fire_of_unknown_origin

En 1980, Blue Öyster Cult remonte la pente, qui était raide : après deux albums franchement médiocres (Spectres en 1977, et surtout Mirrors en 1979, entrecoupés d'un live remarquable mais trop court en 1978, Some Enchanted Evening), le groupe au logo Kronos parvient à se ressaisir, et avec l'aide du producteur Martin Birch (Fleetwood Mac, Deep Purple, Iron Maiden...), enregistre et sort un disque fulgurant, Cultösaurus Erectus (que je réaborderai ici prochainement). Chansons monstrueuses (Black Blade, écrite par l'écrivain de SF/fantasy Michael Moorcock, et qui parle de son héros, Elric ; Monsters ; Divine Wind ; ces trois chansons monumentales ouvrent le disque), excellente production, ambiance heavy tout du long, cet album est un classique du hard-rock. Peu de temps après, toujours sous la houlette de Martin Birch, le groupe décide de publier le successeur de Cultösaurus Erectus. L'album sortira en 1981, sera un gros succès, et s'appelle Fire Of Unknown Origin. En 39 petites minutes (et 9 titres), le groupe livre un disque monumental, rempli de classiques, et que l'on peut considérer comme son dernier chef d'oeuvre, la suite de leur carrière, après un remarquable double live en 1982 (Extraterrestrial Live), sera en effet au mieux moyenne (Imaginos), au pire absolument épouvantable (Club Ninja...). Fire Of Unkown Origin, sous sa belle et énigmatique pochette représentant une assemblée de gens encagoulés, aux tenues rituelles, tenant chacun en main une huître bleue (il s'agit évidemment des fidèles du Culte de l'Huître Bleue...), tire son nom d'une chanson qui fut, à la base, enregistrée durant les sessions de l'album Agents Of Fortune (1976), dans une toute autre forme : interprétée par le batteur Albert Bouchard, elle était, à la base, nettement plus sobre, lente, et plus courte.

boc-lp-back

Dos de pochette

La chanson, dans sa version originale, ne fut pas conservée pour l'album par manque de place, mais fut placée en bonus-track sur la réédition CD d'Agents Of Fortune. Compte tenu qu'Agents Of Fortune fut mon premier BÖC, j'ai donc découvert Fire Of Unknown Origin (une chanson écrite par Patti Smith, qui la chantera aussi : sur la réédition CD de son album Wave de 1979, on a une démo de cette chanson) d'abord dans sa version originale qui ne fut pas commercialisée avant un bail, avant de découvrir sa version refaite de 1981, commercialisée en son temps, et qui est interprétée par Eric Bloom, et nettement plus mouvementée, avec ses claviers disco irrésistibles. Cette seconde version, ultra efficace, est meilleure que la pourtant réussie version d'époque. Elle ouvre à merveille un album absolument dantesque, et qui propose à sa suite Burnin' For You (interprétée par Donald (Buck Dharma) Roeser, le guitariste), qui est très hard-FM et sortira en single, et Veteran Of The Psychic Wars, tuerie émotionnelle écrite par Michael Moorcock, et qui sera sublimée en live (Extraterrestrial Live en propose une version immense, au solo de guitare absolument quintessentiel ; la version studio est cependant déjà une merveille). De même que Cultösaurus Erectus, Fire Of Unknown Origin, donc, s'ouvre sur une triplette de chansons mémorables. La suite est quasiment du même tonneau, tout juste Don't Turn Your Back, le dernier titre, est un tantinet inférieur, en terme de qualité, au reste, et encore, c'est juste qu'il est un chouïa énervant à la longue. Sole Survivor, le très bourrin Heavy Metal : The Black And Silver, Vengeance (The Pact) assurent. Plusieurs chansons, comme les deux dernières que j'ai citées, étaient prévu pour faire partie de la bande-son du film d'animation Métal Hurlant, mais, au final, seul Veteran Of The Psychic Wars en fera partie, ce qui est rigolo, car cette chanson ne fait pas partie de celles écrites pour le film !

81xkUZ2Q3sL__SL1417_

Pochette intérieure vinyle

Parmi les réussites de l'album, notons aussi Joan Crawford et son piano magnifique, et son refrain simplissime, mais ultra efficace. Assez varié, totalement réussi (Don't Turn Your Back est certes moins bonne que le reste, mais pas assez pour ternir le niveau de l'album), Fire Of Unkown Origin sera suivi d'une tournée qui sera marquée d'un coup dur : le départ du batteur Albert Bouchard (aussi frère du bassiste du groupe, Joe), viré du groupe, et qui sera remplacé, en cours de tournée, par Rick Downey. La tournée sera illustrée en 1982 par Extraterrestrial Live (qui contient deux morceaux enregistrés avec Bouchard, en 1980, Downey est sur le reste du live), que j'ai abordé ici récemment et qui est absolument génial (on y trouve trois extraits, et non des moindres, de Fire Of Unknown Origin). Pour finir, on tient donc un album quasiment historique, un album remarquable, le dernier sommet du groupe en studio. La suite, en effet, dès l'album suivant (The Revölution By Night, 1983, qui contient une chanson remarquable, Take Me Away, mais malgré cela...), sera dans l'ensemble des plus médiocres... Reste ce disque, un authentique joyau de hard-rock teinté de jolis claviers, bien présents, mais super bien utilisés.

FACE A

Fire Of Unknown Origin

Burnin' For You

Veteran Of The Psychic Wars

Sole Survivor

Heavy Metal : The Black And Silver

FACE B

Vengeance (The Pact)

After Dark

Joan Crawford

Don't Turn Your Back