141124063033291022

Non, ce disque n'est pas un live ; à la base, j'avais moi aussi cru cela, en découvrant, sur le Net, l'annonce de la sortie de ce nouvel album (sorti récemment, il y à un mois quasiment tout rond) de Bernard Lavilliers. Lui dont le précédent opus, Baron Samedi, ne date que de 2013, ça me semblait donc assez rapide pour sortir un nouvel opus studio. Mais Acoustique est bel et bien un enregistrement studio, constitué de 14 nouvelles versions d'anciennes chansons de Nanard. Quatre d'entre elles sont des duos, et pas mal des chansons présentes ici (disons, 9 sur les 14 du lot, l'album, au fait, atteint la durée généreuse mais pas trop longue de 54 minutes) sont ce que l'on appellera vulgairement des putain de gros classiques du chanteur baroudeur qui, selon les Fatal Picards, aurait tout fait. Enregistré au studio Ferber, Acoustique est donc un disque de reprises d'anciennes chansons de Lavilliers, par Lavilliers et, pour certains titres, d'autres artistes, à la sauce acoustique. Exercice que Lavilliers n'avait jamais fait en album. On ne va pas critiquer l'exercice, bien rôdé depuis de nombreuses années, pas mal d'artistes, de groupes, l'ont pratiqué, généralement en live (Nirvana, Clapton, Alice In Chains, Corrs, Neil Young, Dylan). On peut éventuellement reprocher le très con titre de l'album, ce n'est vraiment pas original, cet Acoustique, mais en même temps, on s'en contretamponne le n°1 contre le n°2, pas vrai ?

81844

Ce qu'il faut dire, ici, c'est que dans l'ensemble, cet album est une réussite. OK, j'adore Lavilliers, donc vous allez me dire que je ne suis pas objectif. Mais je n'aime pas tout ce que Nanard a fait, je ne suis, par exemple, pas fanatique du tout de ses albums Champs Du Possible, Arrêt Sur Image et Tout Est Permis, Rien N'Est Possible (enfin, j'aime ce dernier mieux que les deux autres), à deux-trois chansons exceptées. Ca tombe bien, car de Champs Du Possible, une seule chanson est présente ici, le tube Melody Tempo Harmony (qui fut chantée en duo avec Jimmy Cliff sur l'album initial, et est ici en duo avec Faada Freddy, un rappeur sénégalais et illustre inconnu pour moi, je l'avoue) que j'aime beaucoup, et des deux autres albums, rien n'est repris ici. On notera en revanche quelques 'raretés', des morceaux soit peu connus, soit que l'on n'aurait pas imaginé ici si on s'était pris du jeu à constituer soi-même la setlist d'Acoustique : Manila Hotel (issu du méconnu et même mal-aimé en général Solo, de 1990), Saint-Etienne (issu de l'album de 1975 Le Stéphanois), La Grande Marée (aussi du même album de 1975), Fensch Vallée (de l'album Les Barbares, 1976). Avant de parler de ces chansons, parlons des duos : Melody Tempo Harmony, avec Faada Freddy, est très sympathique, mais n'apporte pas grand chose à la chanson, et difficile de faire oublier Jimmy Cliff, aussi. Idées Noires, autrefois chantée en duo avec Nicoletta, l'est ici avec Catherine Ringer, et c'est pas terrible : non seulement la Ringer chante trop sur le morceau par rapport à Nicoletta autrefois, mais elle en fait trop, vocalement parlant, ce n'est pas convaincant. On The Road Again est en duo avec Jean-Louis Aubert, et là, en revanche, Aubert n'en fait pas assez, il chante quelques lignes de ci de là, bof, on aurait attendu quelque chose de mieux. Enfin, Les Barbares, en duo avec le rappeur Oxmo Puccino. J'ai tremblé, en constatant la présence de ce mec, d'un rappeur, sur l'album ; je ne voulais pas entendre ça, clairement. J'avais peur du résultat. Mais, au final, non seulement c'est le meilleur des quatre duos, mais c'est un duo qui fonctionne assez bien, la chanson, assez parlée-chantée dans l'ensemble, et très radicale, se prête bien au jeu du duo avec un rappeur. J'ai vraiment bien aimé au final. A noter la ligne de basse, entêtante, qui vous ronge le subconscient comme un ver, difficile de l'oublier une fois la chanson achevée !

JLA_Lavilliers_FerberSept2014

Mais Acoustique est réussi pour ses 10 autres chansons, interprétées par Lavilliers seul. OK, on peut se demander pourquoi reprendre Betty en acoustique compte tenu que la chanson (écrite pour une femme incarcérée) est acoustique à la base ; cette nouvelle version est aussi belle que l'originale, mais n'apporte, sinon, rien de plus. Traffic est intéressante en version acoustique, la chanson étant à la base très rock, furax, et prend ici, comme Born In The U.S.A. de Springsteen (que le Boss chantera souvent en acoustique en live), une autre dimension. Petit est immense dans cette nouvelle version légèrement hispanisante, Noir & Blanc et Attention Fragile sont magnifiques, La Grande Marée reste encore et toujours ce morceau majeur de Lavilliers, Les Mains D'Or est un classique que cette nouvelle version n'empire en rien, au contraire... Au final, donc, Acoustique est une réussite, malgré les duos (enfin, sauf un, vraiment bon), qui ne tiennent pas la route. Heureusement, donc, dans un sens, que Lavilliers n'en ai fait que quatre, ici, et non pas tout un album ! Même si, si ça se trouve, tout un album constitué de duos aurait pu tenir la route mieux que quatre petits duos disséminés tout du long d'un album solo...

Saint-Etienne

Petit

Les Mains D'Or

Idées Noires

Noir & Blanc

La Grande Marée

Les Barbares

Fensch Vallée

Traffic

Betty

On The Road Again

Manila Hotel

Attention Fragile

Melody Tempo Harmony