01130287

Tout le monde connaît Eric Clapton ; sa vie, son oeuvre, son cul. Les différents groupes dans lesquels il a oeuvré avant de se lancer en solo en 1970 (sa carrière est toujours active à ce jour), il a joué au sein des Yardbirds avant d'être remplacé par Jeff Beck ; il a rejoint John Mayall à ce moment-là, temporairement, le temps d'un album prodigieux (Blues Breakers, 1966), puis l'a quitté (à ce moment précis, son surnom affectueux et justifié de God était déjà utilisé par ses premiers fans), afin de fonder un groupe d'enfer, Cream, avec le batteur frappadingue Ginger Baker et le bassiste et chanteur Jack Bruce. En 1969, Cream se dissout, Clapton fonde Blind Faith avec Ginger Baker et Steve Winwood (parti de Traffic, de son côté), qui ne durera qu'un an environ, et ensuite, Dieu fondera un autre supergroupe éphémère, Derek & The Dominoes, avant de se lancer vraiment en solo. Ginger Baker fondera son Airforce (Winwood y collaborera) avant de s'envoler vers l'Afrique, où il résidera de longues années, bossant notamment avec des musiciens du cru (Fela Kuti, probablement, mais pas certain). Et Bruce ? Jack Bruce, lui (décédé en octobre 2014 ; Cream, reformé le temps de concerts au Royal Albert Hall de Londres en 2005, ne se reformera plus, désormais...), a lancé sa carrière solo en 1969, année de la fin de la Crème, avec un premier opus absolument dantesque, bien que, quand même, légèrement énervant au premier abord. Cet album, en l'occurrence, qui s'appelle Songs For A Tailor (le titre est une allusion à une très bonne amie de Bruce, tailleur de profession, décédée dans un accident de voiture, celui qui a frappé, en 1969, le groupe de folk-rock anglais Fairport Convention, tuant leur batteur Martin Lamble et la petite amie du guitariste du groupe Richard Thompson, notamment). C'est donc son premier album publié, mais, en revanche, en 1968, il en enregistra un (Things We Like), qui ne sortira qu'en 1970 (ça sera son deuxième opus).

133322-b

Verso de pochette vinyle

Court (30 minutes), ce premier opus de Bruce, sorti sous une très sobre pochette vaguement austère (la tronche de Bruce laisse à penser qu'il ne pensait pas à la dernière blague de Toto quand on l'a photographié), a été enregistré avec une poignée de très bons musiciens : Chris Spedding (guitare), Jon Hiseman (batterie), George Harrison à la guitare sur le premier titre (non crédité sur la pochette, pour des raisons de droits), et pas mal de cuivres. Bruce, quant à lui, en plus du chant, tient la basse, les claviers, parfois du violoncelle et la guitare. On note la participation du bassiste de Mountain (et producteur de Cream) Felix Pappalardi sur trois titres, soit aux choeurs, soit aux percussions, soit à la guitare. Un des morceaux de l'album, Theme From An Imaginary Western (probablement une des plus belles chansons de tous les temps), écrite à l'époque du Disraeli Gears de Cream (1967 donc) mais rejetée par le groupe et son management à l'époque, fut d'ailleurs interprétée, live, par Mountain (groupe de hard-rock bluesy), lors de leur passage à Woodstock, on peut l'entendre sur la compilation Woodstock Two sortie en 1971, et rééditée en CD. Une chanson absolument sensationnelle, magnifique, magistrale, la meilleure de l'album, les mots me manquent vraiment pour la qualifier. On peut aussi citer une autre immense chanson, ici (bien que son final, très enlevé, soit selon moi de trop, il gâche un peu le reste), To Isengard (le titre est une allusion évidente au Seigneur Des Anneaux de Tolkien), une ballade belle à pleurer. Hélas, ce n'est pas une ballade tout du long de ses 5,30 minutes : le final est rythmé, rock, et vraiment à contre-courant du reste du morceau, et vient limite foutre en l'air la première partie. Comme je l'ai dit, l'album est un peu énervant parfois, malgré sa réussite flagrante et évidente. Autres éléments un peu énervants de Songs For A Tailor, le côté très théâtral de l'interprétation de Jack Bruce, sur certains titres (accentué par sa voix, un peu rauque, qui fait très solennel), comme sur Rope Ladder To The Moon. Pourtant, malgré cela, une très bonne chanson. Mais le gros point noir réside dans l'utilisation parfois abusive des cuivres, que cela soit The Clearout, The Mnistry Of Bag, Boston Ball Game 1967 ou surtout Never Tell Your Mother She's Out Of Tune : sur ce morceau, le premier de l'album et celui avec Harrison, les cuivres sont vraiment envahissants, ça alourdit totalement le morceau ; une ouverture assez bizarre et pas vraiment de bon augure pour la suite de l'album, mais le morceau n'est pas mauvais malgré cela ; même remarque pour les autres morceaux cités.

Jack-Bruce-with-Gibson-Bass-BW-1972-

Songs For A Tailor contient cependant de grandes chansons : Theme From An Imaginary Western, donc (épargné, qui plus est, de la participation de cuivres), mais aussi Weird Of Hemiston (qui date aussi de la période Cream), To Isengard, Tickets To Waterfalls, The Ministry Of Bag, Never Tell Your Mother She's Out Of Tune car comme je l'ai dit, malgré les cuivres, la chanson reste efficace. Le disque est, de plus, vraiment court, ce qui fait qu'il ne lasse pas, et il faut bien avouer que le talent d'écriture et de composition de Bruce était vraiment remarquable, et son talent d'interprétation ne l'était pas moins (un des meilleurs bassistes de sa génération : écoutez Spoonful, presque 17 minutes de folie bluesy, sur le disque live du double album Wheels Of Fire de Cream - 1968 -, sur lequel il se livre à un duel basse/guitare sensationnel avec Clapton). Bien que non dénué de quelques défauts typiques de leur époque (les cuivres, ça avait le vent en poupe ; mais Bruce en use et abuse vraiment ici, il y en à trop), Songs For A Tailor n'en demeure pas moins un remarquable album, probablement le meilleur album solo de Bruce (en même temps, je ne connais que cet album, mais il est vraiment réputé, et marchera très fort), et en tout cas, un disque phare de son époque, que je recommande à tous ceux qui aiment le rock un peu folk, un peu bluesy, un peu psyché, de la fin des 60's.

FACE A

Never Tell Your Mother She's Out Of Tune

Theme From An Imaginary Western

Tickets To Waterfalls

Weird Of Hemiston

Rope Ladder To The Moon

FACE B

The Ministry Of Bag

He The Richmond

Boston Ball Game 1967

To Isengard

The Clearout