QOTSA1

Ca faisait depuis 2013 qu'on n'avait rien eu de la part des Queens Of The Stone Age. Le groupe de Joshua Homme (chant, guitare, parfois d'autres instruments selon les occasions), ancien membre fondateur de Kyuss, avait alors sorti ...Like Clockwork, un disque plus accessible que de coutume, d'ailleurs, on entendra souvent I Sat By The Ocean à la TV ou en radio. Ca restait du stoner (du hard-rock lourd), mais quand même plus 'popisant' que de coutume. Bien que non crédités sur la mince feuille de carton servant de livret à l'album (foutage de gueule récidivé ici), on avait, sur l'album, la participation d'Elton John, de Trent Reznor (Nine Inch Nails) et d'Alex Turner (Arctic Monkeys, Last Shadow Puppets). Celle de Dave Grohl (Nirvana, Foo Fighters, Them Crooked Vultures) et de Nick Oliveri (Kyuss, Queens Of The Stone Age des débuts) aussi. Du beau linge. On attendra dont pendant 4 ans le successeur à ce disque sorti sous une pochette dessinée par Boneface. Ce successeur, sorti en août 2017, est lui aussi doté d'un artwork signé Boneface, et il s'appelle Villains. L'album dure 48 minutes et est produit essentiellement par Mark Ronson, un mec ayant essentiellement produit de la dance, de la new soul et du r'n'b (Adele, Amy Winehouse, Bruno Mars, Lady Gaga, Christina Aguilera, Lily Allen), autrement dit, quand l'info a filtré, ça a tremblé dans les slips des fans des QOTSA. Notamment dans le mien. Josh Homme et ses potes (Troy Van Leeuwen, Dean Fertita, Michael Shuman, Jon Theodore) allaient-il s'abaisser à faire de la vulgaire pop ?

QOTSA2

La réponse est oui...et non. Villains est un disque de rock asez tendu, c'est du Queens Of The Stone Age, on reconnaîtra bien là la patte Hommesque, notamment sur le démentoïde morceau d'ouverture, Feet Don't Fail Me Now, qui rentre direct dans mes préférés non pas du groupe (enfin, si, quand même), mais de 2017, tout simplement. Basse mortelle (rythmique mortelle, en fait), chant parfait de la si fameuse voix narquoise et désincarnée de Josh, guitares vrombissantes, interlude psychédélique et reprise toute en lourdeur avant le final sec et brutal faisant passer, sans transition, au morceau suivant (l'excellent The Way You Used To Do sorti en single promotionnel). Mais c'est aussi un album un peu différent, assez dansant parfois, le ton est très uptempo, comme Homme et Ronson le diront. Homme aime danser, il aime la musique faite pour se remuer le popotin et transpirer, et il s'est vraisemblablement insiré du Uptown Funk de Mark Ronson, issu de son album Uptown Special de 2014. On a des rythmes presque disco funk ici, ce qui n'est pas pour me déplaire, ça augmente le prisme musical du groupe. La brutalité sèche et typiquement stoner de Songs For The Deaf ou Rated R est toujours là, mais quand même nettement moins présente. 

QOTSA3

Le groupe ne semble pas s'être inspiré des tragiques attentats parisiens du 13 novembre, rappelons que le concert du Bataclan ce soir-là fut un des Eagles Of Death Metal, groupe affilié aux Queens Of The Stone Age, et que Josh Homme était sur scène, à la batterie (j'ai dit plus haut qu'il jouait à l'occasion d'autres instruments que sa guitare). Après, les paroles ne sont pas dans le livret, d'ailleurs il n'y à pas de livret, juste un feuillet avec la mention pour plus d'infos, allez voir notre site web, et je n'ai pas été les consulter sur le web car je ne suis pas forcément du genre à me pencher sur les paroles d'un album de ce groupe, non pas qu'elles ne m'intéressent pas, mais le chant de Homme est suffisamment clair pour qu'on puisse les saisir au vol si on maîtrise suffisamment bien l'anglais, which is my case, pardon my French, et sans vouloir me vanter. L'album s'écoute cependant difficilement sans qu'on y pense, rien que le titre de l'album ('méchants') ainsi que les titres de certains morceaux ('mes pieds, ne me trahissez pas maintenant', 'le Mal s'est posé', 'méchants de circonstance', 'cachette') peuvent y faire penser : la fuite pour éviter le carnage, ou la cachette pour tenter d'y échapper, je sais que j'extrapole, mais j'y peux rien. Villains est un très bon opus, assez particulier mais musicalement réussi, des Queens Of The Stone Age, très peu de rejets à faire sur les 9 titres de l'album (c'est peu, mais l'album approche de la cinquantaine de minutes quand même). Si vous aimez ce groupe, laissez-vous tenter, si ce n'est déjà fait.

 FACE A

Feet Don't Fail Me Now

The Way You Used To Do

Domesticated Animals

Fortress

Head Like A Haunted House

FACE B

Un-Reborn Again

Hideaway

The Evil Has Landed

Villains Of Circumstance