1973-11-22%20-%20Hogweed%2013%20(main)

Genesis Live est le seul live officiel à être sorti, autrefois, pour la période où le groupe fut mené par Peter Gabriel. C'est un live franchement sympathique, et même plutôt réussi, bien qu'effroyablement court : 46 minutes, et seulement 5 titres. Inutile de dire qu'il ne représente vraiment pas beaucoup ce qu'étaient les concerts de Genesis de l'époque (il date de 1973), pas mal de titres interprétés sur scène, à l'époque, manquent ici. Mais les fans durent s'en contenter, pendant plusieurs années. Jusqu'à l'arrivée de coffrets d'archives, ce sera le seul live officiel de Genesis avec Gabriel. Il existe, en revanche, une quantité assez importante de bootlegs de cette période (de toutes les périodes, en fait : je dois avoir au moins un bootleg par année d'existence du groupe de 1971 à 1998, en mettant de côté les années 92/96 où rien ne s'est passé). Les grands fans s'étant déjà penchés sur le marché parallèle genesisien savent hélas très bien, trop bien, que si, à partir de 1976, on a des bootlegs de bonne, voire d'excellente qualité sonore (dès 1975, en fait), les bootlegs des premières années, 1970 à 1974, sont souvent décevants. Qualité sonore médiocre, pour ne pas dire atroce, et, des fois, concerts incomplets... rien n'est épargné. On trouve cependant des exceptions (Montréal 1974, par exemple).

1973-11-22%20-%20Hogweed%2013%20(back)

Ce concert donné le 22 novembre 1973 à New York, au Felt Forum, sorti en bootleg dans la série des Hogweed Remasters (il en est même le numéro 13), et bénéficiant d'une très belle pochette photographique représentant notamment Gabriel en tenue de scène pour chanter Dancing With The Moonlit Knight, ce concert, donc, est une des exceptions. Il ne porte pas de nom véritable : Felt Forum, New York 1973, et c'est tout. Il est double, et contient 16 titres (parmi eux, plusieurs sont des interventions vocales de Peter Gabriel, qui avait l'habitude, et Phil Collins la reprendra aussi, de raconter des historiettes avant certains morceaux), pour environ 110 minutes de musique. 46 minutes pour le premier CD, un peu plus d'une heure pour le second. Ce bootleg ne possède pas une qualité sonore digne de se fracasser les noix de coco contre un mur en parpaings, mais c'est quand même écoutable. Bon, OK, c'est parfois un peu boueux, fragile, mais croyez-moi, d'autres bootlegs de Genesis possèdent une bien pire qualité audio. Pour 1973, c'est quand même pas mal. En plus, je ne sais pas à quoi ressemble le Felt Forum, ni si cette salle existe encore à  New York, mais quoi qu'il en soit, ce n'est pas le Madison Square Garden, c'était peut-être une salle de taille moyenne, et l'acoustique devait y être bonne, mais pas exceptionnelle (1973, je le rappelle). Bref, compte tenu de ces éléments, ce bootleg sonne quand même plutôt OK. Genesis Live sonne mieux quand même.

genesis

Banks, Rutherford, Gabriel, Hackett, Collins : le groupe vers 1972

La setlist contient les classiques du groupe pour l'époque, et surtout, beaucoup de morceaux issus de l'album Selling England By The Pound, qui sera le dernier album réellement progressif (à l'ancienne) de Genesis avant son grand virage à droite avec le double album conceptuel The Lamb Lies Down On Broadway, qui sera le dernier avec Gabriel. Selling England By The Pound venait d'ailleurs tout juste de sortir (octobre), et sur ses 8 titres, 6 sont présents ici. Parmi eux, certains deviendront par la suite de vrais classiques live, I Know What I Like (In Your Wardrobe), The Cinema Show, Firth Of Fifth. More Fool Me, interprété par Phil Collins, sera d'ailleurs, durant la tournée 1974 de promotion de l'album (avant que le groupe, durant cette même année, ne passe à The Lamb Lies Down On Broadway), le passage obligé où il prendra le chant, elle sera chanté chaque soir ou presque. The Battle Of Epping Forest, assez bancale (c'est clairement le maillon faible de Selling England By The Pound, une chanson trop longue, boursouflée), sera assez rapidement arrêtée, le groupe ne la chantera pas souvent, trop complexe à jouer, et ce n'est vraiment pas, comme je l'ai dit, une bonne chanson. Dancing With The Moonlit Knight, dont seul le passage introductif sera joué live bien des années plus tard (concert de reformation du groupe avec Gabriel de 1982, tournée 1997/98 avec Ray Wilson au chant...), est ici intégral, et c'est d'une grande force. Et on a les classiques plus 'anciens', le concert s'ouvre sur Watcher Of The Skies, se termine sur le rappel The Knife (lequel rappel n'était pas fréquemment joué : le groupe estimait qu'après Supper's Ready, présent ici aussi évidemment, il était inutile de rajouter un morceau), on y trouve aussi, donc, Supper's Ready, et The Musical Box. Notons aussi le court instrumental Horizons, de toute beauté, afin d'avoir parlé de tous les morceaux. Les histoires sont, quant à elles, sympathiques, mais à moins de comprendre l'anglais, elles vous passeront dessus comme l'eau sur les plumes du canard, comme on dit dans le proverbe. Au final, ce bootleg du concert du 22 novembre 1973 est, malgré une qualité sonore parfois douloureuse (mais dans l'ensemble très écoutable, surtout si on a l'habitude des bootlegs), vraiment recommandé aux fans de rock progressif, et de Genesis en particulier.  

CD 1

Watcher Of The Skies

Brittania Story

Dancing With The Moonlit Knight

Romeo And Juliet Story

The Cinema Show

I Know What I Like (In Your Wardrobe)

Story Of Five Rivers

Firth Of Fifth

CD 2

Henry Story

The Musical Box

Horizons

More Fool Me

The Battle Of Epping Forest

Old Michael Story

Supper's Ready

The Knife