ringo-starr-photograph-the-very-best-of-ringo-3-cd

2007 : l'heure du bilan sonne à nouveau pour Ringo Starr. C'est en effet l'année de sortie de sa troisième compilation. Sa première, Blast From Your Past (une très courte compilation, elle ne durait que 31 minutes), datait de 1975, et a eu l'honneur d'être le dernier disque publié sur Apple Records avant la fin du label. Elle regroupait le meilleur du début de carrière solo de Ringo, soit 10 titres. Le gros reproche qu'il y avait à lui faire, à cette première compilation résidait dans sa courte durée, il manquait des hits. Mais elle était quand même sacrment efficace telle quelle. En 1989, Ringo fait publier une compilation regroupant le meilleur de la seconde partie (1976/1983) de sa carrière, une seconde période largement moins bonne, c'est le cas de le dire. Cette compilation, épuisée et hors-commerce depuis des éons (vraiment difficile de la trouver), s'appelle Starr Struck. Et voici donc, en 2007, une troisième compilation, qui ne regroupe pas le meilleur de la troisième époque (soit 1992, année de son retour, à 2005, dernier album sorti au moment de la compilation), mais le meilleur de l'ensemble de la carrière de Ringo Starr. Cette compilation, qui se vendra très bien à sa sortie, et est toujours dans le commerce, s'appelle Photograph : The Very Best Of, et est plutôt généreuse : 20 titres pour 67 minutes. Sa pochette est plutôt iconique et date de la première époque de la carrière solo de l'ex-Beatles. Ce qui tombe plutôt bien, vu que le contenu musical lui aussi mise surtout sur la première époque !

3ee81dfeae4c8cf9bdf932a1eef

Pour tout dire, l'ensemble de Blast From Your Past est présent ici (c'est à dire Photograph, Back Off Boogaloo, It Don't Come Easy, I'm The Greatest, No No Song...), et on trouve aussi Snookeroo et Goodnight Vienna (deux morceaux qui manquaient cruellement au premier best-of et sont tous deux issus du très bon Goodnight Vienna de 1974). Voilà pour les 12 premiers titres (sur 20, je le rappelle) de la compilation, soit plus de la moitié du disque ! La période 1976/1983 est représentée via Hey Baby et A Dose Of Rock'n'Roll (deux morceaux de Ringo's Rotogravure, de 1976) et Wrack My Brain (de Stop And Smell The Roses, 1981) et c'est tout. Rien de Ringo The 4th (1977), rien de Bad Boy (1978), rien de Old Wave (1983), alors que, par ordre de citation d'album, il aurait été bien d'avoir Drowning In The Sea Of Love, Who Needs A Heart et In My Car ici, même s'il n'y aurait pas eu assez de place sur un seul disque (bon OK, alors on en fait un double, où est le mal, après tout ?). C'est surtout dommage pour Drowning In The Sea Of Love, vraiment une bonne chanson, aussi bonne que le reste de l'album de 1977 est mauvais, c'est dire. Quant à la dernière période, commencée en 1992, elle est représentée via quatre morceaux : Weight Of The World (de Time Takes Time), King Of Broken Hearts (de Vertical Man, ce n'est pas celle-là que j'aurais choisie personnellement, j'aurais plus vue le morceau-titre ou One), Never Without You de Ringo Rama et Fading In Fading Out de Choose Love. La portion congrue, quoi, un comble quand on se rend compte que la période la plus représentée ici est la plus courte de sa carrière (1971/1974) ! On notera cependant une rareté enregistrée en 1989 : une reprise de Act Naturally (que Ringo chanta au sein des Beatles en 1965 sur Help !) en duo avec Buck Owens, qui chanta la chanson à l'époque. Voilà pour cette compilation, un article plus court que de coutume, mais que dire de plus ? C'est une acquisition recommandée pour découvrir Ringo en solo, mais je ne peux m'empêcher de la trouver un peu paresseuse dans sa deuxième partie, vu que la période la plus longue de la carrière de Ringo est la moins bien représentée, ce qui est quand même dommage, même si c'est vrai que le meilleur absolu de Ringo est entre 1971 et 1974. 

Photograph

It Don't Come Easy

You're Sixteen (You're Beautiful And You're Mine)

Back Off Boogaloo

I'm The Greatest

Oh My My

Only You (And You Alone)

Beaucoups Of Blues

Early 1970

Snookeroo

No No Song

Goodnight Vienna

Hey Baby

A Dose Of Rock'n'Roll

Weight Of The World

King Of Broken Hearts

Never Without You

Act Naturally (with Buck Owens)

Wrack My Brain

Fading In Fading Out