RT1

Revoilà le bon vieux Robin Trower sur le blog ! Rappelez-vous, le guitariste de Procol Harum, qui a lancé sa carrière solo en 1973, constituant un groupe de folie avec le batteur Reg Isidore (qui sera remplacé par Bill Lordan dès le troisième opus, soit dit en passant, celui que j'aborde aujourd'hui) et le bassiste et chanteur James Dewar. Ce premier album s'appelait Twice Removed From Yesterday, et Trower (au style éminemment hendrixien) y brille de tous ses feux On y trouve des chansons aussi fulgurantes que I Can't Stand It Much Longer et une remarquable reprise du Rock Me Baby de B.B. King. Sous une pochette très Tangerine Dream, signée 'Funky' Paul Olsen, lui-même qui signera les pochettes des albums suivants jusqu'à 1976 (au moins ; après, je ne sais plus). Bridge Of Sighs, en 1974, enfonce le clou, un disque prodigieux, parfait, rien à jeter (Day Of The Eagle, Too Rolling Stoned...). En 1975, Trower, qui a changé de batteur donc, pour Bill Lordan (un ancien de Sly & The Family Stone), sort son troisième opus solo studio, à la pochette rouge représentant je ne sais quoi (on dirait HAL 9000 du 2001 : L'Odyssée De L'Espace de Kubrick, sans que cela soit 'lui') encore une fois signée 'Funky'. Court (36 minutes), l'album s'intitule For Earth Below, et il sera, comme les deux précédents, un disque d'or au bout du compte.

RT1

Malgré celà, malgré encore une fois un beau succès commercial (Trower est un des guitar-heroes des années 70, il faut l'entendre pour le croire), For Earth Below est le moins bien considéré des trois premiers opus studio de Trower, de ceux sortis avant un Live ! anthologique (1976, enregistré en 1975 durant un concert suédois retransmis aussi à la radio locale, un live fulgurant, grandiose, mais hélas trop court, seulement 40 minutes) qui sera en quelque sorte le point d'orgue de sa carrière. La suite sera parfois très bonne (Long Misty Days, l'album studio sorti en 1976, après le live, est immense, en tout cas), mais dans l'ensemble, le meilleur sera derrière. For Earth Below offre de très grands moments, notamment Alethea, chanson qui sera la seule de l'album à se retrouver sur le Live ! dont je viens de parler (compte tenu que For Earth Below venait alors de sortir, ça fait con de voir qu'il est le moins bien représenté, sur ce live de seulement 7 morceaux), Shame The Devil, For Earth Below et Fine Day. Ambiance très bluesy et funky (la guitare de Trower, en cocotte jamesbrownienne, des années avant Prince et les Red Hot Chili Peppers), très rock aussi, sur ce disque.

RT0

C'est vraiment dommage que Robin Trower ne soit pas plus connu de nos jours, car ses albums, ses premiers en tout cas, et For Earth Below en fait partie, sont remarquables, remplis de grands moments de guitare. Dewar (mort en 2010, et qui restera au côtés de Trower jusqu'en 1980) est un excellent bassiste, et un chanteur remarquable, et Lordan est un excellent batteur, avec un style très funky (pas mal pour un blanc-bec !). Bien que moins percutant, au final, que Twice Removed From Yesterday et Bridge Of Sighs, et bien que moins percutant, aussi, que le futur Long Misty Days, bref, bien qu'étant le 'maillon faible', dans un sens, des premiers opus de Trower, cet album de 1975, dont on aperçevrait apparemment la pochette tape-à-l'oeil dans une scène du film La Malédiction de Richard Donner (en arrière-plan d'une scène entre Gregory Peck et Lee Remick, je ne me souviens plus laquelle, n'ayant jamais vraiment remarqué la pochette, ne regardant pas le film pour ça !), est quand même vraiment très bon dans son genre !

FACE A

Shame The Devil

It's Only Money

Confessin' Midnight

Fine Day

FACE B

Alethea

A Tale Untold

Gonna Be More Suspicious

For Earth Below