C4

Un power-trio, c'est quoi ? Et un super-groupe ? Bon, déjà, un super-groupe, c'est un groupe de rock (ou d'autre genre musical, mais la plupart du temps, c'est du rock) constitué de pointures, de musiciens de génie qui, souvent, viennent (ou on fait partie autrefois et s'y sont brillamment illustré) d'autres groupes. Ces génies se réunissent et forment un groupe qui, le temps d'un album ou de plusieurs, va délivrer la marchandise. Et un power-trio, c'est un trio (non ? Sans dec' ? Bah si) qui n'aurait pas besoin d'être un quatuor, une association de trois musiciens tellement puissants qu'ils se suffisent à eux-mêmes. Cream, fondé en 1966, et dont voici le premier album, est à la fois un super-groupe et un power-trio. Il est constitué d'Eric Clapton (guitare, un peu chant), qui vient des Yardbirds, des Blues Breakers de John Mayall ; de Jack Bruce (chant, basse), qui vient de Graham Bond Organization et de Manfred Mann ; et de Ginger Baker (batterie, par la suite un peu de chant aussi), qui vient du même groupe que Bruce (Graham Bond Organization). Un immense guitariste, un bassiste remarquable, un batteur de dingue, tel est ce groupe typiquement british qui ne durera que le temps de quatre albums studio, de 1966 à 1969, avant de se séparer. Et Clapton et Baker de fonder, avec Stevie Winwood de Traffic et Ric Grech de de Family un autre super-groupe, Blind Faith, mais ça, c'est une autre histoire...

C5

Verso de pochette vinyle

Fresh Cream est le premier album du groupe, et date donc de 1966. Son titre, au vu du nom du groupe ('la crème'), est amusant, mais ce n'est pas le cas de l'album, qui offre du sérieux, du très sérieux. Avec le premier opus éponyme de Fleetwood Mac et le Blues Breakers de John Mayall (celui avec Clapton, justement), ce disque est un des meilleurs exemples de blues-rock à l'anglaise et de son époque. 10 titres parsèment ce premier cru, avec un tracklisting légèrement différent entre la version originale anglaise (celle que je propose) et la version américaine. La version américaine propose I Feel Free en ouverture d'album, mais ne contient pas Spoonful en revanche. On trouvera et I Feel Free et Spoonful sur le Best Of Cream sorti en 1970 sous une pochette potagère. Passons. L'album aligne les classiques crémiers : Spoonful (un standard du blues qui, deux ans plus tard, sur le disque live du double album Wheels Of Fire, sera sublimé durant 16 minutes de collision guitare/basse), I'm So Glad, Toad (intrumental constitué d'un solo de batterie qui, en live, atteindra souvent des sommets ; là aussi, la version présente sur le double album que je viens de citer dure 16 minutes...), N.S.U. dont j'ignore ce que signifie le titre en acronyme, Sleepy Time Time, le bluesy Rollin' And Tumblin'... Lors de leurs concerts de mai 2005 au Royal Albert Hall, pour leur reformation (compte tenu que Bruce est désormais décédé, depuis deux ans environ, cette reformation ne sera hélas jamais suivie d'une autre), le groupe a interprété pas moins de 6, voire 7 titres (sur 10 !) de Fresh Cream, manière de préciser à quel point ce premier opus est crucial.

C6

Bruce, Baker, Clapton

Cependant, bien que crucial, bien que rempli de classiques, Fresh Cream (ou Fresh) n'est pas le meilleur du groupe. Wheels Of Fire est très certainement le sommet du groupe, même si, au final, aucun de leurs albums n'est parfait. Tous ont leur lot de chansons négligeables, jetables, mineures ou tout simplement ratées (et je ne parle même pas de Goodbye, leur quatrième et ultime album, en 1969 ; j'en ai reparlé récemment, ce disque est un foutage de tronche intégral ou presque). Sur Disraeli Gears, c'est Take It Back et Blue Condition. Sur Wheels Of Fire, As You Said et Pressed Rat And Warthog. Ici, sur ce premier opus, c'est Four Until Late et Cat's Squirell, bref le début de la face B. Ces deux chansons ne sont pas mauvaises, mais, comment dire, par rapport au reste, c'est un peu décevant. Rien de grave, mais ça confirme hélas le fait que malgré que les trois premiers albums du groupe soient remarquables, aucun n'est parfait de A & Z. Il n'empêche que Cream est un des groupes majeurs de son époque, et que leurs albums, Goodbye excepté (qui renferme quand même l'immense Badge), sont essentiels à toute discothèque rock qui se respecte. Ce premier opus, le plus bluesy, le plus pur, le moins fou aussi (ça devient psychédélique dès le suivant), est vraiment remarquable. 

FACE A

N.S.U.

Sleepy Time Time

Dreaming

Sweet Wine

Spoonful

FACE B

Cat's Squirell

Four Until Late

Rollin' And Tumblin'

I'm So Glad

Toad