PIL1

Des bidouillages sonores discrets, sortes de petits plics synthétiques, une batterie qui tabasse violemment, à grands coups secs, et puis...Aaaaaaaaaaallllaaaaaaaaah ! Aaaaaaaaaaaaaalllaaaaaaaah ! Batterie tribale, violente, sèche, brute. Une voix aigüe, narquoise, cynique, difficile à encaisser au premier abord, nous balance des paroles insensées. Pendant 4,45 minutes. Bienvenue dans l'univers totalement frappadingue et sournois du troisième album de Public Image Limited : The Flowers Of Romance. Sorti en 1981, cet album est un cauchemar. Non pas qu'il soit mauvais, car il ne l'est pas, c'est même, probablement, à bien y réfléchir, le meilleur album du groupe (et pourtant, pardon, mais leurs deux premiers opus, quels monuments aussi dans leurs genres), mais c'est un disque cauchemardesque, d'une noirceur totale, incroyablement malsain et totalement anticommercial. C'est même, selon les propres mots de Keith Levene (guitariste du groupe), l'album le moins commercial jamais proposé à une maison de disques, du moins une maison de disques importante, une major : Virgin Records (parfois, quand j'ai envie de rire un brin, j'imagine la tête de Richard Branson le jour où on lui a fait écouter ce disque). Ecouter ce disque, surtout au casque, est souvent une épreuve, surtout les premières écoutes. Heureusement, il ne dure que 33 minutes ! Mais rarement 33 minutes auront semblé durer deux fois plus longtemps, tant c'est difficile, parfois, d'aller jusqu'au bout des 9 titres...

PIL2

L'album est sorti sous une amusante et marquante pochette représentant, rose entre les dents, cheveux de jais dans les yeux bien maquillés et instrument de percussion en mains, Jeanette Lee, laquelle, une des dirigeantes du label Rough Trade, était à l'époque la réalisatrice des clips du groupe, et une amie personnelle de son chanteur, John Lydon. Elle ne joue d'aucun instrument sur l'album, ni sur aucun autre album, et je ne sais tout simplement pas pourquoi elle s'est retrouvée en façade de ce disque bien moins glamour que sa photo de pochette. Le titre de l'album, lui, est une allusion à un groupe de punk du même nom, fondé à l'époque des Sex Pistols, et dont firent partie Keith Levene,Viv Albertine et Palmolive (toutes deux des Slits) et Sid Vicious (juste avant qu'il n'intègre les Pistols). Ce groupe n'a jamais rien enregistré, au passage. Avant d'être réutilisé comme titre pour l'album, The Flowers Of Romance a aussi été une chanson, jamais mise sur album, des Pistols. John Lydon, autrefois Johnny Rotten, sait bien recycler. Au passage, sur l'album on a une chanson-titre, qui n'est pas la même que celle des Pistols. Bon. On parle de l'album ? Il a été enregistré par un groupe en pleine dérive : Jah Wooble, leur bassiste, est parti (il est certes crédité sur l'album, mais n'a participé à rien, ses basses ont été jouées par Levene), le batteur sur l'album, Martin Atkins (futur membre de Ministry, notamment), ne joue pas sur tout l'album (quatre titres sur neuf), les batteries restantes sont tenues par Levene ou Lydon. Levene joue aussi du violoncelle, du piano, de sa guitare aussi, évidemment, et Lydon, en plus du chant, joue un peu de violon et de saxophone, deux instruments qu'il ne maîtrisait absolument pas. L'album n'a pas démarré sous les meilleurs auspices, aussi : fin 79 ou début 80 (Lydon en parle dans sa remarquable autobiographie La Rage Est Mon Energie, mais je crois qu'il ne précise pas la date de l'évênement), Lydon est en Irlande, dans un pub. Une bagarre éclate entre lui et un client, pour une connerie. Parmi les témoins, un flic en civil, qui l'embarque. Il est emprisonné dans la prison de Mountjoy, où il va passer quelques semaines assez pourries. Il parlera de ça dans Francis Massacre, chanson dans laquelle il cite un certain Francis Moran, un taulard de Mountjoy condamné à vie.

PIL3

En revanche, Four Enclosed Walls, la première chanson de l'album, celle dont j'ai (mal) décrit l'introduction en début d'article, ne parle pas de ça, malgré le titre ('quatre murs ci-joints'). Vocalement, Lydon, qui reprendra souvent cette chanson en live tant elle est devenue représentative de Public Image Limited (ou PiL), s'inspire de l'appel à la prière d'un muezzin. Il vocifère, de sa si particulière voix, Allah, Allah, pour de bon. Sur un fond sonore tribal dont les batteries marqueront tellement Phil Collins que, pour son premier opus solo Face Value (sorti plus tard dans la même année 1981), il réquisitionnera Nick Launay, co-producteur, avec PiL, de The Flowers Of Romance, en tant qu'ingénieur du son. Vous imaginez Phil Collins écouter cet album de PiL ? Moi, non, pourtant ce fut le cas, et il a aimé ! L'album offre aussi Banging The Door, dans laquelle Lydon parle de ces légions de fans (et parfois de détracteurs voulant lui péter la gueule) ne cessant de tambouriner à la porte de chez lui, de le harceler, pire qu'à l'époque des Pistols. Under The House, immense, parle d'une rencontre que Lydon aurait faite avec un fantôme dans les couloirs du Manor (studio où fut fait une partie de l'album). Track 8, placé comme son nom l'indique en seconde position sur l'album, possède des paroles tellement glauques que je ne veux même pas savoir de quoi ça parle au juste (un viol ? Une séance de torture ?). Phenagen possède une atmosphère assez orientale, mais Lydon parle, lui, plus de la Renaissance du XVème siècle, qui l'inspirait pas mal à l'époque. S'il le dit... Ca m'étonnerait qu'on ait composé des trucs aussi dingues à l'époque ! Hymie's Him a démarré comme bande-originale du film Wolfen, je ne sais pas si ce morceau a fini dans le film au final, ça fait longtemps que je ne l'ai pas vu, et comme je n'ai pas le film en DVD et qu'il passe rarement... Les morceaux, tous, sont implacables, paroles glauques, musiques froides, extrémistes, glauques aussi, production brutale (le son est bon, mais il n'y à pas de fioritures), interprétation dingue de John Lydon... The Flowers Of Romance est un disque intrépide et malade, malsain et génial, difficile à vraiment aimer, mais une fois qu'on y a goûté, et qu'on a adhéré, il devient irremplaçable. Rien que pour Under The House, The Flowers Of Romance et surtout Four Enclosed Walls... 

FACE A

Four Enclosed Walls

Track 8

Phenagen

The Flowers Of Romance

Under The House

FACE B

Hymie's Him

Banging The Door

Go Back

Francis Massacre