PinkFloydMastersofrock

Ouuuuh, voilà un disque qu'il sert à rien. J'ai limite envie de le classer dans les 'ratages et coups de gueules', pas parce que c'est un ratage (musicalement, tout, ici, se tient tout seul comme un grand depuis la date de l'enregistrement, il y à 50 ans), mais parce que c'est un gaspillage de vinyle, une compilation (car ç'en est une) qui ne sert à rien et est du vrai foutage de gueule. Cette compilation est d'abord sortie en 1970 sous le nom The Best Of Pink Floyd (avec une photo du groupe avec David Gilmour, alors qu'il ne joue que sur un seul des titres de la compilation, et en plus, sans qu'il ne chante), puis a été rééditée, telle quelle, mais avec une autre pochette et un autre titre, un de ceux qui claquent bien : Masters Of Rock. Mais le contenu est le même : 10 chansons de l'ère Syd Barrett du groupe, enregistrées entre 1966 et 1968, pour un total de 29 minutes de musique. Et parmi ces 10 titres, précisons que trois d'entre eux étaient, dès 1970, disponibles sur l'album The Piper At The Gates Of Dawn, et que la compilation Relics de 1971 proposera, elle, quatre autres titres que l'on trouve sur cette compilation sortie deux fois. Les trois restants ne se trouvent sur aucune autre compilation (ou album studio) du groupe de l'époque, mais on les retrouvera sur des rééditions CD de The Piper At The Gates Of Dawn (plus précisément sur un disque bonus d'une réédition anniversaire), ou bien sur le best-of Cr/eation : The Early Years 1966/1972 sorti il y à deux ans. Bref, pour quiconque étant un fan acharné du groupe, cette compilation ne renferme rien d'intéressant, que des doublons en perspective. 

Pink_Floyd_-_Masters_of_Rock

Pochette de la première compilation de 1970

Ma chronique sera courte, d'ailleurs, elle est quasiment finie. Musicalement, comme je l'ai dit plus haut, tout se tient ici, on peut juste qualifier It Would Be So Nice (interprétée et écrite par Rick Wright, et unique morceau avec Gilmour, c'est même, je crois, sa première participation sur une chanson du groupe), sortie en 1968, de gentillette mais accessoire, et en effet, la chanson ne marquera pas les charts. Mais le reste bute dans le registre psychédélique, même si la sélection est à la fois étrange (Chapter 24, Scarecrow ? Tous deux issus de The Piper At The Gates Of Dawn, comme Matilda Mother) et frustrante (il manque deux morceaux cruciaux qui, en 1970, existaient : Point Me At The Sky et Embryo), seulement 29 minutes de musique, c'est l'album le plus court de la discographie officielle du groupe. Après, il est vrai que ces chansons sont excellentes, Apples And Oranges, Paintbox, Candy And A Currant Bun, mais comme on les trouvent toutes sur diverses compilations mieux fournies, c'est peu dire que ce Masters Of Rock (je continue de l'appeler ainsi, malgré que le premier titre de cette compilation ne soit pas ça, mais The Best Of Pink Floyd) est inutile et frustrant ! Pour collectionneurs complétistes uniquement. 

FACE A

Chapter 24

Matilda Mother

Arnold Layne

Candy And A Currant Bun

The Scarecrow

FACE B

Apples And Oranges

It Would Be So Nice

Paintbox

Julia Dream

See Emily Play