lcdsoundsystem

LCD Soundsystem est un groupe américain dirigé par James Murphy, dont on peut probablement dire, à son sujet, qu'il est comme Trent Reznor pour Nine Inch Nails ou Andrew Eldritch pour les Sisters Of Mercy. Je ne veux pas dire par là que LCD Soundsystem soit un groupe de rock industriel ou gothique, loin de là même, ce n'est absolument pas ce genre de musique. Mais Murphy est un peu le seul membre du groupe, il chante et joue à peu près de tout (divers claviers tels que piano, Moog et autres Fairlight, batterie, guitare, percussions, glockenspiel, basse), les autres musiciens (pour ce disque : Pat Mahoney à la batterie, Tyler Pope à la basse, Nancy Whang au chant sur un titre, Al Doyle au piano, violoncelle, guitare, mandoline et percussions) sont quasiment des invités. Fondé en 2002, ayant fait pour le moment quatre albums et celui-ci, sorti en 2017, est à ce jour le dernier, LCD Soundsystem est un groupe de rock électronique, de dance et de pop à tendance post-punk. Difficile à décrire, en fait, mais pas à écouter. J'ai acheté ce disque, mon premier d'eux (malgré la précision des faces en fin d'article, je ne l'ai qu'en CD, mais au dos du CD, on a la précision, par des espaces, de l'agencement de l'album en vinyle), en septembre dernier, en même temps que le dernier Voulzy et le dernier Queens Of The Stone Age, le même jour dans le même magasin, parlez d'achats éclectiques ! American Dream, il s'appelle, sous sa pochette d'un beau ciel bleu azur, légèrement nuageux. Il dure 68 minutes (pour seulement 10 titres !) et est donc, en vinyle mais pas en CD, double. 

CS660005-01B-BIG

Verso de pochette, vinyle comme CD

Ce disque, je l'ai acheté sur un authentique coup de tête : j'ai entendu la chanson Tonite (présente sur l'album) à la TV, je ne sais plus où (en bande-son d'une émission, je crois que c'était dans le petit module musical "Alcaline" sur la 2, un truc comme ça), et j'ai positivement adoré (en même temps, peut-on négativement adorer ? Non, ne répondez pas...), même si, avec le recul, cette chanson super dansante, un petit hit par ailleurs (enfin il me semble, et si ce n'est pas le cas, ça le mériterait), n'est ni la meilleure ni ma préférée de l'album. Ni une des meilleures, ni une de mes préférées, pour être exact. Je trouve que l'album, malgré un Black Screen génial en final, perd un petit peu en efficacité dans sa deuxième partie, plus précisément à partir de Call The Police. Rien n'est, cependant, mauvais, ou même moyen. C'est juste que les cinq premières chansons sont tellement puissantes, immenses, incroyables, que le reste, à côté, ne semble que, juste, très bon. Rien de grave, donc, si ce n'est que plus court, American Dream aurait été meilleur. Parce que les cinq premiers titres, pardon, mais la vache ! Oh Baby ouvre le bal sur des sonorités un peu bruitistes (mais pas violentes), dignes du Cluster One de Pink Floyd, digne de Pink Floyd d'ailleurs, au point qu'on pourrait penser au départ à un plantage du disque. Claviers très new-wave, chant habité mais voix posée, à la chanteur new-wave d'ailleurs, James Murphy semble très à l'aise. Une belle montée en puissance, tant vocale qu'instrumentale, qui reste de l'ordre du mélancolique. Les claviers sont sublimes.

lcd-soundsystem-1

Other Voices (avec la voix de Nancy Whang, mais si peu) est, lui, un immense morceau de dance-rock tribal (Change Yr Mind et How Do You Sleep ?, qui n'est pas une reprise de Lennon, le sont aussi), un crescendo haletant, You're just a baby now, for better or worse... I Used To, quant à lui, est mon préféré de l'album. Rythmique incroyable (la basse ! la basse ! Une fois cette ligne de basse écoutée, elle ne vous quittera plus !), encore une fois un crescendo parfait, vocalement ahurissant, timbre de voix à la fois proche de celui de Dava Gahan et de celui de Robert Palmer période Every Kinda People... C'est pop, c'est dansant (impossible, à moins d'écouter ça en voiture tout en conduisant, de ne pas se remuer le popotin en écoutant ça, tant la musique passe par tout le corps), c'est technoïde, c'est post-punk, c'est électro, c'est rock, c'est virevoltant, ça ne ressemble à rien d'autre qu'à du LCD Soundsystem. Un peu dommage que les cinq derniers morceaux, malgré qu'ils soient excellents (Tonite, le morceau-titre), n'arrivent pas totalement à la perfection musicale et transique (je ne pense pas que ce mot existe, il dérive de 'transe' pour ceux qui n'auraient pas pigé le sens) des cinq premiers. Ce How Do You Sleep ? de 9 minutes (pas le morceau le plus long : Black Screen, lui, dure 12 minutes) est absolument dantesque, probablement le meilleur de l'album, mais ma préférence va clairement à I Used To : pour moi, culte dès la première écoute !

FACE A

Oh Baby

Other Voices

I Used To

FACE B

Change Yr Mind

How Do You Sleep?

FACE C

Tonite

Call The Police

American Dream

FACE D

Emotional Haircut

Black Screen