WorkingClassHeroTheDefinitiveLennon

La compilation ultime concernant John Lennon. Ce dernier est né le 9 octobre 1940, et cette compilation, double (la seule, le concernant, à l'être), est sortie le 3 octobre 2005, soit six jours avant la date anniversaire de sa naissance (il aurait eu, cette année-là, 65 ans ; il n'en avait que 40 à sa mort). Sous une belle pochette noire et photo argentée signée Ian McMillan (soit-dit en passant, l'auteur de la mythique photo de pochette de l'album Abbey Road) se cachent donc deux disques bien remplis, 74 et 77 minutes respectivement, soit 2h30 de musique, pour 38 morceaux - 19 par disque. Working Class Hero : The Definitive, tel est le titre de cette compilation, la sixième (en comptant Menlove Ave. de 1986, qui était constituée de morceaux inédits) concernant John Lennon. Il y aura par la suite d'autres best-ofs du binoclard, encore (Power To The People - The Hits en 2010, parallèlement à la réédition du catalogue de Lennon en remastérisé), mais celui-ci est clairement son meilleur, son plus recommandé. J'ai même envie de dire : le seul qui soit recommandé, recommandable. On peut aussi citer Shaved Fish de 1975, unique compilation sortie du vivant de Beatle John, mais avec 41 minutes au compteur, elle fait quand même franchement pâle figure à côté. Plusieurs raisons de classer Working Class Hero : The Definitive comme étant la meilleure compilation concernant Lennon. Tout d'abord, Yoko y brille par son absence, si on excepte ses choeurs sur un titre (Happy X-Mas (War Is Over) de 1971), mais ça, c'est somme toute assez logique, et c'était aussi le cas des autres best-ofs lennoniens. Autre raison, plus valable : le son est démentiel, tout a été considérablement remastérisé. Maintenant que tous les albums l'ont été (en 2010), écouter cette compilation peut sembler anodin, le son est identique ; mais en 2005, il fallait encore, pour Lennon, se contenter des anciennes versions CD, qui étaient correctes, mais pas autant que les dernières en date. La différence de son, sur cette compilation, par rapport à ces anciennes éditions CD, est flagrante.

p3400802_b

Dernière raison : la générosité. Avec 38 morceaux tapant dans tous les albums de Lennon (sauf les conneries avant-gardistes de 1968/1969), avec 2h30 de musique, on en prend pour son argent (noter cependant une dégueulasserie, le fait que cette compilation soit, le plus souvent, vendu très cher, genre 26 ou 30 € en état neuf en magasin ; il n'y à que chez des vendeurs du Web, ou chez des particuliers les revendant aussi sur le Web, qu'on peut l'avoir moins cher), et quasiment aucun grand morceau n'a été négligé. Là où les précédentes compilations oubliaient des titres fédérateurs, Working Class Hero : The Definitive les a tous. On a Woman Is The Nigger Of The World, God, Isolation, Out The Blue, New York City, Mother, Jealous Guy, Oh My Love, Scared, Intuition... Les seuls qui manquent encore sont Move Over Mrs. L. (unique apparition sur un disque, face B de 45-tours excepté : la compilation The John Lennon Collection de 1982, toujours en vente), One Day (At A Time) (de l'album Mind Games, album mieux représenté ici que sur les autres best-ofs cependant, car on y trouve quatre titres, dont le quand même pas grandiose You Are Here) et How ?, voire même How Do You Sleep ? (tous deux de Imagine, album dont 5 des 10 titres sont présents ici). Mais il n'y à vraiment que pour Move Over Mrs. L. que je gueule et estime qu'on aurait du la mettre ici. Un bon vieux rock'n'roll (sorti en face B du single Be Bop A Lula, en 1975) qui certes ne révolutionne rien, mais envoie le bois sévère quand même. Tout le reste est là, on est vraiment heureux d'avoir New York City, Out The Blue, Bless You, Scared et cette version alternative de I'm Losing You enregistrée avec Cheap Trick (et qui était proposée en 1998 dans le copieux coffret Lennon Anthology).

JohnLennonWorkingClassHeroTheDef-1

Et tous les classiques, bien entendu, ces Imagine, Love, Mother, #9 Dream, Mind Games, Whatever Gets You Thru The Night, Instant Karma ! , Give Peace A Chance, Cold Turkey, Woman, (Just Like) Starting Over, Beautiful Boy (Darling Boy), Stand By Me (époustouflante reprise de Ben E. King) et Working Class Hero. Même la démo (au son améliorée) Real Love, proposée pour la première fois sur Imagine : John Lennon en 1988, donnée aux trois Beatles restants par Yoko en 1994 et réenregistrée par eux pour le projet Anthology (elle apparaît en ouverture du second volume, 1996), même elle, se trouve ici, en avant-dernière position, juste avant un Grow Old With Me poignant issu de Milk And Honey, le disque posthume (1984) de la suite des sessions John/Yoko de Double Fantasy (et dont on trouve aussi Borrowed Time, I'm Stepping Out et Nobody Told Me, à la mélodie fortement sous inspiration Instant Karma !, ici). On a même, aussi, cette version live de Come Together, de 1972 (concert au Madison Square Garden), issue du live posthume (1986) Live In New York City, un live correct mais pas glorieux, et dont cette version du classique de la dernière époque des Beatles est un des grands moments. Bref, on a pas mal de choses, beaucoup de choses. Certes, deux-trois chansons, ici, sont sans doute du remplissage (You Are Here, Oh Yoko ! et Nobody Told Me auraient mieux fait d'être remplacées par les quelques chansons absentes que j'ai citées plus haut), mais rien de grave. Dans l'ensemble, on prend énormément de plaisir à écouter et réécouter cette double compilation incroyablement généreuse et bien foutue, proposant les morceaux non pas dans l'ordre chronologique, mais dans un désordre sympa, un peu comme une promenade dans l'univers de Lennon en solo, on passe d'une époque à une autre, parfois les morceaux sont en liens entre eux (Beautiful Boy (Darling Boy), chanson sur son deuxième enfant Sean, suit l'hymne déchirant que Lennon fit au sujet de ses parents, et surtout de sa mère, Mother), se répondent (Working Class Hero/Power To The People). Pour les néophytes, c'est également ultra recommandé. Bref, que demander de plus ? On tient ici tout simplement une des plus grandes compilations jamais publiées, tous genres, artistes, nationalités, époques confondu(e)s.

CD 1

(Just Like) Starting Over

Imagine

Watching The Wheels

Jealous Guy

Instant Karma !

Stand By Me

Working Class Hero

Power To The People

Oh My Love

Oh Yoko !

Nobody Loves You (When You're Down And Out)

Nobody Told Me

Bless You

Come Together

New York City

I'm Stepping Out

You Are Here

Borrowed Time

Happy X-Mas (War Is Over)

CD 2

Woman

Mind Games

Out The Blue

Whatever Gets You Thru The Night

Love

Mother

Beautiful Boy (Darling Boy)

Woman Is The Nigger Of The World

God

Scared

#9 Dream

I'm Losing You

Isolation

Cold Turkey

Intuition

Gimme Some Truth

Give Peace A Chance

Real Love

Grow Old With Me