SUNFLOWER

Je dois être clair : je n'ai jamais été un fan des Beach Boys. Du tout. Il y à très peu d'albums du groupe abordés ici, à savoir Pet Sounds, Surf's Up, Holland, Smile (la version faite par Brian Wilson seul) et cet album-ci, Sunflower. Comparé au nombre ahurissant d'albums que le groupe a fait, c'est pour le moins risible. Même si les deux meilleurs opus du groupe (pour pas mal de monde), Pet Sounds et Surf's Up, sont du lot des albums chroniqués ici. Mais les Beach Boys, merci bien, je resepcte, rien à dire de ce côté-là, mai sje n'ai jamais accroché à leur style chansons de 2 minutes (et albums de 25 minutes, pour pas mal d'entre eux ; en tout cas, de moins d'une demi-heure, pour généralement une douzaine de chansons dessus !) sur le surf, les filles de Californie, la plage, les belles bagnoles et les soirées entre amis. Le groupe des frangins Wilson (Brian : chant, basse, piano ; Carl : guitare, chant, choeurs ; Dennis : batterie, choeurs, parfois chant), et de leur cousin Mike Love (chant), plus Al Jardine (guitare), ce groupe-là, est en effet un des groupes les plus mythiques (c'est le mot, c'est le mot) du rock, une légende du rock et de la pop, et ils ont fait des chansons imparables, dignes impératrices de la surf music (I Get Around, Barbara Ann, California Girls, Fun, Fun, Fun, Surfin' USA, Surfin' Safari, All Summer Long, Little Deuce Coupe), mais sur les albums, ils ne tiennent pas la route, du moins, jusqu'à Pet Sounds, traumatisant album mélancolique et parfait de bout en bout, sorti en 1966 (totalement sous influence Rubber Soul des Beatles, cet album sera, on le sait, un bide à sa sortie, ce n'est que bien après qu'il sera reconnu à sa très juste valeur) sous une pochette comptant parmi les plus flinguées de l'histoire (le groupe au zoo de San Diego, posant devant un enclos, en train de donner à manger à des chèvres). Mais quelles chansons : God Only Knows chantée par Carl, Sloop John B, Wouldn't It Be Nice, Caroline No, l'instrumental Let's Go Away For Awhile...

tn_beachboys

En haut, de gauche à droite : Brian, Al, Dennis ; en bas : Mike, Carl

Un an après (1967), Good Vibrations sort en single, c'est une des plus grandes chansons non seulement du groupe, mais de son époque, et du rock tout simplement. Elle anticipe tout ce que le futur album Smile, prévu pour 1967/68, mais qui ne se fera jamais du 'vivant' du groupe, devait être : un album renvoyant les Beatles et leur Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band aux pâquerettes. On connaît tous l'histoire, relatée par des articles de magazines, des biographies du groupe, etc... Brian Wilson, leader du groupe, sa tête pensante, et son parolier Van Dyke Parks, avaient prévu un album monumental, le genre de truc qui aurait effectivement renvoyé les Bitteuls chez eux (lesquels Beatles étaient entre temps passé à autre chose, retour aux sources), mais entre une consommation assez abusive de drogues (LSD, beuh, etc) et sentiment de rabaissement, Brian va progressivement perdre pied, péter les plombs. Une chanson intitulée Fire sera renommée Mrs. O'Leary's Cow, car Brian sera persuadé qu'elle est en partie à l'origine d'une vague d'incendies touchant la Californie (endroit des USA hélas souvent victime de feux...), plusieurs incidents émailleront les sessions, et au final, Capitol Records dira stop.

115004394-2

Verso de pochette

On renferme les chansons de Smile dans les tiroirs, l'album est abandonné, et devient mythique (il finira par sortir, d'abord en version faite en solo par Brian Wilson dans les années 2000, puis en version 'sessions', avec pochette prévue à la base, et ordre des morceaux tels qu'ils étaient envisagés, quelques années plus tard). Mais plusieurs chansons feront, entre temps, surface sur les albums suivants du groupe, comme Smiley Smile, Surf's Up (la chanson-titre se trouvait prévue sur Smile). Pour les Beach Boys, carrément, il y à un 'avant' et un 'après' l'incident de l'album avorté Smile. Les albums suivants seront tous sous cette influence, et c'est aussi le cas de ce disque de 1970, Sunflower, 37 minutes et 12 titres, bien qu'il ne possède pas de chansons initialement prévues pour Smile.

sam_1078

Intérieur de pochette

Le moins que l'on puisse dire au sujet de ce disque dont la pochette fut prise sur le terrain de golf situé dans le ranch appartenant à Dean Martin (l'acteur/chanteur), c'est qu'il est réussi. Pas un chef d'oeuvre comme le sont Surf's Up et bien évidemment Pet Sounds (et Smile), mais ce premier album sorti sur Reprise Records (pour le groupe) après des années sur Capitol est un disque vraiment excellent, renfermant quelques sublimes chansons, comme Forever et Slip On Through, toutes deux chantées par Dennis, le batteur du groupe, membre un peu discret du groupe (et le seul qui surfait vraiment). Lui qui se lancera en solo en 1977 par le biais d'un Pacific Ocean Blue aussi surprenant que monumental, et qui décèdera de noyade en 1983 avant d'avoir pu sortir son deuxième opus Bambu - qui restera à l'état de démo - offre ici une performance vocale remarquable, de quoi faire clouer le bec à ceux pour qui les Beach Boys, c'est Brian, et Mike Love. Carl et Mike interprètent un All I Wanna Do sublimissime, en revanche, Brian ne chante pas grand chose (des couplets sur telle ou telle chanson). Victime pendant de nombreuses années de troubles mentaux, il n'était pas forcément déjà malade à l'époque, mais ici, il est comme restreint (volontairement, probablement). Il n'en écrit ou compose pas moins de sept des douze titres, seul ou en collaboration. Il avait sans doute envie de laisser le champ libre à Love, à ses frangins, et à Bruce Johnston, membre du groupe à l'époque en tant que chanteur/choriste. Le résultat de l'album aurait été identique si Brian avait un peu plus chanté : Sunflower, dont la gestation fut apparemment un peu compliquée si l'on en croit les notes de pochette de la réédition CD (qui inclus cet album et Surf's Up, qui est le suivant, sur un seul et même CD de 70 minutes et 22 titres), est un album vraiment sublime, Forever, All I Wanna Do, Slip On Through, Add Some Music To Your Day, Tears In The Morning (arrangé par Michel Colombier), Deirdre,  le long Cool, Cool Water de 5 minutes, sont des chansons vraiment superbes. Ce n'est peut-être pas le sommet des Garçons de la Plage, mais c'est un petit régal pop au parfum suranné, et il mérite amplement la découverte...même si j'avais acheté le CD, à la base, pour Surf's Up, et pas pour lui !

FACE A

Slip On Through

This Whole World

Add Some Music To Your Day

Got To Know The Woman

Deirdre

It's About Time

FACE B

Tears In The Morning

All I Wanna Do

Forever

Our Sweet Love

Cool, Cool Water