Genesis-Spot-The-Pigeon--36773

Ca fait un petit moment que je n'avais rien écrit sur le blog (pas eu trop le temps). Erreur réparée avec cet article qui, j'en suis désolé, sera plus court que de coutume, mais en même temps, comme le disque abordé (pour la première fois) ici est, lui aussi, plus court que de coutume, ça va finalement bien ensemble. Il s'agit ici de Genesis, et du Genesis de 1977. 1977, c'est l'année de sortie de Wind And Wuthering, immense album, ainsi que du double live (lui aussi immense, malgré une prise de son sans doute trop réussie, on accusera le live d'être refait en studio, ce qui n'est pas le cas) Seconds Out. Peu après la tournée 1977, et le double live, le guitariste du groupe, Steve Hackett (qui s'était lancé en solo en 1975 avec un Voyage Of The Acolyte franchement bon), s'en va. Il n'aimait pas la nouvelle orientation du groupe, avait envie d'autre chose, comme Peter Gabriel en son temps. Entre l'album studio et la sortie du double live, le groupe enregistrera trois chansons qui sortiront en EP (ou mini-album), un EP qui, comme tout EP se respectant, est court : il dure, en effet, presque 13 minutes. Le tout est écoutable, en vinyle, à la vitesse 45-tours, mais est au format physique 33-tours. Cet EP, sorti en 1977, s'appelle Spot The Pigeon, et sa pochette photographique montre un match de football, et précisément, un beau but dans la lucarne. Le titre de l'album est un jeu de mots anglais signifiant 'marquer un but', et permet de faire allusion aux chansons présentes sur la face A de l'EP. Pour la face B, elle n'offre qu'une chanson, qui sera une des rarissimes chansons que le groupe jouera en live, parmi celles n'ayant jamais été placées sur un album studio officiel : Inside And Out, presque 7 minutes de bonheur acoustico-progressif sur un détenu parvenant à se faire la belle de sa cellule. Je possède un bootleg (Zürich 1977) où le groupe joue ce titre. La seconde partie, sous-titrée 'Out', est un régal instrumental. Je n'en dis pas plus.

97297b

Dos de pochette

Les deux autres chansons ne furent pas jouées live, et s'appellent Match Of The Day et Pigeons. Voyez le jeu de mots avec le titre de l'album. Match Of The Day, que Phil Collins semble avoir pris en grippe en raison de ses paroles un peu stupides, sera pendant longtemps la seule des trois chansons à ne pas avoir été mise sur les anthologies/coffrets CD de Genesis. Depuis, c'est le cas, tout l'EP Spot The Pigeon est disponible en digital. La chanson parle de football, d'un match du samedi (une vraie institution en Angleterre, le match de foot du samedi), et si les paroles sont en effet assez bof, musicalement, le morceau est très enlevé, réjouissant. Pas très long (les deux morceaux de la face A font entre 3 et 3,30 minutes !), mais en même temps, tant mieux : avec la durée de Inside And Out, Match Of The Day aurait été insupportable. Pigeons, elle, est une chanson qui parle de...de...de... PIGEONS ! Si, c'est incroyable, hein ? La plus réussie des deux chansons de la face A, malgré un sujet un peu ridicule. Dans l'ensemble, cet EP est une belle réussite, et un objet de collection pour les fans. Je suis bien content de l'avoir. Après, ce n'est pas immense non plus, malgré la face B qui est parfaite (ce morceau est parfait), mais c'est d'un niveau vraiment réussi.

FACE A

Match Of The Day

Pigeons

FACE B

Inside And Out