cover

Oserais-je ? Oui, j'ose : cet album de Gérard Manset n'est clairement pas un de mes préférés de lui, et pire, pas un de ses meilleurs. Je suis fan de Manset, et j'aime tous ses disques, celui qui me branche le moins étant Le Train Du Soir (que Manset fera juste après celui-ci, d'ailleurs, en 1981 tout comme celui-ci), qui est tout de même un très bon opus. Celui-ci, enregistré entre 1979 et 1980, s'appelle L'Atelier Du Crabe, et il est globalement super bien apprécié des fans ; il a de surcroît l'honneur (enfin, pour Manset, ça n'en est pas un...) de contenir un des rares tubes de Manset, j'ai nommé Marin'Bar, chanson au climat exotique/caribéen, qui aurait très bien pu être chantée par Philippe Lavil ou Julien Clerc. Ce n'est pas pour dire du mal de cette chanson, mais il faut reconnaître que ce n'est vraiment pas ce que Manset a fait de mieux dans sa carrière (et je crois qu'il est du même avis que moi), et personnellement, cette chanson me sort par tous les pores, par tous les trous (oui, même par celui-là ! et par celui-là aussi ! Te dire !), je n'en peux plus, de Marin'Bar. Idem pour le morceau-titre, à la mélodie enjouée et assez variétoche, qui est franchement irritante par moments. D'ailleus 'variétoche' est un terme un peu méchant, mais qui correspond, au final, plutôt bien à L'Atelier Du Crabe, malgré que la grosse majorité de ses chansons (il y en à 8 pour environ 33 minutes) soient d'un niveau supérieur à de la  variétoche classique.

117117123-2

Le Masque Sur Le Mur, par exemple, ou bien Les Îles De La Sonde (qui, hélas, est trop courte, 3 petite minutes à peine) sont deux immenses chansons, assurément les meilleures de l'album. A moins que cela ne soit Manteau Rouge et Les Rendez-Vous D'Automne. Assez pop/rock (la guitare de Manteau Rouge...), L'Atelier Du Crabe, comme quasiment tous les albums de Manset jusqu'à Comme Un Guerrier (1982), ne sortira jamais en CD tel qu'il est. Manset a pris quelques chansons de l'album, les a foutues sur des éditions CD bâtardes, il a fait ces modifications dégueulasses en 1988. Par exemple, Les Îles De La Sonde et Le Masque Sur Le Mur se retrouvera avec Le Pont et Ton Âme Heureuse (deux chansons de l'album 2870, sorti en 1978), sur la version CD, tronquée de presque la moitié de ses morceaux, de l'album Royaume De Siam (1979, le précédent opus de Manset). D'autres titres se retrouveront sans doute sur diverses compilations ou autres versions CD tronquées de ses albums... On ne peut que regretter qu'il faille obligatoirement se tourner vers le vinyle (heureusement, je l'ai : je possède tous les Manset de La Mort D'Orion (1970) à Matrice (1989) en vinyle, à l'exception de l'album Long Long Chemin de 1972, aussi difficile à trouver qu'une bonne chanson de Kendji Girac) ou, au pire, vers une version rippée en MP3 du bon vieux vinyle (et trouvable en liens sur le Net, faut chercher), pour écouter un disque de Manset de sa période 1968 (les débuts)/1982 (sauf La Mort D'Orion, qui existe en CD). Bien que n'étant pas son meilleur album quoi qu'on en dise, L'Atelier Du Crabe est quand même un excellent album, enregistré avec des musiciens de grand talent (qui sont par ailleurs crédités sur la pochette, et, ô joie, on a même des photos d'eux, chose rarissime pour Manset ! Hélas, les photos ne leur rendent pas vraiment justice, ces dégaines...), notamment les guitaristes Marc Peru et David Woodshill, le bassiste Didier Batard, le batteur Bunny Rizzitelli, le claviériste D. (pour Dominique, je crois, mais je n'en suis pas sûr) Perrier.

11390771323_a4a034d102_o

Sous-pochette (on n'y trouve les paroles que de 4 des 8 chansons)

Sous sa pochette rouge criarde et franchement moche (hélas une constante chez Manset à l'époque, entre Le Train Du Soir, Comme Un Guerrier, Prisonnier De L'Inutile, Matrice, des pochettes parfois sobres, toujours quasi-bâclées) et son titre chelou, L'Atelier Du Crabe contient donc plusieurs chansons mémorables, aux climats pop/rock ou new-wave (Les Rendez-Vous D'Automne, quasiment 6 minutes grandioses). Tout n'y est pas parfait, entre L'Atelier Du Crabe et Marin'Bar, aux mélodies énervantes (et pour cette dernière, aux paroles débiles, du sous-Philippe Lavil, j'assume mes propos), et un Musique Dans La Tête final qui, bien que sympathique, n'est pas non plus inoubliable. Mais Le Masque Sur Le Mur, Manteau Rouge, le slow Il Faut Toujours Se Dire Adieu...ces chansons, les 5 chansons restantes, sont vraiment du grand Manset. Bref, à défaut d'être le meilleur et un de mes chouchous, c'est encore une fois un excellentissime album. Bref, du Manset, quoi !

FACE A

L'Atelier Du Crabe

Il Faut Toujours Se Dire Adieu

Manteau Rouge

Les Îles De La Sonde

FACE B

Les Rendez-Vous D'Automne

Marin'Bar

Le Masque Sur Le Mur

Musique Dans La Tête