P3

Les Pretenders sont mondialement connus pour une poignée de tubes : Precious, Brass In Pocket, Don't Get Me Wrong, I'll Stand By You. Ce disque sorti en 1994, leur sixième album studio en 14 ans de carrière discographique (1980 est l'année de sortie de leur premier opus), contient une de ces chansons. La dernière citée. On est tous d'accord, je crois, pour dire que cette fameuse chanson, I'll Stand By You, est un gros classique, un slow de la mort, un vrai tube absolu. Elle ne représente pas vraiment le son des Pretenders (à la base, ce groupe, mené par la charismatique chanteuse/guitariste rythmique Chrissie Hynde, seule Américaine d'un groupe britannique, était très rock), elle fait un peu arbre qui cache la forêt, mais bon Dieu, ce qu'elle est belle quand même. Elle se trouve donc sur cet album, sorti en 1994, le sixième opus du groupe, sorti 4 ans après un Packed ! ma fois très très correct, et qui faisait suite à un Get Close (1986) lui aussi des plus convaincants dans le registre pop/rock. Ce sixième opus, sorti sous une belle photo de Chrissie se cachant derrièr sa guitare, s'appelle Last Of The Independents, et il dure la bagatelle de 49 minutes, pour 13 titres, dont une remarquable reprise du classique de Bob Dylan Forever Young (en final).

P1

Le groupe, centré autour de Chrissie évidemment (dès 1986, les pochettes d'albums du groupe ne représenteront, en tout cas pour le recto, qu'elle, parmi les membres du groupe), est alors constitué de...euh...c'est encore le bordel (si vous avez lu les chroniques de Learning To Crawl et Get Close, vous voyez ce que je veux dire). Chrissie a rappelé le batteur originel du groupe, Martin Chambers (qui, cependant, ne joue pas sur tout le disque, seulement sur 4 morceaux ; le reste, c'est Jim Copley ou J.F.T. Hood). La basse est tenue par Andy Hobson sur trois titres, David Patton sur un autre, Tom Kelly sur un autre, Andy Rourke sur le reste. Les claviers sont signés Ian Stanley et Tom Kelly. Et les guitares ? Chrisie en joue un peu, mais le guitariste lead qui est officiellement crédité comme membre du groupe (de même que Chambers est le batteur officiellement crédité, et Andy Hobson le bassiste officiel ; c'est compliqué, c'est compliqué) s'appelle Adam Seymour, et joue sur tout le disque, enfin. Mais Robbie McIntosh (membre du groupe en 1983/86) joue sur un titre, et Tom Kelly (décidément !) aussi. Putain, c'est vraiment compliqué. Histoire de dire que le décès, en 1982 et 1983, de deux des membres originaux, Honeyman-Scott et Farndon, a vraiment fait bobo au groupe... L'album est produit par Chris Thomas (producteur des trois premiers opus), Stephen Street et Ian Stanley.

P2

On y trouve donc 13 titres. Dont Forever Young, reprise du Barde qui assure en final, et I'll Stand By You, fameux slow pop. Le reste ? Franchement du très bon niveau dans l'ensemble, Hollywood Perfume, 977, Revolution, Night In My Veins et I'm A Mother sont même franchement remarquables. Tequila, très court (une minute et des poussières), est une variation réarrangée d'un vieux morceau du groupe, de l'époque du premier album (mais absent de tout album studio officiel jusqu'à 1994). Après, il faut quand même dire que Last Of The Independents n'est pas un grand cru des Pretenders, il ne vaut vraiment pas les trois premiers opus. Il est du niveau de Packed ! et des suivants (Loose Screw), ce qui est un bon niveau, de la pop sympathique, un peu rock mais sans grande prise de risque. Une petite cinquantaine de minutes assez correctes, pas parfaites (des chansons en trop, comme Money Talk ou Rebel Rock Me), mais on a de bons moments, c'est bien produit et bien interprété, ça passe tout seul. Dans le genre, c'est plus que correct : compétent !

Hollywood Perfume

Night In My Veins

Money Talk

977

Revolution

All My Dreams

I'll Stand By You

I'm A Mother

Tequila

Every Mother's Son

Rebel Rock Me

Love Colours

Forever Young