Gentle-Giant-Gentle-Giant-478869

Ca faisait un petit moment que je n'avais pas abordé de rock progressif, du bon vieux prog-rock, ici, non ? Dont acte avec cet article qui sera suivi, pour ce groupe concerné, de deux autres. Gentle Giant, vous connaissez ? Si vous êtes fan de rock progressif, la réponse la plus logique sera oui, car ce groupe anglais (avez-vous remarqué que le rock progressif, ce fut essentiellement en Europe ? Angleterre, France avec Gong, Magma et Ange notamment, Italie avec Le Orme notamment, etc... ; mais qu'il y avait au final peu de groupes de prog originaires des USA, exception notamment de Kansas et, pour le Canada, de Rush ?) est un des plus mythiques de son époque, à ranger aux côtés de Camel, Genesis et Jethro Tull. On n'est pas ici dans le rock progressif recherché et expérimental à la King Crimson ou Van Der Graaf Generator, plus dans le rock à tendance un peu acoustico-médiéval, comme les premiers Genesis. Ce premier album de Gentle Giant est éponyme (Gentle Giant, donc) et date de 1970. Sous sa pochette mythique qui se déplie en format portrait (on y distingue, photo plus bas, un gros géant bien gentil tenant les membres du groupe dans ses pognes), cet album offre 7 titres pour 37 minutes, et si aucun de ces titres ne peut se targuer d'être aussi mythique que Supper's Ready de Genesis ou Epitaph de King Crimson, ils sont tout de même excellents dans l'ensemble.

1411280417056213812746608

Pochette dépliée (ici une version CD, à voir la tranche)

Gentle Giant fait un peu bizarre à côté de Genesis ou Yes : eux avaient clairement l'habitude des longs morceaux de 10 minutes ou plus, beaucoup d'albums de Yes proposent des faces entières avec un seul titre dessus et, donc, très très peu de morceaux. Gentle Giant, lui, ne sera jamais un groupe amateur de longs morceaux uniques de 15/20 minutes. En live, le groupe préfèrera faire des medleys plutôt que des versions considérablement étendues, et sur leurs albums studio, la durée des morceaux ne dépassera jamais (ou quasiment jamais) 10 minutes, et encore. Ici, le morceau le plus long, Nothing At All (avec sa section de batterie pleine de reverb, ça fait batterie électronique avant l'heure), dure 9 minutes.  Soit la durée du morceau le plus court des trois présents sur l'album Close To The Edge de Yes ! S'achevant, avec 5 ans d'avance sur la bande à Mercury, par une reprise de l'hymne anglais (The Queen), Gentle Giant offre de vrais régals. Comme Alucard et sa section vocale passée à l'envers (le titre du morceau aussi est à l'envers : lisez ce que ça fait dans le bon sens !), ou bien le sensationnel Giant qui ouvre le bal. Après, cet album, pour excellent qu'il est, pour mythique qu'il est aussi, n'est pas non plus le sommet de Gentle Giant ; je pense personnellement que leur quatrième album, Octopus (1972), dont aucun titre ne dépasse 6 minutes (et un seul d'entre eux atteint cette durée, et encore, presque), est le meilleur du groupe.

gentle-giant-collectable-vinyl-lp-gentle-giant_6526214

Lequel groupe, autant les citer, était constitué de Derek Shulman (chant, choeurs, basse), son frangin Ray (basse, violon, guitare, choeurs), son autre frangin Phil (saxophone, trompette, chant, choeurs), Kerry Minnear (claviers, basse, violoncelle, chant, choeurs), Martin Smith (batterie) et Gary Green (guitare principale). La production est signée du grand Tony Visconti (T-Rex, Bowie...), et c'est d'ailleurs une chose d'un peu méchante à dire ici : c'est sans doute à cause du transfert en CD qui fut fait à la va comme je te pète à la gueule après une journée entière à bouffer du cassoulet, mais le son est daté, terriblement. C'est en partie du au fait que certaines expérimentations (la batterie de Nothing At All, certains cuivres, certaines parties de chant, aux timbres proches de ceux de Peter Gabriel et Phil Collins d'ailleurs) ont pris un coup de vieux, et c'est aussi du au fait que l'album n'a pas été remastérisé en CD, c'est du basique. Enfin, il faut rappeler que l'album date de 1970, aussi. Mine de rien, malgré cela et le fait que ça ne soit pas le sommet du groupe, ce premir opus du Gentil Géant est un classique du genre, et tout fan du genre se doit de, au moins, l'écouter.

FACE A

Giant

Funny Ways

Alucard

Isn't It Quiet And Cold ?

FACE B

Nothing At All

Why Not ?

The Queen