L-album-Alain-Souchon-Laurent-Voulzy_visuel_galerie2_ab

Comment dire...quand un des meilleurs auteurs de chanson française de sa génération et de plusieurs autres (un des meilleurs, point barre, quoi) s'associe, le temps d'un album en duo, avec un des meilleurs mélodistes de la chanson/variété française, et quand ces deux artistes musicaux sont aussi liés qu'eux deux, le résultat ne peut qu'être convaincant. Certes, Alain Souchon et Laurent Voulzy, la Souche et Lolo Star, bossent ensemble depuis 40 ans .C'est Voulzy qui a signé les mélodies de, allez, 75% des chansons de Souchon, c'est Souchon qui a signé les textes de, allez, 85 ou 90% des chansons de Voulzy. Mais jamais les deux potes (ils le sont vraiment) n'avaient fait un album où ils se partagent le chant. De même qu'ils n'ont jamais (pas encore, du moins, une tournée est annoncée) fait de concerts ensemble, n'apparaissant ensemble sur scène qu'épisodiquement, pour une occasion ou une autre tel le dernier concert d'Eddy Mitchell (ils lui avaient fait une chanson). Aussi, quand, il y à quelques mois, l'annonce d'un album studio fait à quatre mains et deux voix fut faite, les fans furent heureux(ses). Le 24 novembre dernier, hier quoi, l'album est enfin sorti (le même jour que le dernier opus de Thiéfaine que, soyez sans crainte, j'aborderai ici aussi, très bientôt). On a un temps cru qu'il s'appellerait Derrière Les Mots, mais ce n'est que le titre de la première de ses chansons, celle que tout le monde ou presque a entendu en preview. En réalité, sous sa belle pochette montrant le duo marchant, de dos, dans la campagne, l'album n'a pas de titre, il s'appelle, donc, Alain Souchon & Laurent Voulzy, à l'ancienne.

Alain-Souchon-Laurent-Voulzy-derriere-l-album_article_landscape_pm_v8

45 minutes (12 titres) au programme de cet album qui ravira les fans de l'un ou de l'autre (généralement, des deux) artistes. Ne cherchez pas une révolution musicale dans le paysage souchonvoulzyiesque, l'album offre son lot de belles ballades bien écrites, de mélodies typiques de Vouvoulz' (guitare carillonnante, ambiance douce, aérienne, tendre). Je ne vous cache pas que ça peut parfois sembler un petit peu facile, un petit peu mièvre, mais malgré cela, l'album est une petite féérie. Entendre, de plus, les deux compères se partager vraiment le chant, pour la première fois en album, c'est génial, qui plus est (ce n'est pas du style Souchon chante un titre, Voulzy l'autre, non ; chacun des 12 titres est un vrai duo vocal). La production est du pur Voulzy de la meilleure eau, assisté de son compère Franck Eulry (claviers, arrangements), pas mal de morceaux ont des arrangements de cordes du plus bel effet. Deux titres, cependant, Ils Etaient Deux Garçons (Trois) et On Etait Beau, sont chantés a capella par le duo, sans rien derrière. Ce sont plus des intermèdes que des chansons, d'ailleurs : ces deux titres durent chacun une trentaine de secondes, pas plus ! Le morceau qui se trouve entre eux, Bad Boys, est quant à lui le plus étendu, avec 7 minutes, et est une chanson assez popisante sur une jeune fille aimant les mauvais garçons, une rebelle dans l'âme. Consuelo, quant à elle, est une sublime chanson dédiée à la femme d'Antoine de Saint-Exupéry, Il Roule (dont peu de paroles sont imprimées dans le beau livret, au passage, par rapport aux autres chansons) est une chanson géniale sur un homme plaquant tout pour changer d'horizon ; Oiseau Malin est une petite ritournelle guillerette, un peu niaise et facile, mais sur un sujet sérieux, les petites gens, ceux qui n'ont rien ou presque, une chanson sur les inégalités, oh ce n'est pas Men Of Good Fortune, c'est sûr, et le fait est que la chanson est celle qui me plaît le moins sur l'album, mais elle est sympathique. La Baie Des Fourmis est une conclusion sublime, malgré que la chanson fasse beaucoup trop penser à une ancienne chanson de Voulzy (écrite par Souchon), Le Rêve Du Pecheur (la mélodie y fait penser, la manière de chanter, le thème, aussi, évidemment). Autoplagiat ? Si c'est le cas, je leur pardonne, la chanson, bien que peu originale, est vraiment jolie...

AS-LV-single-COVER_inside_full_content_pm_v8

Derrière Les Mots, qui ouvre le bal, est un régal, une chanson belle comme une fiche de paie (je vous l'avais encore jamais faite, celle-là !), mélodie imparable (le piano, entêtant, est magnifique), alchimie vocale parfaite. C'est une des meilleures de l'album, et un premier single évident. Mais la perfection de cette chanson ne doit pas faire oublier Idylle Ango-Normande, Il Roule, Consuelo, le court et touchant Oui Mais, ou bien Souffrir De Se Souvenir. Alain Souchon & Laurent Voulzy est donc un excellent album, je l'aime énormément et l'ai déjà écouté trois fois en 24 heures environ, et chaque écoute m'a été immensément appréciable, pour ne pas dire plus. Certes, La Baie Des Fourmis n'est pas original, certes Oiseau Malin est un peu moyen (et encore), certes le duo n'a pas cherché l'innovation et la prise de risques, mais ce disque est vraiment un régal, doux, ensoleillé, touchant, sympathique comme tout. Je ne sais pas si le duo refera un jour un disque en duo ou c'est juste une petite parenthèse (qu'ils auront mis du temps à faire, la gestation de l'album a duré un bail ! Mais on le sait, les deux compères bossent à leur rythme, qui n'est pas celui d'une Formule 1), toujours est-il que des albums de cette qualité, j'en redemande.

Derrière Les Mots

Oiseau Malin

Idylle Anglo-Normande

Il Roule

Consuelo

En Île-De-France

Oui Mais

Ils Etaient Deux Garçons (Trois)

Bad Boys

On Etait Beau

Souffrir De Se Souvenir

La Baie Des Fourmis