PB4

Après un Live From Earth (1983) vraiment bon malgré une qualité audio assez moyenne et une durée excessivement courte (43 minutes, mais il faut retirer 9 minutes de morcaux studio inédits, remarquables ceci dit, pour ne garder au final que 34 petites minutes de live), Pat Benatar va rentrer en studio, avec son groupe (Neil Giraldo, mari de Benatar, à la guitare ; Charlie Giordano aux claviers ; Myron Grombacher à la batterie ; mais le bassiste, entre temps, a changé, désormais, c'est Donnie Nossov qui remplace Roger Capps), afin d'y accoucher des 10 titres de son futur nouvel album. Sorti en fin d'année 1984 (le 1er novembre), cet album, enregistré à Glendale en Californie, est sorti sous une très belle pochette photographique signée Rebecca Blake, montrant la Pat, richement parée, brandissant un hibou sur le point de s'envoler, le tout sur un sol carrelé comme un plateau d'échecs. Cinquième album studio de la chanteuse rock au passé lyrique, et sixième album tout court, il s'appelle Tropico, sera l'écrin de deux hits présents sur les best-ofs (l'une de ces chansons est à chier, l'autre est une de ses meilleures) et dure la bagatelle de 39 petites minutes.

PB1

Autant parler directement des deux singles : on a d'abord We Belong, pure merveille superbement produite (Tropico, dans l'ensemble, possède des sonorités assez new-wave, plus modernes et recherchées que les précédents opus de Pat, qui étaient dans l'ensemble assez hard-FM) qui se classera dans le Top 5 et sera nommée aux Grammy Awards. une belle chanson, assez douce, une sorte de power-ballad que l'on écoutera sans se lasser et qui squattera assez souvent les ondes radio du monde entier entre 1984 et la fin des années 80. C'est la meilleure de l'album. L'autre single, Ooh Ooh Song, elle, est indéniablement la pire de l'album, et le pire single de Pat Benatar, c'est un accident industriel irritant au possible, un chanson qui plus est interminable (4,30 minutes, une des plus longues de l'album). Je préfère m'arrêter là en ce qui la concerne. Le reste de l'album est dans l'ensemble presque du niveau de We Belong, des chansons comme Painted Desert, A Crazy World Like This ou Diamond Field sont de pures petites splendeurs (Suburban King, qui ne dure même pas 2 minutes, est anodin).

PB2

L'album, dans sa globalité, est d'un excellent niveau, ce qui ne l'empêchera hélas pas, malgré le retentissant succès de We Belong, de ne pas très bien marcher à sa sortie. L'album se classera genre dans les 15, 16, parfois un peu mieux (7ème en Nouvelle-Zélande), parfois, aussi, pire (31ème au Royaume-Uni !), la position du Billboard américain sera 14ème, un classement dans l'ensemble correct, mais du genre peux mieux faire, et effectivement, Pat Benatar avait fait mieux par le passé (je parle du succès commercial). Musicalement, Tropico, malgré qu'il contienne une vraie merde (en plus, en ouverture de la face B), est un des meilleurs opus de la chanteuse, un de ses plus variés et intéressants. Probablement son dernier grand disque aussi, car la suite ne sera pas vraiment du même niveau (Seven The Hard Way en 1985, Wide Awake In Dreamland en 1988, Gravity's Rainbow - au titre en allusion au roman du même nom de Thomas Pynchon - en 1993 seront pas mal, mais pas aussi bons dans l'ensemble, et les autres albums, que je ne cite pas, ne méritent pas d'être cités dans l'ensemble, c'est vraiment plat et médiocre). Bref, cet album de 1984, dans l'ensemble moyennement aimé de la presse et du public, et aujourd'hui difficile à trouver en CD, est un album à (re)découvrir !

FACE A

Diamond Field

We Belong

Painted Desert

Temporary Heroes

Love In The Ice Age

FACE B

Ooh Ooh Song

The Outlaw Blues

Suburban King

A Crazy World Like This

Takin' It Back