folder

C'est le quatrième bootleg de Genesis que j'aborde ici, et pas le dernier. Après en avoir abordé un de 1975 (Broadway Everglades, à Lakeland en Floride), un de 1977 (In A House Of Dreams, à Southampton) et un de 1983 (au Spectrum de Philadelphia), place maintenant à une année que je n'avais pas encore abordé : 1976. C'est l'année de sortie de A Trick Of A Tail, premier album de la seconde période du groupe, la plus longue et connue du grand public, celle avec Phil Collins au chant (tout en continuant, pour les albums, à jouer de la batterie). Peter Gabriel, le premier chanteur, avait en effet décidé, au cours de la tournée The Lamb Lies Down On Broadway (1974/1975), de quitter le groupe une fois la tournée achevée. Le choix de le remplacer par Phil Collins, dans le groupe depuis 1971, a été approuvé par Gabriel lui-même (Collins, lui, était réticent au départ), inutile de dire donc qu'aucune rancoeur, aucune amertume, ne fut à l'ordre du jour à l'époque. En 1976, pour les premiers concerts de la nouvelle formation, Bill Bruford, batteur de Yes puis de King Crimson (puis fondateur de U.K.), prit le rôle de batteur, avec Collins pour certains passages instrumentaux. Il (Bruford) sera remplacé en 1977 par celui qui, ensuite, restera longuement au sein du Genesis de scène (et aussi sur les tournées de Phil Collins solo) : Chester Thompson. Mais en 1976, et sur ce bootleg capté à Berkeley (Californie) le 29 avril, c'est Bill Bruford, lequel est un batteur d'exception, il faut bien le dire (le meilleur batteur de toute l'histoire du rock progressif, en concurrence cependant avec Carl Palmer d'Emerson, Lake & Palmer...et Phil Collins !).

genesis-1976-247x300

Long de quelques 105 minutes (en fait, un petit peu plus, presque 110) pour 17 titres dont deux constitués d'historiettes, ce bootleg porte un chouette nom en jeu de mots : Robbery, Assault And Berkeley, allusion à la chanson Robbery, Assault And Battery (présente ici, et issue de A Trick Of The Tail) et au fait que le concet ait lieu à Berkeley, au Community Center plus précisément. Des 8 titres du nouvel album (lequel est, par ailleurs, un authentique chef d'oeuvre du genre), 5 sont présents ici, et non des moindres : Dance On A Volcano, Squonk, Entangled, Robbery, Assault And Battery et l'instrumental Los Endos, qui servira dès lors quasiment tout le temps de final de concert (avant un ou deux rappels). Dès l'année suivante, un plus ou moinscourt duo de batterie entre Collins et Chester Thompson (Drum Duet) fera son apparition, juste avant Los Endos, mais pas ici. En revanche, on a ici, en 1976, sur ce bootleg comme sur d'autres, deux-trois morceaux que le groupe ne jouera plus forcément par la suite : White Mountain (issu de l'album Trespass, de 1970), Fly On A Windshield (de The Lamb Lies Down On Broadway, 1974 ; le groupe joue d'ailleurs d'affilée trois titres de ce mythique double album, ici) et le doublé final constitué de it (issu aussi du double album de 1974) et Watcher Of The Skies (courte version de ce morceau issu de Foxtrot, 1972). Entangled, de même, ne sera pas souvent rejoué, voire même pas du tout une fois 1976 passé. Dommage, car cette chanson est sublime (ma préférée de A Trick Of The Tail, une de mes grandes préférées du groupe), et elle rend bien en live.

loreley3a

Une photo de magazine montrant le groupe et des amis ou membres de l'équipe technique de la tournée, en 1976

Robbery, Assault And Berkeley possède une excellente qualité audio, c'est un des meilleurs bootlegs de Genesis de 1976 avec Cleveland et Pittsburg (hélas pour moi, je ne possède pas ce dernier, qui est probablement le summum du Genesis de cette année peu représentée en bootlegs, moins représentée que la suivante). Phil Collins est juste excellent, il a bien repris le flambeau, et fut, on le sait, très bien accueilli par le grand public dans son nouveau rôle de frontman. Il s'est bien approprié les chansons de l'ère Gabriel, se permet lui aussi d'en annoncer certaines (The Cinema Show, Robbery, Assault And Battery) par des histoires, ce que Gabriel aussi faisait. Supper's Ready, que le groupe jouera jusqu'en 1977 (plus la version du concert de reformation-éclair de 1982, concert unique donné par le groupe plus Gabriel, au Milton Keynes Bowl, en Angleterre), est tout aussi bon chanté par Collins que par Gabriel, c'est dire ! Et entendre The Cinema Show, The Carpet CrawlersWhite Mountain ou Firth Of Fifth, c'est toujours sublime. Bref, ce double live à la qualité audio remarquable et à la qualité musicale sublime est ultra conseillé aux fans !

CD 1

Dance On A Volcano

The Lamb Lies Down On Broadway

Fly On A Windshield

The Carpet Crawlers

Romeo And Juliet Story

The Cinema Show

Harry's Robbery Story

Robbery, Assault And Battery

White Mountain

Firth Of Fifth

CD 2

Entangled

Squonk

Supper's Ready

I Know What I Like (In Your Wardrobe)

Los Endos

it

Watcher Of The Skies