news

10 ans qu'on attendait, qu'on espérait (sans trop l'espérer non plus, pas se faire trop de mal) ça : le retour de Renaud. Et voilà, c'est fait depuis quelques semaines, la chetron sauvage a enfin sorti un nouvel album, le chanteur énervant est enfin sorti de son silence, de son isolement, 7 ans après Molly Malone - Balade Irlandaise (disque de reprises, en français, de chansons traditionnelles irlandaises), 10 ans après Rouge Sang (son dernier opus constitué de chansons inédites), deux albums franchement ratés. Enfin, le disque de chansons irlandaises, de 2009, n'était pas franchement raté, si ce n'est la voix, qui était vraiment calamiteuse dessus. Mais les morceaux tenaient le coup. Renaud, qui avait déjà plongé, vers 1994/2000, dans l'alcool, était revenu de ça en 2002 avec un Boucan D'Enfer excellent (et au succès monumental), bien que vraiment trop consensuel. Remis sur les rails, il retrouvera l'amour avec Romane Serda (muse de Rouge Sang, dont une grosse partie des chansons, RS & RS, Danser A Rome, Ma Blonde... parlent d'elle), qui lui donnera un fils, Malone, mais avc qui il finira par divorcer. Vers 2009, replongeon dans la tise, il n'en ressortira que très récemment, pour l'enregistrement de ce disque sans titre (Renaud, donc), fraîchement sorti, enregistré en fin d'année 2015 à Bruxelles (studios ICP) précédé d'un single à succès dans lequel il le clame : Toujours Debout.

renaud-nouvel-album-2016-fauteuil

A l'écoute de cette chanson, située en troisième position ici, le doute n'était plus trop permis : oui, Renaud Séchan semble avoir retrouvé la forme. Malgré un Ta Batterie assez effrayant (la voix) sur un disque de Grand Corps Malade quelques mois plus tôt (la chanson se retrouve ici aussi, sur ce nouvel album), et qui laissait à penser que Renaud ne savait plus chanter, Toujours Debout redonnera de l'espoir. Las. L'écoute de cet album, long de quelques 45 minutes (pour 14 titres dont un slam caché, osé et hilarant, riche en allusions salaces, Pour Karim, Pour Fabien, Fabien étant Grand Corps Malade, morceau situé en final), refile méchamment le bourdon. Sur certains morceaux, comme le single ou Dylan (qui ne parle pas du chanteur Bob Dylan, mais d'un jeune homme mort dans un accident de la route), la voix fait illusion. Sur d'autres, tant d'autres (La Nuit En Taule, Les Mots), c'est affligeant. Renaud a perdu sa voix, il ne sait tout simplement plus chanter. OK, il n'a jamais été Caruso, on est d'accord ; mais quand même. Quand on voit (qu'on entend, plutôt) la différence, d'un morceau à un autre, on se dit que l'album a probablement été un peu retapé à l'autotune, ou bien que les morceaux sur lesquels Renaud chante le moins bien ont été enregistrés en premier, quand il n'avait pas encore pleinement recouvré sa forme (on parlera d'un enregistrement débutant difficilement pour ensuite aller de mieux en mieux). Et je ne parle même pas des hésitations, des rimes mal foutues (J'Ai Embrassé Un Flic, qui ouvre le bal, est à ce titre des plus pénibles : Alors je me suis approooo-chééééé/ Et j'ai embrasséééé un fliqueu, Renaud fait lourdement durer certaines syllabes pour parvenir tant bien que mal à avoir le même nombre de pieds dans des rimes bancales).

Renaud-revient-avec-un-album

Renaud est mal chanté, et les chansons sont, le plus souvent, d'un consensuel faisant limite peur. La chanson sur les tueries de Paris (celles de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher) était attendue, de sa part, comme le Messie. Hyper Cacher est une complainte pénible plus proche de Baltique que des Charognards. Héloïse, dédiée à sa petite fille, est touchante, mais convenue, Petit Bonhomme (sur Malone) aussi, Toujours Debout fait illusion (même si, quand il dit ne plus faire de télé, fuir les médias, et qu'on l'a vu sur plein de plateaux de TV différents le mois dernier, ça peut coincer), et effectivement, Renaud semble à l'heure actuelle en forme, il a lancé une tournée vers octobre (en tout cas, de concerts à Paris), même s'il vaut mieux ne pas l'entendre parler, on croirait entendre un clodo péniblement sevré de son cubi de Villageoise. Petite Fille Slave accumule les clichés sur les jeunes filles de l'Est faisant le tapin, Mulholland Drive est, elle, probablement la meilleure du lot, tandis que Mon Anniv' est horripilante dès la première écoute. Les Mots et La Nuit En Taule sont si horriblement chantées qu'elles donnent envie de chialer au fan absolu de Renaud que je suis depuis mon adolescence, soit depuis une petite vingtaine d'années. J'aurais aimé aimer ce disque, mais au final, je suis obligé de le reconnaître : cet album de la renaissance (sublime pochette, il faut le dire) est un coup d'épée dans l'eau, une déception, pire : une vraie douleur. Quelques jours après ma première écoute (le jour de la sortie), je n'en pouvais déjà plus.

J'Ai Embrassé Un Flic

Les Mots

Toujours Debout

Héloïse

La Nuit En Taule

Petit Bonhomme

Hyper Casher

Mulholland Drive

La Vie Est Moche Et C'Est Trop Court

Mon Anniv'

Dylan

Petite Fille Slave

Ta Batterie

Pour Karim, Pour Fabien (titre caché)