Deep-Purple_Graz-1975_cover

Seulement 8 titres sur ce live de Deep Purple sorti en 2014 au sein de la fameuse Overseas Live Series (une série de lives anthologiques du groupe, de leurs diverses formations mais pour le moment uniquement des années 70, avec son remastérisé et aux pochettes similaires, les tranches des albums formant un motif en plusieurs parties). Seulement 8 titres, et un seul disque aussi, surtout, ce qui peut sembler peu généreux. Mais attention, cet opus de la Overseas Live Series est quand même généreux en qualité, le disque étant rempli quasiment jusqu'à la gueule, le CD dure en effet... 79 minutes ! Antépénultième (c'est à dire avant-avant-dernier) en terme chronologique  des concerts proposés, pour le moment, cet album sorti en 2014 est une pure tuerie, autant le dire tout de suite. Chose amusante et probablement révélatrice, quelque part, de son haut niveau, c'est le seul des albums de la série à proposer le nom du groupe en laqué doré, plutôt qu'en simple impression rouge. Idem pour le titre de ce live, également en laqué (comme pour les autres albums de la série), mais aussi en version dorée. C'est peut-être pour bien cadrer avec la teinte jaune/dorée de la photo utilisée (une photo du groupe en concert, comme pour les autres, et très certainement prise durant le concert proposé).

141007_344020_Graz_1975_3

Je n'ai toujours pas donné le nom de cet album, d'ailleurs. Compte tenu que chaque live de la série porte le nom du lieu du concert suivi de l'année, ce qui est peu original mais pratique pour les repérer, voici donc, roulement de tambour... Graz 1975. Vous ne serez pas surpris d'apprendre que ce live a été capté (qualité sonore juste exceptionnelle) en 1975 à Graz, en Autriche. La date exacte est le 3 avril 1975. L'emplacement exacte est le Eishalle Liebenau de Graz. A gauche au rond-point après le KFC (non, je déconne). Ce concert sera l'un des derniers de la formation dite MkIII (celle des albums Burn et Stormbringer, tous deux de 1974) de Deep Purple ; 4 jours plus tard, le 7 avril précisément, le groupe fera le dernier concert de sa tournée Stormbringer, au Palais des Sports de Paris, et juste après ce concert aussi anthologique que celui de Graz (et ayant fait l'objet aussi d'un Overseas Live Series, le suivant que j'aborderai d'ailleurs), Ritchie Blackmore, le légendaire et brumeux guitariste, partira. Il sera remplacé par Tommy Bolin, avec qui le groupe, sous sa désormais formation MkIV, enregistrera un album studio (Come Taste The Band) et partira en tournée pour le promouvoir, tournée qui s'achèvera courant 1976 (derniers concerts : au Japon) par la séparation du groupe. Bolin décèdera d'overdose courant 1976, aussi. De la formation MkIV, un Overseas Live Series, le dernier à aborder pour le moment (et le dernier sorti, aussi, car même s'il ne sortent pas de manière chronologique, c'est tout de même lui le plus récent dans les bacs), existe : Long Beach Arena 1976, qui est juste immense. Mais revenons à Graz 1975.

Deep_purple_1975

Lord, Hughes, Coverdale, Paice, Blackmore

Formation MkIII donc, c'est à dire Blackmore (guitare), David Coverdale (chant), Glenn Hughes (basse, chant), Jon Lord (claviers) et Ian Paice (batterie). Une formation d'enfer, qui délivrait alors un hard-rock teinté de funk. On trouve ici 8 titres donc. 3 sont issus de Burn (le morceau-titre, en ouverture comme il se doit, et qui, comme il se doit là aussi, envoie le bois direct ; Mistreated et You Fool No One, bien longs comme il faut), 3 de Stormbringer (le morceau-titre, Lady Double Dealer et The Gypsy), les deux restants sont de Machine Head (Smoke On The Water et le toujours très long, et quasiment toujours en final, Space Truckin'). Performance incendiaire d'un groupe survolté, celle de Graz servira en partie (celle de Paris du 7 avril aussi) à un live sorti en 1976, Made In Europe, un live court (5 titres, 45 minutes) et souvent décrié, mais qui délivre bien la marchandise, comme on dit. Certes, ce 'petit' live sorti après la séparation du groupe n'est pas du niveau de Made In Japan, et les versions complètes des concerts de Graz et Paris 1975 sont nettement, très nettement supérieures, mais Made In Europe est quand même un excellent live ; après tout, la matière de ce live est issue de concerts anthologiques. Quels titres de Graz 1975 sont sur Made In Europe, je ne sais pas, ou plus ; il est par ailleurs probable que Made In Europe ait été construit de bric et de broc, genre une partie d'un morceau issue d'un concert, et la seconde partie du même morceau, issue d'un autre, cette pratique a déjà été faite sur, notamment, le At Fillmore East du Allman Brothers Band. J'ai envie de dire qu'on s'en fout. Si vous aimez le hard-rock, le bon gros rock qui bute, si vous aimez Deep Purple, ce Graz 1975 est fait pour vous. Contrairement aux autres Overseas Live Series (le Long Beach 1971 excepté), il n'est que simple CD, mais sa faible générosité est contrebalancée par une qualité que je ne peux qualifier autrement que purement monumentale. Et il semblerait, après vérifications, que l'intégralité du show y serait bel et bien, un show court, donc (un peu moins de 80 minutes), bien tassé, mais sans aucun point faible. Le meilleur du Pourpre MkIII est là !

Burn

Stormbringer

The Gypsy

Lady Double Dealer

Mistreated

Smoke On The Water

You Fool No One

Space Truckin'