RT1

Procol Harum, fameux groupe de pop/rock à tendance baroque/progressif, parfaits rivaux des Moody Blues, est connu pour ses tubes A Salty Dog et A Whiter Shade Of Pale, cette dernière chanson étant, avec le Nights In White Satin des Moody Blues justement, un des plus parfaits slows de son époque (seconde moitié des annés 60), une chanson idéale pour se rouler des gamelles et visiter, à la main, la cave de son partenaire de danse (oui, je suis poète, aujourd'hui). Le guitariste du groupe s'appelait (s'appelle toujours, car il est toujours de ce monde, et même s'il était mort, ça ne lui ferait pas changer de nom post mortem ; oui, je ne suis pas seulement poète, aujourd'hui, je suis aussi très con !) Robin Trower, et il quitte le groupe en 1971 afin de se lancer en solo. Son premier album, qui sera disque d'or (ainsi que plusieurs de ses suivants), sortira en 1973 sous une pochette bleue assez étrange, futuriste, digne des meilleures pochettes d'ambient à la Eno/Vangelis/Tangerine Dream, et signée, comme celle de plusieurs de ses albums suivants d'ailleurs, par "Funky" Paul Olsen. Produit par Matthew Fisher (là aussi, comme plusieurs de ses albums suivants), lui-même ancien membre de Procol Harum, ce premir album s'appelle Twice Removed From Yesterday ("Viré deux fois d'hier", tout un programme d'absconserie) et a été enregistré avec le batteur Reg Isidore et le bassiste et chanteur James Dewar, mort en 2010, et avec qui Trower (guitares) collaborera jusqu'en 1980.

RT2

J'ai déjà eu l'occasion d'aborder ici du Robin Trower : son Live anthologique de 1976, son Bridge Of Sigh grandiosissime de 1974 (son deuxième album), et nul doute que d'autres de ses albums (For Earth Below de 1975, Long Misty Days de 1976 avec sa reprise remarquable du Sailing de Rod Stewart) seront aussi abordés sur le blog un de ces jours. J'aurais, en fait, du les aborder dans l'ordre, et donc commencer par Twice Removed From Yesterday, mais j'avais tellement envie de faire le live et Bridge Of Sighs à la base, j'ai pas pu m'retenir. Ce disque, c'est un régal pour amateurs de guitares et d'ambiances bluesy et funky. S'il fallait comparer Trower (un vrai guitar-hero des années 70) à quelqu'un, l'évidence se fait illico, c'est Jimi Hendrix. On a le même son de guitare en cocotte funky, proto-Prince, la même atmosphère à la fois bluesy et totalement hot stuff ; vocalement, James Dewar serait, lui, à rapprocher de Paul Rodgers (Free, Bad Company), ce qui n'est vraiment pas la pire des références là aussi. L'album sera donc disque d'or, ce qui signifie qu'il marchera très bien ; si Trower est aujourd'hui un peu oublié malgré qu'il soit encore en activité (enfin, quasiment), il fut vraiment un gros vendeur à l'époque, et sur ce premier album, long de 41 minutes pour 9 titres (dont une reprise, Rock Me Baby de B.B. King, que je préfère encore plus dans sa version présente sur le Live de 1976, Live proposant 3 titres de l'album sur les 7 qu'il offre en tout), on trouve de pures prostituées de merveilles : Daydream, aérien et reposant (là aussi, la version sur le live...), Ballerina, Hannah et surtout, surtout, surtout, I Can't Wait Much Longer. Là, je préfère fermer ma gueule et vous laisser écouter le clip audio plus bas. Sincèrement, je préfère la fermer, c'est tellement...allez, je la ferme.

RT

Ce premier album est une pure merveille, mais n'est cependant pas aussi grandiose que Bridge Of Sighs (l'album suivant, à la pochette aussi signée "Funky" Paul Olsen, et qui est assez orientalisante, ce que n'est en revanche pas du tout l'album), voire même que Long Misty Days. Mais Twice Removed From Yesterday est un excellentissime album de guitare, je ne répêterai jamais assez que Robin Trower est un dieu vivant ignoré de cet instrument, et le digne successeur, en mode cachet d'aspirine, d'Hendrix. Jamais ou presque un blanc-bec n'aura sonné aussi funky et black qu'ici ! Pour finir, voici donc un excellent album de rock 70's, à la production certes bien dans son époque, mais pas honteuse pour autant. Et rien que pour le premier morceau de l'album, qui est une pure merveille, il faut absolument que vous écoutiez ça !

FACE A

I Can't Wait  Much Longer

Daydream

Hannah

Man Of The World

FACE B

I Can't Stand It

Rock Me Baby

Twice Removed From Yesterday

Sinner's Song

Ballerina