, trash) devra compter. La suite very soon...

FACE A

Mr & Misdemeanor

Shoe Salesman

Still No Air

Below Your Means

FACE B

Return Of The Spiders

Laughing At Me

Refrigerator Heaven

Beautiful Flyaway

Lay Down And Die, Goodbye