JWA 1

Quel titre d'album étrange : And. Enfin, non, le titre exact est Johnny Winter And. Soit 'Johnny Winter Et'. Et qui ? Et Rick Derringer (guitare, chant sur certains titres), Randy Jo Hobbs (basse) et Randy Zehringer (batterie), alias Randy Z, alias le frangin de Derringer, dont le vrai nom est Richard Zehringer. Cet album sorti sous une belle pochette sobre en noir & blanc, représentant Winter et ses musikos, date de 1970, et est le troisième opus du Texan albinos, ou son quatrième si on comptabilise The Progressive Blues Experiment de 1968, sorti localement à l'époque. C'est un album absolument remarquable qui sera suivi, l'année suivante, d'un live, le premier de Winter, un live enregistré en 1970 et intitulé Live Johnny Winter And. Parce qu'en fait, le titre de l'album est aussi celui du groupe que Winter créera, éphémèrement, pour le disque et la tournée qui s'en suivra. Long de 42 minutes, cet album interprété en partie par Winter et en partie par Derringer, et produit par les deux compères (qui continueront de collaborer ensemble, ainsi qu'avec Edgar, frangin de Johnny), est probablement un des meilleurs opus du guitariste, mais ce n'est pas le plus connu, Second Winter, Still Alive And Well et Captured Live ! étant de loin les albums les plus mythiques du mec.

JWA 2

Verso pochette vinyle

Seul opus de Winter sans une seule reprise de standards de blues (j'ai bien dit : reprise de standards de blues, pas reprise tout court), sans un seul morceau de blues dessus, Johnny Winter And est un disque très rock, qui sera le dernier album studio de Winter pendant environ trois ans : il ne reviendra qu'en 1973 avec Still Alive And Well le bien-nommé, enregistré juste après une cure de désintoxication, Winter ayant été accro, et ça a miné sa santé (pendant cette période 1970/1973, il sortira le live cité plus haut en 1971, et participera, en 1971/1972, à des concerts de son frangin Edgar, on l'entend brièvement sur le live Roadwork du Edgar Winter's White Trash, groupe dans lequel officia Rick Derringer, en 1972). Composé en grande partie par Winter et Derringer, Johnny Winter And offre d'excellents moments de rock parfois teinté de hard-rock (restons relatifs, ce n'est pas du hard-rock pur et dur, c'est juste du rock assez musclé, parfois), comme le grandiose Rock And Roll, Hoochie Koo (par ailleurs sorti en single, ce morceau sera, sur le live Roadwork d'Edgar Winter, joué, par Johnny Winter), ou le lent, triste Am I Here ?, le fantastique Let The Music Play (ces deux morceaux sont interprétés par Derringer), le terrible Funky Music, les efficaces Guess I'll Go Away et Prodigal Son... Les morceaux sont dans l'ensemble courts, chacun étant dans la tranche 3,30 minutes. Sauf Funky Music, qui en dure quasiment 5, et No Time To Live, reprise du groupe Traffic, qui dure 4,35 minutes. C'est un album bien calibré, qui délivre bien la marchandise, tout ce qu'on attend d'un album de rock. Le live qui suivra, fait avec le groupe, ne proposera aucun titre de l'album, curieusement (avec 41 minutes et 6 titres, il est dramatiquement court, mais pas inintéressant du tout, j'en reparle ici bientôt), ce qui est dommage.

JWA 3

Bref, Johnny Winter nous livre, avec cet opus de 1970, un régal de plus dans sa discographie vraiment enthousiasmante. On notera que le titre de l'album et du live qui s'en suivra sont tellement similaires (la mention 'Live' pour le live, mais sinon, c'est le même titre) qu'un néophyte s'y perdrait peut-être en n'y faisant pas gaffe. Pochette noire : album studio, et pochette colorée montrant Johnny et son groupe sur scène : album live. Les deux albums, sur un autre label que Columbia, furent d'ailleurs réédités en CD, en une édition double disque les proposant ensemble (le label BGO Records, britannique), mais on les trouve aussi séparément sur le label d'origine, Columbia Records. J'aurai, comme je l'ai dit plus haut, l'occasion, très bientôt, de parler du live, mais en attendant, et pour finir, ce Johnny Winter And studio est vraiment une claque de plus de la part du regretté (mort en juillet dernier) guitariste. Vous aimez Johnny Winter ? Vous aimez le rock teinté de blues ? Vous aimez le son de la guitare ? Vous aimez le rock 70's ? Ne cherchez plus, ce disque vous tend les bras, à moins que vous ne le connaissiez déjà !

FACE A

Guess I'll Go Away

Ain't That A Kindness

No Time To Live

Rock And Roll, Hoochie Koo

Am I Here ?

Look Up

FACE B

Prodigal Son

On The Limb

Let The Music Play

Nothing Left

Funky Music