R-2223061-1466011852-9782

 

2h10 de concert capté (le son est remarquable) le 19 avril 1964 au Théâtre des Champs-Elysées, à Paris, voilà ce que proposent ces trois disques (et désormais, double CD) sortis en 1971 et par la suite réédités notamment en 1979 (l'édition que je possède) sous un titre légèrement différent (Memorial Mingus) et une pochette identique. Ce triple live est donc un album de jazz, de Charles Mingus, contrebassiste de génie qu'il ne fallait surtout pas appeler Charlie. Il s'appelle The Great Concert Of Charles Mingus et croyez-moi, son titre ne ment pas. Au cours de ce concert mémorable, Mingus (contrebasse) est accompagné de Johnny Coles (trompette sur le premier morceau), Eric Dolphy (saxophone alto, flûte, clarinette basse), Clifford Jordan (saxophone ténor), Jaki Byard (piano) et Dannie Richmond (batterie). Si Coles ne joue de la trompette que sur le premier morceau, c'est parce que ce premier morceau a été enregistré la veille et placé là pour boucher un trou, et si ça a été fait ainsi, c'est parce que Coles tomba malade durant le concert de la veille, après ce morceau, et dût quitter la scène, manque de bol. On notera aussi que sur le vinyle original, ce premier morceau est crédité au nom de Goodbye Pork Pie Hat, mais son vrai titre est So Long Eric (Don't Stay Over There Too Long), ce qui sera corrigé sur les rééditions vinyles et le CD. Dolphy est mort un peu plus de deux mois plus tard, accidentellement (maladie, je crois), il n'avait pas 40 ans. Compte tenu que ce triple live est sorti en 1971, il est évident que le titre est un hommage à Dolphy, avec qui Mingus était très lié. Mais il est évident aussi que ce n'est pas ainsi que s'appelait ce morceau quand ils l'ont joué en 1964 !

02 Mingus - B

Ces morceaux sont, malgré qu'il y ait trois disques d'une quarantaine de minutes chacun, au nombre de six, seulement (je ne compte évidemment pas la première plage audio, Introduction And Presentation, qui ne dure que 1, 35 minute), et parmi eux, deux sont tellement longs qu'ils sont répartis sur deux faces : So Long Eric (Don't Stay Over There Too Long) en une partie de 23,30 minutes qui remplit quasiment toute la face A après le morceau introductif, et une seconde partie de 5,40 minutes ouvrant la face B ; et Fables Of Faubus, dont la première partie occupe toute la face E et dure 17, 20 minutes, tandis que la seconde partie ouvre la face F et dure 11,20 minutes. Ce dernier morceau est une oeuvre politique, issue de l'album Mingus Ah Um de 1959, et dont le titre est une allusion au gouverneur de l'Arkansas Orval E. Faubus qui, en 1957, envoya la Garde Nationale pour empêcher l'accès du lycée de Little Rock à neuf lycéens noirs. Le morceau existe dans deux versions, instrumentale et chantée (pour cette dernière, l'album Charles Mingus Presents Charles Mingus de 1960), sous le nom de Original Faubus Fables (il était impossible d'appeler le morceau comme l'instrumental, l'album de 1960 étant sorti sur un autre label). Sur ce triple live, c'est une version instrumentale, rallongée à l'extrême car longue de presque 28 minutes, soit 20 minutes de plus que l'original ! 

Charles Mingus - The Great Concert Of Charles Mingus - Inside (1-2)

Les autres morceaux sont longs aussi, dans l'ensemble, évidemment : si Sophisticated Lady (un morceau de Duke Ellington), qui achève le live, ne dure que 6 minutes, et si Orange Was The Color Of Her Dress, Then Silk Blue ne dure que 14 minutes, il faut compter 27 minutes (et l'intégralité de la face D) pour Meditation For Integration (Or For A Pair Of Wire Cutters) et 23 minutes (et l'intégralité de la face C) pour Parkeriana (Dedicated To A Genius), morceau en hommage à Charlie Parker. Les musiciens, tout du long, sont absolument remarquables et le son (le concert fut capté pour une émission française, "Jazz Sur Scène") est excellentissime. Ce The Great Concert Of Charles Mingus est assurément un jalon du genre. On notera que la version CD, plus courte de deux minutes (!!!), propose en une seule plage audio les deux parties de Fables Of Faubus et So Long Eric (Don't Stay Over There Too Long), ce qui est aussi logique et normal que bienvenu (avoir laissé en deux plages audio ces deux morceaux aurait été idiot, vu les capacités du CD), mais on a un ordre différent pour les titres, ce que j'indique plus bas, en second tracklissting. On a aussi un morceau supplémentaire intitulé A.T.F.W. (Art Tatum Fats Waller) en introduction, long de 4 minutes, qui ne se trouvait pas sur le vinyle, car mal enregistré. Personnellement, je préfère amplement le vinyle au CD, même si ça implique une coupure au cours de deux des (meilleurs) moments pendant l'écoute ! Mais ce coffret triple vinyle a plus de gueule qu'un double CD en boîtier plastique !

FACE A

Introduction And Presentation

So Long Eric (Don't Stay Over There Too Long) Part 1

FACE B

So Long Eric (Don't Stay Over There Too Long) Part 2

Orange Was The Color Of Her Dress, Then Silk Blue

FACE C

Parkeriana (Dedicated To A Genius)

FACE D

Meditation For Integration (Or For A Pair Of Wire Cutters)

FACE E

Fables Of Faubus (Part 1)

FACE F

Fables Of Faubus (Part 2)

Sophisticated Lady

Version CD : 

CD 1

A.T.F.W. (Art Tatum Fats Waller)

Presentation Of Musicians

So Long Eric (Don't Stay Over There Too Long)

Orange Was The Color Of Her Dress, Then Silk Blue

Fables Of Faubus

CD 2

Sophisticated Lady

Parkeriana (Dedicated To A Genius)

Meditation For Integration (Or For A Pair Of Wire Cutters)